Adoption de la recommandation établissant l’European Child Guarantee

30.06.21

Make Mothers Matter se félicite de la Recommandation du Conseil récemment adoptée établissant l’ »European Child Guarantee » (en anglais) qui vise à réduire le nombre d’enfants menacés de pauvreté et d’exclusion sociale au sein de l’Union. L' »European Child Guarantee » espère briser le cycle intergénérationnel de la pauvreté et sortir au moins 5 millions d’enfants de la misère d’ici 2030.

Après plusieurs années de négociations et d’engagement de la part du Parlement européen et de la Commission européenne, grâce au travail de plaidoyer de parties prenantes telles que l’Alliance for Investing in Children dont Make Mothers Matter est membre, l’UE a franchi cette étape importante vers l’éradication de la pauvreté.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’UE sur les droits de l’enfant et du Plan d’Action du Socle européen des Droits Sociaux (principe 11 du Pilier européen des Droits Sociaux, sur l’accueil et le soutien des enfants).  Elle entre en vigueur à un moment où les familles sont devenues plus vulnérables en raison de l’impact socio-économique de la pandémie du Covid-19.

L’European Child Guarantee cible les enfants dans le besoin, tels que les enfants handicapés ou souffrant de problèmes de santé mentale, les enfants vivant dans des situations précaires (par exemple, ceux qui vivent dans un ménage à revenu unique ou avec un parent handicapé ou dans un ménage où il y a des problèmes de santé mentale ou une maladie de longue durée), les enfants sans abri, les enfants issus de minorités ou de milieux ethniques et d’autres groupes d’enfants défavorisés1.

L’objectif de cette initiative est de protéger davantage les droits des enfants en Europe, notamment de ceux qui sont dans le besoin et de leur assurer une plus grande égalité des chances. Pour ce faire, la recommandation du Conseil invite les membres de l’UE à mettre en place des plans d’action nationaux garantissant un accès « effectif » et « gratuit » à certains services essentiels : soins de santé, éducation et accueil de la petite enfance de haute qualité, éducation et activités scolaires, logement adéquat et alimentation saine.

La recommandation du Conseil fournit un cadre pour aider chaque pays à mettre en œuvre des plans d’action nationaux visant à soutenir les enfants en situation de vulnérabilité. Elle laisse à chaque État membre la liberté de développer ses propres mesures en fonction des besoins et des pratiques propres à la nation. Le Conseil recommande également aux États membres d’impliquer d’autres acteurs concernés, tels que les organisations non gouvernementales travaillant sur les droits de l’enfant.

Les États membres ont 9 mois pour élaborer et adopter ces plans d’action nationaux. La Commission surveillera leur mise en œuvre pour s’assurer qu’elle est liée à l’objectif 2030 du Socle européen des Droits Sociaux, à savoir réduire d’au moins 5 millions le nombre d’enfants menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale et d’au moins 15 millions, le nombre de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Make Mothers Matter continuera à défendre la nécessité d’aider les enfants, tout en se concentrant sur la famille dans son ensemble, lors de l’élaboration de politiques liées à la pauvreté des enfants. Le soutien familial constitue un droit de l’enfant qui doit être reconnu et respecté. Si l’on considère que les enfants âgés de 0 à 18 ans ne passent que 20 % de leur vie dans des environnements formels (écoles, centres de jour, etc.), ils passent un temps considérable à la maison. Il est donc essentiel d’inclure les familles – les mères en particulier – afin de trouver des solutions efficaces pour soutenir les enfants. De nombreux enfants en situation précaire vivent uniquement avec leur mère et les statistiques montrent que ces ménages sont plus exposés au risque de pauvreté.

Il est vrai que les enfants pauvres grandissent dans des familles pauvres; il est donc nécessaire de soutenir les parents et les principaux soignants dans leur rôle et de s’assurer qu’ils disposent de ressources adéquates et d’un accès libre à des services de qualité pour apporter ce soutien de manière durable. Investir dans les familles présente un grand avantage économique. MMM plaide en faveur d’une participation significative des parents et de leur implication dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de toutes les activités liées au programme de la « Child Guarantee », afin de lutter efficacement contre la pauvreté des enfants et des familles, de briser le cycle intergénérationnel des difficultés.

1 Conseil de l’Union européenne : « Council Recommendation establishing a European Child Guarantee », 04.06.2021

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union Européenne

MMM recherche un partenaire académique pour s’associer à notre nouvelle enquête européenne

06.12.22

Nous recherchons un partenaire académique pour une enquête européenne sur des problématiques qui concernent les mères. Les réponses de cette enquête serviront de leviers de changement.

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

Notre membre de Roumanie en action pour les mères et les enfants d’Ukraine

21.06.22

Le conflit actuel en Ukraine et la crise humanitaire qui en résulte ont eu un impact dévastateur sur la santé mentale et physique des mères et de leurs enfants, tant pour ceux qui ont fui que pour ceux qui

Lire plus

Célébrer les mères tous les jours – L’heure du changement a sonné

18.05.22

En ces temps sans précédent, où l'Europe est confrontée à une pandémie mondiale, où les tensions politiques bouillonnent et menacent de déstabiliser l'ordre mondial, il est essentiel de réfléchir aux

Lire plus

MMM établit un lien entre l’écart de pension entre les sexes et la possibilité pour les mères à recevoir des soins de longue durée pendant leur vieillesse

11.05.22

Notre participation à l'appel à contribution de la Commission européenne : "Accès à des soins de longue durée abordables et de qualité" La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de renfo

Lire plus