Notre réseau en action – Plaidoyer

Par leurs actions à tous les niveaux, nos membres et partenaires principaux se saisissent des enjeux essentiels que soulève cette crise. Nous pensons que la consolidation de notre tissu social, de nos systèmes de santé, du bien-être et de l’éducation des populations doit être la priorité des gouvernements. Le rôle des mères et des pères est lui aussi fondamental à notre existence et à notre développement. Nous voyons aujourd’hui combien il est important de prendre des mesures qui les soutiennent dans ce rôle éducatif et de « care ». Vous trouverez ici des voix qui invitent au changement qui doit découler de la crise Covid-19.

 

Mame Pentru Mame appelle à un changement systémique dans les soins de santé maternelle en Roumanie

Ana Maita, présidente de Mame Pentru Mame (Mères pour les mères) en Roumanie, raconte comment elle et ses équipes ont réussi à répondre aux besoins et aux inquiétudes des futures mères et des mères de nouveau-nés dans les premiers stades critiques et déstabilisants de la crise du #COVID.

Dans son entretien, elle appelle les autorités roumaines et européennes à réformer le système de santé en le décentralisant, en offrant plus d’options aux mères. Selon elle, cette crise a montré que le système actuel d’intégration des maternités dans les hôpitaux, avec la fermeture des maisons et des centres de naissance, n’a pas réussi à protéger les mères.

“Nous avons besoin de sages-femmes, nous avons besoin de maisons de naissance et de centres d’accouchement qui ne font pas partie de l’hôpital. Les pays qui ont mis en place ce genre de système ont pu facilement transférer la charge des soins médicaux pour les femmes des grands hôpitaux… ils ont pu transférer les mères vers ces petits centre de soins locaux. Dans un monde qui sera à jamais changé par la pandémie… c’est une des mesures qui doit absolument être prise.”

Afammer soulève la question de la vulnérabilité des personnes âgées dans l’Espagne rurale

La présidente nationale de Afammer, Carmen Quintanilla, a attiré l’attention sur la vulnérabilité spécifique des personnes âgées vivant dans les zones rurales, en particulier les femmes âgées. La crise du covid-19 pose en effet un double défi à ceux qui vivent seuls avec un accès limité aux services de base, et dans les municipalités où il y a peu de jeunes pour les aider.

En même temps, la situation est encore plus compliquée pour les femmes âgées des zones rurales, car bien qu’elles vivent plus longtemps que les hommes et qu’elles aient des styles de vie plus sains, elles sont en moins bonne santé car c’est sur elles que repose la plus grande partie de la charge des soins aux personnes dépendantes. Les femmes âgées sont également plus vulnérables à la pauvreté que les hommes. « Elles vivent leur vieillesse avec un pouvoir d’achat moindre, puisque la pension moyenne des hommes est 55 % plus élevée que celle des femmes », déclare Carmen Quintanilla.

Ces circonstances particulières ont conduit Afammer à accorder une plus grande attention aux personnes âgées pendant la pandémie.

En savoir plus sur le site de Afammer

 

Financer le développement dans le contexte du COVID – L’appel de notre membre du Zimbabwe

Nyaradzayi Gumbonzwanda surUN Web TV

« Les experts médicaux nous disent que les personnes les plus vulnérables au coronavirus sont celles qui ont des affections préexistantes. Or, l’inégalité, en particulier entre les sexes, est la mère de toutes les affections préexistantes.
[…]
Aucune reprise mondiale durable ne sera possible sans un salaire décent et une protection sociale pour tous les travailleurs, sans une redistribution des soins non rémunérés et du travail domestique des femmes et sans un renforcement significatif des services et des institutions publiques.
« 

Nyaradzayi Gumbonzvanda, présidente d’Action Aid, fondatrice et directrice générale du Rozaria Memorial Trust, association membre de MMM au Zimbabwe, a fait une intervention remarquée lors de la réunion virtuelle informelle du FFfD, organisée le 23 avril par le président du Conseil économique et social (ECOSOC) de l’ONU.

Lire sa déclaration (en anglais)

→ Voir l’enregistrement de l’évènement sur UN Web TV – Début de l’intervention de Nyaradzayi à 1:06:05.

 

L’actualité de MMM et de son réseau

Investir dans les Mères pour la justice sociale

20.02.24

C'est officiel. En cette journée mondiale de la justice sociale, nous sommes ravis de vous annoncer que MMM a rejoint laGlobal Coalition for Social Justice, lancée par l'Organisation internationale du Travail

Lire plus

Le Forum de l’UNESCO se penche sur la transformation des mentalités, la construction du changement et l’autonomisation des femmes

10.02.24

UNESCO, Paris - « Toute promesse politique s’adresse aux enfants, tout engagement véritable exige de se confronter aux enjeux de la transmission. Du point de vue spirituel, métaphysique, humain, on ne peut

Lire plus

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus

Un « Green Deal » doit inclure un « Care Deal » – la santé mentale maternelle sous les feux de la rampe au Parlement européen

23.11.23

Le 7 novembre, nous avons co-organisé un événement au Parlement européen sur la dépression péripartum avec l'eurodéputée Maria Noichl.

Lire plus

Soins et travail domestique non rémunéré: un obstacle majeur à l’éducation des filles

14.11.23

UNESCO, Conférence Générale - Prenant la parole dans le cadre du débat de politique générale, MMM a dénoncé les conséquences des stéréotypes et rôles de genre sur l'accès des filles à l'éducation

Lire plus

Briser le silence sur la santé mentale maternelle

13.11.23

Make Mothers Matter a lancé une nouvelle série de vidéos sur la santé mentale maternelle, qui s'adresse aux mères, à leurs familles et à la société en général. Notre objectif est de mettre en lumièr

Lire plus