La technologie numérique et les mères: défis et opportunités

18.01.21

ONU New York, CSocD59 - MMM attire l'attention lors de la 59ème Session de la Commission ONU pour le Développement Social, sur l'impact des nouvelles technologies numériques dans la vie des mères, leurs bénéfices potentiels et les défis qu'elles engendrent.

Dans de nombreuses régions du monde, les technologies numériques ont déjà transformé les sociétés et les économies, offrant de nouveaux moyens de communication, permettant de nouveaux modes de vie et créant de nouveaux type d’emplois. Les Technologies de l’information et de la Communication (TIC), en particulier la technologie mobile, améliorent la qualité de vie des familles, notamment dans les régions éloignées, en facilitant l’accès à la santé, à l’éducation, aux services financiers, favorisant ainsi une plus grande inclusion.

Les applications mobiles les plus profitables aux mères et à leurs enfants sont celles qui concernent la santé maternelle et infantile, ainsi que celles favorisant l’indépendance financière des femmes (grâce à l’ « argent mobile » ou à d’autres services financiers).

Les applications de santé (mHealth) s’avèrent particulièrement prometteuses pour le soutien à la santé et à l’éducation, ainsi que pour l’accès à distance aux services de santé, contribuant ainsi à la réalisation de plusieurs ODDs et de leurs cibles, notamment la cible 3.1 (sur la mortalité maternelle) et la cible 4.2 (éducation et soins de la petite enfance).

Quelques exemples :

  • En Inde, la société pour l’élimination de la pauvreté rurale (SERP)  a créé un système mobile pour suivre les progrès et soutenir les agents de santé communautaires dans la lutte contre la mortalité et la morbidité maternelles, ainsi que contre la malnutrition.
  • En Tanzanie, l’application mobile JamboMama! est actuellement testée. Elle vise à mettre les femmes (et leurs communautés) en contact avec des personnels qualifiés dans la santé maternelle (et le système dans lequel ils travaillent). Là encore, l’objectif est de prévenir les éventuelles complications durant la grossesse et l’accouchement et de sauver la vie des mères et de leurs bébés.
  • Au Royaume-Uni, « BabyBuddy » est une application  destinée aux parents pour les aider  dans l’éducation et le soins aux jeunes enfants et favoriser ainsi le développement de la petite enfance – un facteur clé pour la réussite future d’un enfant dans la vie. Elle fournit des informations et propose des conseils opportuns aux parents pendant la grossesse et les six premiers mois de la vie de leur enfant, les aidant ainsi à « veiller sur la santé mentale et physique de leur bébé, ainsi qu’à la leur, et à donner à leur bébé le meilleur départ possible dans la vie ».
  • Plus récemment, dans le cadre du la Covid-19, Mothers2Mothers,  association membre de MMM basée en Afrique du Sud, a créé la plateforme virtuelle des mères mentors pour la région de l’Afrique subsaharienne (Angola, Kenya, Ghana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda). Grâce à WhatsApp, la plate-forme permet de diffuser les messages de prévention de l’OMS et d’autres informations pertinentes et fiables dans plus de 30 langues, touchant ainsi un large public.

Les TIC contribuent aussi à réduire le temps que les mères consacrent aux tâches familiales non rémunérés,  en facilitant leur quotidien par un accès à distance à l’information et aux services publics et une communication fluidifiée.

Malheureusement, nombre de ces avantages restent hors d’atteinte pour une partie de la population, notamment les populations marginalisées. Force est de constater que la technologie numérique engendre aussi de nouvelles inégalités et/ou accroit des inégalités existantes. Les fractures numériques sont multiples et se renforcent : pour de nombreuses mères, la fracture numérique entre les sexes est aggravée par le fossé urbain/rural, les normes sociales et les stéréotypes sexistes, ainsi que par les écarts de revenus, d’éducation et de culture numérique.

Dans la plupart des cas, l’accès est lié à des infrastructures préexistantes, à commencer par l’électricité. Même si l’électrification s’est accélérée ces dernières années, l’ONU estime que 850 millions de personnes n’ont toujours pas accès à ce service de base. Et même lorsque les familles ont accès à l’électricité et aux réseaux, l’accessibilité de ces services et des appareils reste un problème.

Même en ayant accès à Internet, les mères sont confrontées à des obstacles spécifiques exacerbés et rendus encore plus visibles par la crise du Covid-19:

  • Enseignement à distance: En général, les mères sont les « responsables » au sein des familles – beaucoup plus que les pères, et cette responsabilité se heurte à leurs propres obligations professionnelles. De plus, beaucoup d’entre elles n’ont pas la culture numérique nécessaire pour aider leurs enfants à accéder aux cours en ligne. Ensuite bien sûr, de nombreuses familles doivent faire face au manque d’accès adéquat à un ordinateur ou à Internet. Cela fait de l’apprentissage à distance une illusion pour leur enfant qui risque d’être laissé pour compte.
  • Télétravail: pour ceux qui peuvent ou doivent télé-travailler, les contraintes de garde d’enfants peuvent empêcher les mères d’avoir un équilibre raisonnable entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Le droit à la déconnexion est devenu un problème, et de nombreuses mères, bien plus que les hommes ou les femmes sans enfants, ont perdu leur emploi pendant la pandémie.
  • Gérer le temps d’écran des enfants, le contenu web et les protéger: beaucoup de parents se retrouvent  impuissants lorsqu’il s’agit de trouver le bon équilibre dans l’utilisation des TIC par leurs enfants, de trouver des contenus adaptés et de les protéger de la violence en ligne ou de l’accès à des contenus inappropriés.

Ces défis doivent être reconnus et relevés de toute urgence, tant par les gouvernements que par le secteur privé.

Dès lors, MMM adresse plusieurs recommandations et invite les gouvernements et les autres parties prenantes à:

  • Agir: Covid-19 et sa dévastation économique offrent une occasion unique de promouvoir la technologie numérique pour le bien-être. Cela nécessite des politiques visant à réduire les multiples fractures technologiques et à contribuer à la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 dans le cadre d’une approche inclusive, transversale, rassemblant l’innovation, les questions environnementales et humaines pour un développement social durable.
  • Assurer l’apprentissage à distance pour tous. Promouvoir un internet abordable pour tous. Aider les enfants à poursuivre leur éducation formelle malgré la pandémie. L’éducation, en particulier celle des filles, et les services de soins ne doivent pas être considérés comme des dépenses mais comme des investissements à haut rendement.
  • Exploiter l’immense potentiel des services de santé mobiles (mHealth) et étendre l’accès à distance à la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile (RMNCH). Comme le souligne le Early Childhood Peace Consortium (ECPC) les innovations en matière de mHealth renforcent les services de santé telles que la promotion de la santé, les interventions médicales d’urgence, la collecte de données, les diagnostics au point de service et les conseils cliniques.
  • Soutenir les parents dans leurs responsabilités de soignants grâce à la technologie numérique.

La pandémie met en question les choix que les sociétés devront faire pour construire un avenir meilleur pour tous et les moyens d’y parvenir. Comme l’a fait remarquer le secrétaire général des Nations unies, « Nous sommes à un tournant. Nous devons de toute urgence exploiter les possibilités infinies offertes par la technologie numérique afin d’intensifier nos efforts en matière de soins de santé, de lutte contre la réchauffement climatique, d’éradication de la pauvreté et de réalisation de tous les objectifs de développement durable »

La 59ème session de la Commission UN du développement social (CSocD59) se tiendra du 8 au 18 Février 2021 avec pour thèmes prioritaire: « Transition socialement juste vers le développement durable : le rôle des technologies numériques sur le développement social et le bien-être de tous ».

Déclaration écrite présentée par MMM en amont de la CSocD59 (en anglais)

 

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

MMM appelle à une redéfinition de la notion de « Travail » incluant travail rémunéré et non rémunéré

28.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une table ronde sur l'avenir du droit au travail dans le contexte du changement climatique pour appeler à une vision plus holistique du " t

Lire plus