Notre membre de Roumanie en action pour les mères et les enfants d’Ukraine

21.06.22

Le conflit actuel en Ukraine et la crise humanitaire qui en résulte ont eu un impact dévastateur sur la santé mentale et physique des mères et de leurs enfants, tant pour ceux qui ont fui que pour ceux qui sont restés sur place.

Ce problème est particulièrement aigu car la plupart des personnes qui ont quitté le pays sont des femmes et des enfants (EU Solidarity Strategy to respond to the Ukraine crisis policy paper, Social Platform). Le membre de base de MMM, Mame Pentru Mame, basé en Roumanie, a rendu compte de l’effet sur les mères qui ont fui, et de ce dont elles ont besoin de toute urgence. L’organisation est qualifiée pour parler de cette question étant donné que la Roumanie est un pays qui a accueilli un grand nombre de réfugiés ukrainiens et a donc été en première ligne pour témoigner des luttes des mères.

En termes d’impact sur la santé physique, Mame Pentru Mame rapporte que les mères ukrainiennes qu’il aide ont un besoin urgent de suivi de grossesse, d’accouchement et de soutien à l’allaitement. Ce manque d’accès au soutien et aux conseils en matière d’allaitement a obligé à nourrir de nombreux bébés au lait maternisé, limitant de ce fait le choix des mères quant à la façon dont elles veulent nourrir leur enfant.

En Roumanie, il existe des initiatives locales pour aider les femmes réfugiées ukrainiennes qui accouchent. Cependant, le programme national d’immunisation des nourrissons roumains ne couvre pas les vaccins néonatals pour ces enfants. Les parents doivent donc acheter les vaccins qui sont administrés par des pédiatres.

Mame Pentru Mame rapporte également que la santé physique des mères et des enfants n’est pas la seule à être affectée. Leur santé mentale et leur bien-être sont également compromis. Les mères réfugiées ne sont pas seulement exposées à un risque élevé de développer des problèmes de santé mentale en raison des obstacles aux soins de santé, comme nous l’avons souligné ci-dessus, mais elles sont également confrontées à des taux élevés d’exposition à la violence sexuelle.1

Selon le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits humains des migrants et l’American Psychological Association, les événements traumatisants vécus par les enfants réfugiés peuvent avoir des conséquences graves et durables, notamment le syndrome de stress post-traumatique et la peur que leurs proches soient perdus ou persécutés. La discrimination, les barrières linguistiques et le manque d’éducation auxquels les enfants réfugiés peuvent être confrontés dans leur pays d’accueil ne font qu’aggraver ces effets potentiels sur la santé mentale2.

Ce sont tous des problèmes qui touchent les mères roumaines depuis des années… maintenant qu’elles ont trouvé refuge en Roumanie, les mères ukrainiennes sont également touchées.

L’avortement médical sûr est légal en Roumanie mais très difficile à obtenir dans les hôpitaux publics car beaucoup se sont engagés à ne pas pratiquer cette procédure médicale en raison des convictions personnelles des médecins.

Références
[1] Bruno, W. J., Tringale, K. R., & Al-Delaimy, W. K. (2020). Mental health and access to care among refugee mothers relocated to San Diego: A Comparative Study of Iraqi and Somali Refugee Communities. Journal of International Humanitarian Action, 5(1).
[2] Khan, E. (2019, July 23). Mental health challenges and interventions for refugee children. American Psychological Association. Retrieved June 10, 2022

 

Articles les plus lus

Les femmes à la table de paix: Conférence Internationale

14.04.23

Make Mothers Matter, en collaboration avec la ville de Ypres ainsi que ses partenaires Mothers for Peace, Mama Kivu et Vrouwenraad, organisent une conférence internationale sur la paix Women at

Lire plus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union Européenne

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus

Un « Green Deal » doit inclure un « Care Deal » – la santé mentale maternelle sous les feux de la rampe au Parlement européen

23.11.23

Le 7 novembre, nous avons co-organisé un événement au Parlement européen sur la dépression péripartum avec l'eurodéputée Maria Noichl.

Lire plus

Briser le silence sur la santé mentale maternelle

13.11.23

Make Mothers Matter a lancé une nouvelle série de vidéos sur la santé mentale maternelle, qui s'adresse aux mères, à leurs familles et à la société en général. Notre objectif est de mettre en lumièr

Lire plus

Appel à l’action : faire de 2024, l’année européenne de la santé mentale des femmes

09.10.23

En juin de cette année, la Commission de l'Union européenne (UE) a annoncé une nouvelle initiative hautement prioritaire visant à améliorer la santé mentale de tous les Européens.

Lire plus

Forum européen sur le soutien familial

11.07.23

L'action européenne Eurofamnet, dont Make Mothers Matter est membre, a organisé sa conférence finale intitulée "Forum européen sur le soutien familial" en créant un agenda pour 2030, en collaboration avec

Lire plus

La santé mentale maternelle au sein de la Nouvelle Proposition de l’UE sur la Santé Mentale

27.06.23

MMM se félicite de la Nouvelle Proposition de la Commission européenne sur la Santé Mentale qui met l'accent sur les différents aspects du bien-être mental. L'accent mis par la Proposition sur la promotion

Lire plus