Placer le Care & l’Education au coeur d’un nouveau système économique

28.07.20

ONU New York, Forum Politique de Haut Niveau pour le développement (HLPF) - Enregistrement et rapport de l'événement parallèle de MMM

Le 16 Juillet 2020, MMM a tenu un webinaire sur le thème ‘Care et éducation – Pierres angulaires de systèmes économiques justes et durables’ pour débattre de la valeur Care et de l’Education dans l’économie. Cet événement parallèle au HLPF visait à contribuer aux discussions actuelles sur le sujet ‘Reconstruire en mieux’, avec 3 objectifs:

  • Mettre en avant les faiblesses de notre système économique actuel dans la reconnaissance du rôle essentiel du Care, en particulier des activités non rémunérées
  • Plaider pour un changement de paradigme dans nos réflexions économiques : les dépenses en matière de soins et d’éducation doivent être considérées comme des investissements et non comme des dépenses
  • Appeler les gouvernements à agir : Covid-19 et sa dévastation économique offre une occasion unique d’aller au-delà du PIB et de donner la priorité au Care pour le bien-être, la durabilité et l’équité dans notre économie.

Voir l’enregistrement video

Lire le rapport

Rapport complet de l’évènement parallel organisé par MMM

Points clés à retenir

  1. Comme tout bien commun, les soins doivent être une préoccupation et une responsabilité collectives. Il est temps d’élargir la discussion au-delà des universitaires et des décideurs politiques pour inclure le grand public, en traduisant les recherches et les plaidoyers en langage courant et en les rendant aussi convaincants que possible. La crise du Covid-19 nous donne l’occasion de conclure et d’être plus proactifs
  2. La prise en charge des enfants doit être considérée comme un investissement et le temps consacré à leur éducation par les parents, familles, et communauté doit être pris en compte comme tel. Les stratégies et services de développement de la petite enfance (DPE) peuvent permettre de réduire la pauvreté, l’inégalité et la violence, et ainsi, construire une base solide pour la paix, la sécurité, la résilience, la justice et la cohésion sociale. Soutenir les mères/parents/familles/Services pour le DPE représente un investissement à haut rendement et est plus important que jamais.
  3. Au niveau de l’entreprise, la promotion du bien-être des personnes au travail par une politique et un dialogue simple est rentable – elle améliore les performances et a également un impact positif sur la vie et la santé à la maison, en particulier pour les mères qui travaillent.
  4. S’écarter des objectifs de croissance du PIB et des profits comme moteurs de nos économies est devenu une nécessité. Parmi les centaines d’indicateurs ou de tableaux de bord alternatifs, certains sont importants et pourraient être identifiés comme intéressants pour une organisation telle que MMM. Ainsi, elle pourrait essayer d’influer afin que le Care et l’éducation fassent partie d’un nouveau système économique. Cependant, les enquêtes sur l’emploi du temps, qui fournissent des données clés sur le Care et le bien-être, restent un goulot d’étranglement.
  5. La répartition inégale du travail familial de Care non rémunéré est au centre de la spirale de l’inégalité entre les sexes. « Reconstruire en mieux » c’est donner la priorité au Care et à l’éducation, c’est-à-dire à l’infrastructure sociale plutôt qu’à l’infrastructure matérielle. Investir dans le Care est durable, génère des emplois et réduit l’écart entre les sexes en matière d’emploi. Le Care doit être intégré dans toutes les politiques.
  6. Le Care est au cœur du bien-être. Les gouvernements d’Islande, de Nouvelle-Zélande, d’Écosse et plus récemment du Pays de Galles nous montrent la voie vers des économies du bien-être, avec un nouveau discours et de nouvelles visions sur la façon dont l’économie peut fonctionner au service du bien-être humain et écologique. Chaque pays a développé son propre cadre de suivi des progrès nationaux en matière d’alignement de la politique économique sur les objectifs de culture, de valeurs et de bien-être. Ces cadres sont le résultat d’un processus participatif visant à évaluer ce qui compte pour la population.

Un grand merci à nos intervenants pour leurs contributions et recommandations riches et variées

  • Nancy Folbre, Economiste Féministe et professeur émérite d’Economie , Directrice du programme sur le genre et le travail de soins, Institut de recherche en économie politique, Université du Massachussets Amherst, USA
  • Rima Salah, Présidente, Early Childhood Peace Consortium
  • Valentina Urreiztieta, Psychologue, Empreintes Humaines
  • Rutger Hoekstra, Fondateur, MetricsForTheFuture.com
  • Susan Himmelweit, Economiste Féministe et professeur émérite, Open University (Royaume Uni) et coordinatrice du groupe consultatif sur les politiques du Women’s Budget Group
  • Amanda Janoo, Responsable des savoirs et des politiques, Wellbeing Economy Alliance
  • Duncan Fisher, Militant pour le bien-être et le bien-être des enfants

 

Pour plus de renseignements, voir également  le premier article sur le webinaire

 

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

KISANY rejoint MMM et devient la première entreprise sociale membre du réseau

01.05.24

In celebration of the various international mothers' days in May, we are delighted to welcome KISANY to the MMM network. As strong believers in the vital role of mothers in society and the need to invest in the

Lire plus

Appui à l’équipe de l’UNESCO

30.04.24

Pour renforcer son équipe de plaidoyer à l’UNESCO, Make Mothers Matter recherche un bénévole bilingue Français-Anglais. Il aura notamment en charge de représenter MMM et de porter la voix des mères aup

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus