Placer le Care & l’Education au coeur d’un nouveau système économique

28.07.20

ONU New York, Forum Politique de Haut Niveau pour le développement (HLPF) - Enregistrement et rapport de l'événement parallèle de MMM

Le 16 Juillet 2020, MMM a tenu un webinaire sur le thème ‘Care et éducation – Pierres angulaires de systèmes économiques justes et durables’ pour débattre de la valeur Care et de l’Education dans l’économie. Cet événement parallèle au HLPF visait à contribuer aux discussions actuelles sur le sujet ‘Reconstruire en mieux’, avec 3 objectifs:

  • Mettre en avant les faiblesses de notre système économique actuel dans la reconnaissance du rôle essentiel du Care, en particulier des activités non rémunérées
  • Plaider pour un changement de paradigme dans nos réflexions économiques : les dépenses en matière de soins et d’éducation doivent être considérées comme des investissements et non comme des dépenses
  • Appeler les gouvernements à agir : Covid-19 et sa dévastation économique offre une occasion unique d’aller au-delà du PIB et de donner la priorité au Care pour le bien-être, la durabilité et l’équité dans notre économie.

Voir l’enregistrement video

Lire le rapport

Rapport complet de l’évènement parallel organisé par MMM

Points clés à retenir

  1. Comme tout bien commun, les soins doivent être une préoccupation et une responsabilité collectives. Il est temps d’élargir la discussion au-delà des universitaires et des décideurs politiques pour inclure le grand public, en traduisant les recherches et les plaidoyers en langage courant et en les rendant aussi convaincants que possible. La crise du Covid-19 nous donne l’occasion de conclure et d’être plus proactifs
  2. La prise en charge des enfants doit être considérée comme un investissement et le temps consacré à leur éducation par les parents, familles, et communauté doit être pris en compte comme tel. Les stratégies et services de développement de la petite enfance (DPE) peuvent permettre de réduire la pauvreté, l’inégalité et la violence, et ainsi, construire une base solide pour la paix, la sécurité, la résilience, la justice et la cohésion sociale. Soutenir les mères/parents/familles/Services pour le DPE représente un investissement à haut rendement et est plus important que jamais.
  3. Au niveau de l’entreprise, la promotion du bien-être des personnes au travail par une politique et un dialogue simple est rentable – elle améliore les performances et a également un impact positif sur la vie et la santé à la maison, en particulier pour les mères qui travaillent.
  4. S’écarter des objectifs de croissance du PIB et des profits comme moteurs de nos économies est devenu une nécessité. Parmi les centaines d’indicateurs ou de tableaux de bord alternatifs, certains sont importants et pourraient être identifiés comme intéressants pour une organisation telle que MMM. Ainsi, elle pourrait essayer d’influer afin que le Care et l’éducation fassent partie d’un nouveau système économique. Cependant, les enquêtes sur l’emploi du temps, qui fournissent des données clés sur le Care et le bien-être, restent un goulot d’étranglement.
  5. La répartition inégale du travail familial de Care non rémunéré est au centre de la spirale de l’inégalité entre les sexes. « Reconstruire en mieux » c’est donner la priorité au Care et à l’éducation, c’est-à-dire à l’infrastructure sociale plutôt qu’à l’infrastructure matérielle. Investir dans le Care est durable, génère des emplois et réduit l’écart entre les sexes en matière d’emploi. Le Care doit être intégré dans toutes les politiques.
  6. Le Care est au cœur du bien-être. Les gouvernements d’Islande, de Nouvelle-Zélande, d’Écosse et plus récemment du Pays de Galles nous montrent la voie vers des économies du bien-être, avec un nouveau discours et de nouvelles visions sur la façon dont l’économie peut fonctionner au service du bien-être humain et écologique. Chaque pays a développé son propre cadre de suivi des progrès nationaux en matière d’alignement de la politique économique sur les objectifs de culture, de valeurs et de bien-être. Ces cadres sont le résultat d’un processus participatif visant à évaluer ce qui compte pour la population.

Un grand merci à nos intervenants pour leurs contributions et recommandations riches et variées

  • Nancy Folbre, Economiste Féministe et professeur émérite d’Economie , Directrice du programme sur le genre et le travail de soins, Institut de recherche en économie politique, Université du Massachussets Amherst, USA
  • Rima Salah, Présidente, Early Childhood Peace Consortium
  • Valentina Urreiztieta, Psychologue, Empreintes Humaines
  • Rutger Hoekstra, Fondateur, MetricsForTheFuture.com
  • Susan Himmelweit, Economiste Féministe et professeur émérite, Open University (Royaume Uni) et coordinatrice du groupe consultatif sur les politiques du Women’s Budget Group
  • Amanda Janoo, Responsable des savoirs et des politiques, Wellbeing Economy Alliance
  • Duncan Fisher, Militant pour le bien-être et le bien-être des enfants

 

Pour plus de renseignements, voir également  le premier article sur le webinaire

 

Articles les plus lus

Care et Education – Les pierres angulaires d’une économie durable et juste

04.07.20

UN New York, HLPF - Invitation à un webinaire, événement parallèle au Forum de Haut Niveau Politique, organisé le 16 Juillet

Lire plus

Avec les mères afghanes, pour le droit à l’éducation de leurs filles

12.11.20

Participez à notre panel de discussion virtuel #RaiseAPen le 25 novembre 2020 à 16h Paris / 19:30 Kaboul

Lire plus

Reconstruire en mieux pour les enfants et la jeunesse

05.08.20

Lancement officiel de la campagne UNESCO #SauverNotreAvenir

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Le risque de pauvreté des mères croit avec l’âge

04.04.21

N.U. Genève - Dans sa réponse à la consultation sur les droits de l'homme des femmes âgées, MMM rappelle que la répartition inéquitable des tâches de soins familiaux non rémunérés est une cause fonda

Lire plus

Mères célibataires isolées, mères courage

30.03.21

Ce récent reportage sur NCI, une nouvelle chaîne de télévision en Côte d'Ivoire, met en lumière le sort des mères célibataires dans ce pays qui se battent dans la vie avec une résilience et une force d

Lire plus

Edo Group, sur le terrain avec les mères de la Guajira en Colombie

25.03.21

L’ONG, association membre de MMM, a notamment mis en place un observatoire de la fragilité sociale des mères.

Lire plus

Une plus grande transparence des salaires peut-elle permettre de réduire l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes ?

11.03.21

Les statistiques montrent qu'au rythme actuel, il faudrait plus de 250 ans pour combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes. [1] La Commission européenne (CE) a finalement publié sa prop

Lire plus

Le rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme déclare que « les bonnes intentions ne suffisent pas ».

05.03.21

Make Mothers Matter se félicite de la déclaration faite récemment par Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme [1].

Lire plus

La lutte contre la pauvreté infantile ne peut être dissociée du soutien aux parents

01.03.21

Un Genève, Conseil des Droits de l'Homme - Make Mothers Matter a saisi l'occasion de la discussion sur les droits de l'Homme et la lutte contre la pauvreté, pour attirer l'attention du Conseil sur le sujet de

Lire plus