La lutte contre la pauvreté infantile ne peut être dissociée du soutien aux parents

01.03.21

Un Genève, Conseil des Droits de l'Homme - Make Mothers Matter a saisi l'occasion de la discussion sur les droits de l'Homme et la lutte contre la pauvreté, pour attirer l'attention du Conseil sur le sujet de la pauvreté des enfants.

Dans le monde, c’est environ 1 billion d’enfants qui souffrent de pauvreté multidimensionnelle. Certains de leurs droits humains fondamentaux ne sont alors pas respecté, notamment leur droits à l’alimentation, à l’eau potable , à l’acces aux soins et à l’éducation. Ce qui entrave leur chances de survie et de développement.

Non seulement les enfants sont plus susceptibles de vivre dans la pauvreté que les adultes, mais ils sont aussi plus vulnérables à ses conséquences. En plus de souffrir d’un faible niveau de vie, les enfants les plus pauvres grandissent en moins bonne santé, développent moins de compétences et gagnent des salaires inférieurs plus tard dans la vie.

Le cycle intergénérationnel de la pauvreté doit être rompu. La lutte contre la pauvreté des enfants doit dès lors être une priorité absolue pour chaque gouvernement et  être considérée comme un investissement – avec un rendement potentiellement élevé. À cet égard, MMM se félicite de l’engagement pris par l’UE -pour la mise en place d’une garantie européenne pour les enfants, qui, si elle est adoptée, assurera à chaque enfant l’accès à la santé, au logement, à la nutrition, à l’éducation et à sa garde.

Toutefois, nous voulons souligner que la lutte contre la pauvreté des enfants ne peut être dissociée du soutien aux parents et aux personnes qui s’occupent d’eux, à commencer par leur droit au travail et à un niveau de vie décent.

Parmi eux, les parents isolés méritent une attention particulière. Même en Europe, environ deux cinquièmes des ménages monoparentaux sont menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale – La plupart sont des mères .

Pour elles, relever le défi de jongler entre les responsabilités familiales et le travail rémunéré est particulièrement difficile. S’occuper d’un enfant et l’éduquer demande du temps – ce travail non rémunéré mais essentiel doit être reconnu pour son impact positif sur l’ensemble de la société, et être pleinement soutenu, en particulier pendant les premières années cruciales de l’enfant. Cela signifie qu’il faut développer des politiques, des structures et des services permettant aux parents de disposer de suffisamment de temps, d’argent et de compétences.

Lutter contre la pauvreté des enfants, c’est aussi soutenir les parents et les accompagner, en particulier les mères.

MMM Statement for download

Mélanie Nédélec a fait une déclaration au nom de  MMM dans un message video lors de la réunion sur la ‘la lutte contre la pauvreté et les Droits de l’Homme », qui s’est tenue le 26 Mars à l’occasion de la  46ème session (virtuelle) du Conseil des Droits de l’Homme (voir l’enregistrement de la session sur UN TV – l’intervention MMM est à 1:15:55)

Voir aussi Contribution conjointe de MMM à la consultation publique de la Commission Européenne sur la garantie des enfants

 

Mots-clés:

Articles les plus lus

Visages afghans et voix du courage

21.09.21

Le 15 Aout dernier a vu l'effondrement du gouvernement afghan et le retour au pouvoir des talibans. Au sein de Make Mothers Matter, comme la plupart des gens, nous avons

Lire plus

Le travail du Care non rémunéré est un travail: il doit être reconnu et soutenu par notre système économique

19.07.21

Comment changer la perception du travail de care, sa valorisation sociale et économique? Cette première étape est nécessaire pour un changement systémique et pour plus de justice sociale pour les

Lire plus

Les mères françaises seront-elles écoutées?

21.09.21

Pour plaider les besoins et les attentes des mères en lien avec la prochaine réforme du gouvernement français sur les #1000premiersjours de l'enfant, MMM France a tenu à les entendre

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Notre membre de Roumanie en action pour les mères et les enfants d’Ukraine

21.06.22

Le conflit actuel en Ukraine et la crise humanitaire qui en résulte ont eu un impact dévastateur sur la santé mentale et physique des mères et de leurs enfants, tant pour ceux qui ont fui que pour ceux qui

Lire plus

Racisme autour de la naissance

18.06.22

ONU Genève - A l’occasion d’une consultation sur le Racisme et le droit à la santé, MMM dénonce le racisme systémique contre les mères dans les pays développés, à travers deux indicateurs : la mort

Lire plus

Travail de soins non rémunéré et maternité: MMM demande à l’OIT de modifier son approche de l’emploi

30.05.22

Conférence Internationale du Travail, Genève – Pour réparer l'injustice économique dont souffrent de nombreuses mères en raison de leurs responsabilités familiales (le "Care"), MMM a appelé à une nouv

Lire plus

Célébrer les mères tous les jours – L’heure du changement a sonné

18.05.22

En ces temps sans précédent, où l'Europe est confrontée à une pandémie mondiale, où les tensions politiques bouillonnent et menacent de déstabiliser l'ordre mondial, il est essentiel de réfléchir aux

Lire plus

La charge mentale des mères : le travail cognitif et émotionnel non rémunéré (et non reconnu)

15.05.22

MMM a le plaisir de publier un rapport rédigé par Emma Levrau, étudiante en santé globale et justice sociale (Master of Science) au Kings College de Londres, sur le travail cognitif et émotionnel non rému

Lire plus

MMM établit un lien entre l’écart de pension entre les sexes et la possibilité pour les mères à recevoir des soins de longue durée pendant leur vieillesse

11.05.22

Notre participation à l'appel à contribution de la Commission européenne : "Accès à des soins de longue durée abordables et de qualité" La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de renfo

Lire plus