La ministre de l’éducation afghane lève son stylo: « sans l’éducation, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui »

28.11.20

Communiqué de Presse - Campagne #RaiseAPen: Table-ronde virtuelle de haut niveau du 25 November

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

Notre table-ronde virtuelle de haut niveau, qui fait partie de la campagne #RaiseAPen répondant à l’appel des mères afghanes en faveur du maintien du droit à l’éducation des femmes et des filles en Afghanistan, fut une source d’inspiration – Voir ici son enregistrement intégral.

Transparence, courage, honnêteté ont caractérisés les échanges parmi les panelistes, mais aussi dans les réactions d’un public virtuel très réactif.

“Si ma mère et mon père ne m’avaient pas permis d’aller à l’école, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui… l’éducation nous permet d’être audacieux dans nos choix”, a affirmé S.E. Rangina Hamidi, Minsitre de l’éducation de la R.I d’ Afghanistan. Ses commentaires courageux et parfois émouvants ont suscité l’admiration et le respect de ses collègues et des participants qui ont remercié la ministre pour son rôle dans la promotion de l’Afghanistan et des voix des femmes afghanes sur la scène internationale.

“Je ne veux pas que les petites filles n’aient pas voix au chapitre sur simple décision politique, mais je veux qu’elles soient capables de diriger une grande nation comme l’Afghanistan.”

Rahela Sidiqi, Fondatrice et Directrice du Farkhunda Trust for Afghan Women’s Education, une association membre de MMM active an Afghanistan et partenaire de la campagne #RaiseApen, a approuvé les commentaires de la ministre et y a ajouté son plaidoyer passionné:

“Nous avons besoin que les femmes afghanes fassent entendre leur voix au niveau mondiale. L’éducation est un moteur essentiel du développement et de la prospérité, la pierre angulaire de la liberté et de la démocratie. Les femmes afghanes sont un puissant catalyseur du développement durable et du changement. Il ne peut y avoir de retour en arrière pour elles. La seule façon de progresser est d’aller de l’avant… »

L’ambassadrice Melanne Verveer, Directrice Exécutive du Georgetown Institute for Women, Peace & Security, n’a pas mâché ses mots lorsqu’elle a demandé:

“Mais qu’est-ce qui fait si peur aux extrémistes dans l’éducation ?”

Célèbre pour son soutien à l’inclusion des femmes afghanes dans les pourparlers de paix, elle a été très appréciée du panel et du public virtuel qui ont applaudi ses commentaires:

“Il n’y a pas de meilleur rempart contre les conflits que l’éducation… lever son stylo est d’une importance capitale… Je suis fière de me joindre aux mères d’Afghanistan.”

La modératrice Mary Kaldor, professeur de gouvernance mondiale et Directrice du programme de recherche sur les conflits, IDEAS, London School of Economics and Political Science (LSE), a fait écho aux puissants propos de l’ambassadrice Verveer: “L’éducation des filles est essentielle pour mettre fin aux conflits”.

Au cours de l’événement, qui a bénéficié du patronage de l’UNESCO, son sous-directeur général de l’éducation, Stefania Giannini, a été claire:

“L’éducation des filles est l’un des investissements les plus puissants que nous puissions faire pour une société meilleure. Elle a un impact sur des secteurs autres que l’éducation elle-même… Investir dans l’éducation des filles, c’est investir dans l’avenir”.

L’ambassadeur Mohammad Wali Naeemi, Représentant permanent adjoint de l’I.R. d’Afghanistan auprès des Nations unies à New York a réaffirmé son soutien:

“Investir dans l’éducation des femmes afghanes c’est investir dans l’Afghanistan… La paix et le développement durables ne sont pas possibles sans la contribution et le rôle significatifs des femmes instruites.”

La campagne  #RaiseApen a reçu le soutien indéfectible de Staffan de Mistura, ancien sous-secrétaire général, envoyé spécial des Nations unies en Irak, au Liban, en Afghanistan et en Syrie, qui s’est fait le champion de la campagne dès le début. Staffan, qui a passé de nombreuses années en Afghanistan, est extrêmement investi dans l’avenir du pays et tient absolument à ce que l’éducation des femmes et des filles soit placée au centre de tout accord de paix. Il a touché une corde sensible avec cet avertissement :

“Les violences faites aux femmes doivent cesser… Les femmes afghanes souffrent aujourd’hui du danger potentiel que le droit à l’éducation leur soit retiré.”

Comme toujours, le temps était contre nous. L’événement d’une heure a été prolongé de 12 minutes supplémentaires, mais cela n’a malgré tout pas suffi à couvrir la myriade de points et d’opinions que ce sujet engendre.

La conclusion du débat fut riche en émotion. Lorsque la modératrice Mary Kaldor  a demandé, aux intervenants de lever leurs stylos en signe de solidarité, tous ont réagi à l’unisson, s’engageant à soutenir la campagne à l’avenir.

Il est clair que nous avons tous la responsabilité de diffuser le message à grande échelle, de faire entendre haut et fort la voix des femmes et des filles afghanes. À cet effet, la présidente de MMM, Anne-Claire de Liedekerke, a appelé chacun d’entre nous à s’engager dans des actions concrètes pour faire avancer la campagne en présentant un appel à contribution ‘Comment participer’ .

Parce que #RaiseAPen est un mouvement de la société civile, il sera entendu par ceux qui peuvent agir.

A voir:

 

Articles les plus lus

Avec les mères afghanes, pour le droit à l’éducation de leurs filles

12.11.20

Participez à notre panel de discussion virtuel #RaiseAPen le 25 novembre 2020 à 16h Paris / 19:30 Kaboul

Lire plus

Lancement de la campagne #RaiseAPen

12.11.20

Aujourd’hui, Make Mothers Matter (MMM), soutenue par des personnalités et organisations internationales importantes, lance #RaiseAPen pour répondre à l’appel des mères en Afghanistan qui reven

Lire plus

Le travail du Care non rémunéré est un travail: il doit être reconnu et soutenu par notre système économique

19.07.21

Comment changer la perception du travail de care, sa valorisation sociale et économique? Cette première étape est nécessaire pour un changement systémique et pour plus de justice sociale pour les

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

Actualité de la campagne MMM #RaiseAPen

Education, travail et participation politique sont les droits de chaque femme afghane

28.09.21

NU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM réaffirme l'importance des droits économiques, sociaux et culturels de chaque femme afghane et appelle la communauté internationale à se mobiliser

Lire plus

Visages afghans et voix du courage

21.09.21

Le 15 Aout dernier a vu l'effondrement du gouvernement afghan et le retour au pouvoir des talibans. Au sein de Make Mothers Matter, comme la plupart des gens, nous avons été choquées par la vitesse laquelle

Lire plus

La Campagne #RaiseAPen franchit des étapes importantes au Parlement européen

06.07.21

Notre campagne, qui vise à soutenir une demande pressante des femmes afghanes pour le maintien du droit des filles à l’éducation, a récemment franchi deux étapes importantes au Parlement européen.

Lire plus

La ministre de l’éducation afghane lève son stylo: « sans l’éducation, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui »

28.11.20

Communiqué de Presse - Campagne #RaiseAPen: Table-ronde virtuelle de haut niveau du 25 November

Lire plus

Ensemble avec les mères afghanes pour le droit à l’éducation de leurs filles

26.11.20

Retour sur notre table ronde de haut niveau du 25 novembre 2020 - Enregistrement de l'événement, points forts, comment vous pouvez participer à la campagne #RaiseAPen

Lire plus

Avec les mères afghanes, pour le droit à l’éducation de leurs filles

12.11.20

Participez à notre panel de discussion virtuel #RaiseAPen le 25 novembre 2020 à 16h Paris / 19:30 Kaboul

Lire plus