Le droit au développement: structure d’une transition vers une économie du bien-être dans laquelle le Care est reconnu et soutenu

22.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme -Par son intervention auprès du Conseil, MMM souligne la nécessité de reconnaître le rôle central du travail non rémunéré des soins familiaux dans notre économie et notre société. MMM identifie le droit au développement comme le cadre parfait pour apporter les changements systémiques nécessaires. La transition vers une économie au service du bien-être des personnes et de la planète est la voie à suivre, et elle commence par la reconnaissance du travail non rémunéré de soins comme une responsabilité collective.

A suivre, la déclaration fait par notre représentante aux Nations Unies de Genève, Karen Thorsen. 

Comme l’indique à juste titre le rapport du rapporteur spécial sur le droit au développement, la crise de Covid-19 a eu un impact disproportionné sur les femmes, aggravant les inégalités et les discriminations existantes et profondément enracinées.

Elle a aussi été un révélateur:

  • Elle a montré à quel point les soins sont au cœur de nos vies, et que ce travail essentiel n’est pas reconnu et valorisé à sa juste valeur.
  • Elle a mis en lumière la répartition inéquitable de ce travail non rémunéré, cause d’injustice économique pour les femmes, en particulier pour les mères.
  • Elle a mis en évidence les lacunes de la protection sociale et les insuffisances des systèmes actuels pour reconnaître et soutenir le travail non rémunéré des soignants.

Nous avons maintenant une occasion unique de remédier à ces échecs systémiques en plaçant les soins et l’éducation au centre de l’élaboration des politiques de relance.

C’est à dire:

  1. Reconnaitre le travail de soins non rémunérés comme un travail essentiel et une responsabilité collective, qui profite à la société sur plusieurs générations;
  2. Considerer la protection sociale universelle destinée à soutenir les parents et les personnes comme un investissement à haut rendement, et non comme une dépense à diminuer;
  3. Reconnaître que les multiples crises auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui (Covid-19, mais aussi le changement climatique, la dégradation de l’environnement, l’augmentation des inégalités…) sont toutes profondément enracinées dans un système économique qui ne parvient pas à valoriser, soutenir et investir dans ce qui est essentiel à notre bien-être : les soins et un environnement sain.

Le droit au développement est le cadre idéal pour dépasser le discours sur la « croissance du PIB » et donner la priorité au bien-être à long terme des personnes et de la planète dans toutes les décisions politiques

Il est temps de passer à la  wellbeing economy avec les soins et l’éducation en son coeur.

MMM à télécharger

Cette déclaration orale a été faite à l’occasion de la  51ème session du Conseil des dDoits de l’Homme à la suite de la présentation thématique annuelle du rapport du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le doigt au développement à propos des conséquences de la crise de COVID 19.

A voir aussi:

→ Notre  rapport relatif à notre événement parallèle du FHNP2020 « Soins et éducation, pierres angulaires de systèmes économiques plus durables et justes »

→ à propos du  Droit au Développement par le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH)

 

Articles les plus lus

Les femmes à la table de paix: Conférence Internationale

14.04.23

Make Mothers Matter, en collaboration avec la ville de Ypres ainsi que ses partenaires Mothers for Peace, Mama Kivu et Vrouwenraad, organisent une conférence internationale sur la paix Women at

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

200 millions d’heures passées chaque jour par les femmes et les jeunes filles pour chercher de l’eau

23.03.23

ONU New York - À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau et de la Conférence des Nations unies sur l'eau, MMM rappelle conséquences du manque d'accès à une eau

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Investir dans les Mères pour la justice sociale

20.02.24

C'est officiel. En cette journée mondiale de la justice sociale, nous sommes ravis de vous annoncer que MMM a rejoint laGlobal Coalition for Social Justice, lancée par l'Organisation internationale du Travail

Lire plus

Le Forum de l’UNESCO se penche sur la transformation des mentalités, la construction du changement et l’autonomisation des femmes

10.02.24

UNESCO, Paris - « Toute promesse politique s’adresse aux enfants, tout engagement véritable exige de se confronter aux enjeux de la transmission. Du point de vue spirituel, métaphysique, humain, on ne peut

Lire plus

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus

Un « Green Deal » doit inclure un « Care Deal » – la santé mentale maternelle sous les feux de la rampe au Parlement européen

23.11.23

Le 7 novembre, nous avons co-organisé un événement au Parlement européen sur la dépression péripartum avec l'eurodéputée Maria Noichl.

Lire plus

Soins et travail domestique non rémunéré: un obstacle majeur à l’éducation des filles

14.11.23

UNESCO, Conférence Générale - Prenant la parole dans le cadre du débat de politique générale, MMM a dénoncé les conséquences des stéréotypes et rôles de genre sur l'accès des filles à l'éducation

Lire plus

Briser le silence sur la santé mentale maternelle

13.11.23

Make Mothers Matter a lancé une nouvelle série de vidéos sur la santé mentale maternelle, qui s'adresse aux mères, à leurs familles et à la société en général. Notre objectif est de mettre en lumièr

Lire plus