Des membres du monde entier se réunissent pour l’AG de MMM

16.12.20

En raison de la crise sanitaire mondiale qui a bouleversé toutes nos vies en 2020, notre Assemblée Générale 2019 a du plusieurs fois être reportée. Elle s'est finalement tenue virtuellement le 10 Décembre - avec succès.

Avec un  total de  41 participants, cet événement a rassemblé des membres individuels de MMM, des représentants de ses délégations internationales et nationales, ainsi que de ses associations membres.

Dans un moment de grande solidarité, chaque participant a levé son stylo en soutien à #RaiseApen, la campagne que MMM a lancée en faveur de droit à l’éducation de toutes les filles afghanes.

Cette AG a également vu l’élection de deux nouveaux membres au conseil d’administration, chaleureusement accueillis au sein de la famille MMM:

  • Nikki van der Gaag, Consultante Indépendante sur les questions d’égalités (GB)
  • et Xavier Prats-Monné, Conseiller spécial, Président du Comité européen de la Fondation Roi Baudouin (Espagne)

Chacun apporte avec lui des compétences et expériences précieuses en accord avec la vision et la mission de MMM.

Depuis notre dernière Assemblée Générale, 7 nouvelles associations ont rejoint le réseau en expansion des associations membres MMM, couvrant une géographie vaste et diversifiée. Elles ont présenté brièvement leur action.

  • Farkhunda Trust for Afghan Women’s Education (Afghanistan), un de nos principaux partenaires pour la campagne #RaiseApen, joue un rôle essentiel dans la promotion de l’éducation des femmes et des filles en Afghanistan, en ligne avec la mission de MMM. Grâce à des bourses d’études et à du mentorat, Fahrkunda Trust permet à des femmes issues de milieux défavorisés de poursuivre des études supérieures et, in fine, de contribuer à façonner une société afghane progressiste.
  • Mothers For Peace (Belgique/Afghanistan) qui s’est également associée à la campagne #RaiseApen, donne aux femmes les moyens de se construire une vie décente par l’éducation (alphabétisation, formation professionnelle), l’accès aux soins de santé et le soutien à des activités agricoles ou artisanales génératrices de revenus. L’organisation travaille principalement en Afghanistan.
  • Mothers2Mothers – m2m (Afrique du Sud) veille à ce que l’une des plus grandes forces de l’Afrique – ses femmes – soit au cœur de son action pour mettre fin au sida, apporter santé et espoir aux familles et aux communautés, et créer une Afrique prospère et saine.
  • European Parents Association – EPA (UE) est depuis sa création la seule organisation au niveau européen qui représente les parents en tant que groupe d’intérêt dans le domaine de l’éducation. Ses principaux objectifs sont de promouvoir et de défendre la participation active des parents en tant que premiers éducateurs à tous les stades de l’éducation de leurs enfants.
  • Friendship (Bangladesh) agit depuis 17 ans pour répondre aux besoins des communautés isolées et marginalisées du Bangladesh afin qu’elles puissent atteindre leur plein potentiel. Son action repose sur une approche de développement durable, intégrée et inclusive. Ces communautés sont particulièrement vulnérables face aux catastrophes naturelles et au changement climatique: les inondations régulières les obligent à migrer fréquemment et à vivre dans l’incertitude.
  • Edo Group (Colombie) est une association de développement social créée par Benoit Bichon il y a cinq ans, dont la mission était initialement de soutenir le travail de Martha Alonso fondatrice de Asodamas, Asociación de Primeras Damas de Colombia, et de développer les projets des Casas Sociales de la Mujer dans différentes régions du pays. Aujourd’hui, le groupe Edo concentre son action sur les populations indigènes de Guarija, en particulier les Wayus, mais aussi sur les mères vénézuéliennes ayant émigré en Colombie. L’idée est d’apporter une expertise sur le terrain afin de répondre efficacement aux besoins des mères, aux besoins sanitaires, économiques et éducatifs, et de lutter contre l’exclusion et la pauvreté.
  • FIMER (République de Centrafrique) est une association créée à Bangui en juillet 2000 par Lucie Agbo, une femme de médiation aux convictions fortes. Elle a pour but de permettre l’implication effective des femmes pour préparer l’avenir, consolider la démocratie et préserver la paix. L’association vise à informer, former et promouvoir les femmes afin qu’elles puissent participer à la vie civique, politique, économique, sociale, culturelle et religieuse sur tout le territoire national (sujet à de violentes tensions inter ethniques et religieuses).

 

Articles les plus lus

Care et Education – Les pierres angulaires d’une économie durable et juste

04.07.20

UN New York, HLPF - Invitation à un webinaire, événement parallèle au Forum de Haut Niveau Politique, organisé le 16 Juillet

Lire plus

Avec les mères afghanes, pour le droit à l’éducation de leurs filles

12.11.20

Participez à notre panel de discussion virtuel #RaiseAPen le 25 novembre 2020 à 16h Paris / 19:30 Kaboul

Lire plus

Placer le Care & l’Education au coeur d’un nouveau système économique

28.07.20

ONU New York, Forum Politique de Haut Niveau pour le développement (HLPF) - Enregistrement et rapport de l'événement parallèle de MMM

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Le risque de pauvreté des mères croit avec l’âge

04.04.21

N.U. Genève - Dans sa réponse à la consultation sur les droits de l'homme des femmes âgées, MMM rappelle que la répartition inéquitable des tâches de soins familiaux non rémunérés est une cause fonda

Lire plus

Mères célibataires isolées, mères courage

30.03.21

Ce récent reportage sur NCI, une nouvelle chaîne de télévision en Côte d'Ivoire, met en lumière le sort des mères célibataires dans ce pays qui se battent dans la vie avec une résilience et une force d

Lire plus

Edo Group, sur le terrain avec les mères de la Guajira en Colombie

25.03.21

L’ONG, association membre de MMM, a notamment mis en place un observatoire de la fragilité sociale des mères.

Lire plus

Une plus grande transparence des salaires peut-elle permettre de réduire l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes ?

11.03.21

Les statistiques montrent qu'au rythme actuel, il faudrait plus de 250 ans pour combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes. [1] La Commission européenne (CE) a finalement publié sa prop

Lire plus

Le rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme déclare que « les bonnes intentions ne suffisent pas ».

05.03.21

Make Mothers Matter se félicite de la déclaration faite récemment par Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme [1].

Lire plus

La lutte contre la pauvreté infantile ne peut être dissociée du soutien aux parents

01.03.21

Un Genève, Conseil des Droits de l'Homme - Make Mothers Matter a saisi l'occasion de la discussion sur les droits de l'Homme et la lutte contre la pauvreté, pour attirer l'attention du Conseil sur le sujet de

Lire plus