Les parents, des acteurs clés de l’éducation

03.04.23

ONU New York - A l'approche de la 56ème Commission des Nations Unies sur la population et le développement (CPopD56), nous publions la declaration écrite que nous avons soumise en amont de cette session qui portera sur le sujet Population, éducation et le développement durable. Notre déclaration souligne le rôle essentiel des mères/parents dans l'éducation des enfants, par la transmission, au quotidien, de valeurs essentielles pour garantir la cohésion sociale.

Ci dessous, notre déclaration, en entier.

Tout au long de l’histoire, l’éducation a été une source d’autonomisation et un moteur de changement social, économique, culturel et politique.

Mais le COVID-19 a engendré une crise sans précédent dans l’éducation. Plus de 90 % des enfants dans le monde ont vu leur apprentissage interrompu par la pandémie.

L’enseignement à distance a soulevé de lui même son problème : la fracture numérique. 826 millions d’élèves et d’étudiants, soit la moitié de la population mondiale, n’ont pas d’ordinateur à la maison et 706 millions (43 %) ne sont pas connectés à internet.

A MMM, nous saluons et soutenons les orientations prises par le Sommet sur la transformation de l’éducation, qui s’est tenu en septembre 2021, pour faire face à cette crise mondiale.

Nous agréons la déclaration publiée sur le site web du Sommet pour la transformation de l’éducation  “Une bonne éducation développe les valeurs d’une personne et sa capacité à vivre ensemble en paix, à respecter et apprécier la diversité humaine, l’égalité des sexes et les droits de l’homme, et à s’engager activement en faveur du développement durable ». Une approche inclusive et équitable, centrée sur l’enfant et l’apprenant devrait être au cœur de tout système éducatif.

Chez MMM, nous pensons aussi que l’éducation doit permettre aux enfants de développer leur personnalité et leur identité culturelle, tout en apprenant et en comprenant les valeurs culturelles des autres communautés, afin qu’ils puissent devenir des acteurs constructifs de la société.

Chaque personne est riche de son patrimoine personnel et s’approprier une ressource culturelle, c’est la découvrir, la pratiquer et y contribuer.

Dans le cadre de la crise climatique mondiale, des transformations technologiques rapides, des changements profonds dans le monde du travail, du développement de la désinformation et des discours de haine, les systèmes éducatifs doivent s’adapter à l’évolution des compétences professionnelles requises, mais aussi développer l’esprit critique, le respect, l’empathie et la créativité. La transmission des valeurs de respect et de bienveillance se fait au sein de la famille, à travers les comportements quotidiens.

Comme l’a très justement déclaré la Commission internationale sur l’avenir de l’éducation, l’éducation doit être envisagée dans une perspective holistique et d’apprentissage tout au long de la vie. Elle nécessite le renforcement d’un large éventail de compétences cognitives, socio-émotionnelles et comportementales essentielles. Une telle approche permettra à tous les apprenants, de la petite enfance à l’âge adulte, de s’épanouir.

MMM souhaite rappeler l’importance fondamentale de l’éducation et de la protection de la petite enfance pour l’acquisition de ces compétences (voir ci-dessous la référence à la conférence de Tachkent de novembre 2022). La recherche scientifique montre comment l’environnement précoce des enfants contribue à leur développement futur.

Nous soulignons donc l’importance des parents et du contexte familial dans l’éducation quotidienne des enfants. En tant que premiers éducateurs, les parents, en particulier les mères, jouent un rôle essentiel qui doit être reconnu, valorisé et soutenu.

La crise de la COVID 19 a révélé les lacunes de nos systèmes éducatifs qui, au lieu de l’équité et de l’égalité, ont renforcé les privilèges et les inégalités. Les jeunes et les adultes déclarent que l’éducation ne leur apporte pas les connaissances, les compétences et les valeurs dont ils ont besoin. Cette situation est directement liée à la difficulté d’accéder à une éducation de qualité pour laquelle des enseignants et des éducateurs formés, décemment rémunérés et appréciés sont cruellement nécessaires.

La crise met également en évidence l’importance vitale du travail de soins au sein de la famille, les parents, et en particulier les mères, étant obligés de mettre la main à la pâte, et la difficulté de jongler entre les responsabilités professionnelles et les soins, faute de services adéquats, de soutien et de reconnaissance.

L’éducation est entrée dans un cercle vicieux qui la met parfois en décalage avec la réalité.

Ces défis ont été récemment mis en lumière lors de la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’éducation et la protection de la petite enfance, qui s’est tenue à Tachkent du 14 au 16 novembre 2022. De nombreuses illustrations ont été fournies sur le manque d’investissement au niveau mondial dans cette première brique essentielle du développement humain, nécessaire pour alimenter le continuum de l’éducation en tant que processus tout au long de la vie – le seul moyen de parvenir à un développement durable.

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, a partagé une citation forte d’Abdulla Avloni, qui exprime les défis d’aujourd’hui en matière d’éducation : « L’éducation est une question de vie ou de mort, de salut ou de destruction, de bonheur ou de désastre pour nous ».

It is time for the Right to education to enter a virtuous and inclusive circle. It is time for formal, informal and non-formal education to unite in the pursuit of a common goal. Non-formal education is also an essential component of unpaid care work, it complements academic education provided by trained professionals. Parents must be provided with scientific evidence-based information tailored to their needs as the primary educators of their children and parenting programs to help and encourage them regarding this important responsibility.

Les pères doivent également être impliqués et invités à assumer leur part de responsabilité pour le bien-être de tous les membres de la famille. L’éducation dès le départ est un levier important pour plus d’égalité entre les sexes et pour renforcer la reconnaissance des soins et de l’éducation.

Pour ce faire, les mères elles-mêmes doivent avoir accès à une éducation tout au long de la vie dès leur plus jeune âge. Lorsqu’elles deviennent mères, elles doivent bénéficier de services de soutien adéquats, y compris d’un soutien financier si nécessaire. Les femmes ne doivent pas être pénalisées lorsqu’elles choisissent de devenir mères. Les politiques adéquates mises en place pour leur permettre de concilier leur rôle de mère avec leur rôle professionnel et leurs autres rôles sociaux seront un véritable marqueur de développement durable.

Déclaration MMM à télécharger:

La 56ème Commission des Nations Unies pour la Population et le Développement se tiendra du 10 au 14 Aril 2023 au siège de l’ONU de New York

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

KISANY rejoint MMM et devient la première entreprise sociale membre du réseau

01.05.24

In celebration of the various international mothers' days in May, we are delighted to welcome KISANY to the MMM network. As strong believers in the vital role of mothers in society and the need to invest in the

Lire plus

Appui à l’équipe de l’UNESCO

30.04.24

Pour renforcer son équipe de plaidoyer à l’UNESCO, Make Mothers Matter recherche un bénévole bilingue Français-Anglais. Il aura notamment en charge de représenter MMM et de porter la voix des mères aup

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus