MMM et AJAD transforment la vie dans des communautés grâce à des projets financés par l’UNESCO

20.05.19

"Les grandes choses sont faites d'une série de petites choses mises ensemble." Vincent Van Gogh

Songon, une banlieue d’Abidjan, Cote d’Ivoire, est composé de plusieurs villages avec des maisons sommaires en dur où vivent de nombreuses familles. La plupart des mères sont analphabètes et élèvent leurs enfants tout en assurant les besoins essentiels de la communauté comme les corvées d’eau, le puits se trouvant à 10km, le ramassage du bois et la vente sur les marchés.

Un homme, Jean Bolly Kouassi, élevé par sa mère, tout comme sa nombreuse fratrie, a toujours été en admiration devant la volonté des femmes, des mères en particulier.

C’est pourquoi il a créé une association appelée AJAD, Aide à la Jeunesse Africaine Défavorisée, pour donner un futur aux jeunes en s’appuyant sur la force d’action principale de la communauté : les mères.

Son premier combat a été de lutter contre les grossesses précoces après avoir recueilli une enfant de 12 ans arrivée enceinte dans un des villages. Puis il a décidé de lutter contre les comportements à risque par manque d’information sur la santé de reproduction, et aussi contre l’absence de suivi des grossesses des très jeunes mères et leur impossibilité d’aller à l’école.

Jean Bolly s’est engagé également contre la mortalité infantile élevée, due au manque de soins accordés aux bébés.

MMM a décidé de l’aider en faisant appel au financement de l’UNESCO, ce qui a permis d’organiser en 2017 deux conférences et deux séminaires de formation des mères avec un médecin gynécologue, une sage-femme et une pédiatre.

600 personnes, dont une majorité de mères et des jeunes-filles et des jeunes garçons, ont assisté à deux conférences,  l’une sur l’Éducation à la reproduction et la lutte contre les grossesses précoces,et l’autre sur l’Éducation au développement et à la protection de la petite enfance.

6 mères agents de santé ont reçu une formation spécialisée à la santé et à la protection des jeunes filles enceintes.

Enfin, 44 mères, 2 par village, ont été formées à la santé et à la protection des enfants avec pour mission de former d’autres mères à leur retour chez elles.

Les résultats:
– une baisse de 30% des grossesses précoces,
– une augmentation des visites prénatales de 40%,
– une baisse de la mortalité infantile de 15%.

Les jeunes garçons ont appris à respecter les jeunes filles, les jeunes filles font désormais l’effort de se rendre chez le médecin, malgré la distance, ou demandent conseil aux mères qui ont été formées. Les communautés s’occupent des enfants pour que les très jeunes mères soient scolarisées.

Grâce à ces résultats, l’État de Côte d’Ivoire s’est engagé et soutient AJAD MMM. La Côte d’Ivoire a demandé et obtenu le soutien financier de l’UNESCO pour étendre cette initiative à d’autres régions. La mise en œuvre de ce nouveau projet, confiée à AJAD MMM, se déroulera en 2019 avec l’aide du Ministère de l’Éducation afin d’y associer les professeurs des écoles et les élèves.

Cette expérience démontre que, partout dans le monde, en soutenant la mobilisation des mères, et en ralliant à leur cause les pères et les décideurs, on peut changer les mentalités et améliorer les conditions de vie de toute une communauté.

Gabrielle de Melleville, MMM Representative to UNESCO, with Bolly Kouassi, President and Founder AJAD and Her Excellency Mrs. Denise Houphouet Boigny

 

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM recherche un partenaire académique pour s’associer à notre nouvelle enquête européenne

06.12.22

Nous recherchons un partenaire académique pour une enquête européenne sur des problématiques qui concernent les mères. Les réponses de cette enquête serviront de leviers de changement.

Lire plus

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus