MMM répond à la feuille de route sur la stratégie européenne de Green Deal pour l’adaptation au changement climatique

30.06.20

Les femmes peuvent être touchées de manière disproportionnée par le changement climatique étant donné leur position socio-économique plus vulnérable.

Elles peuvent également être désavantagées lorsque des mesures d’adaptation coûteuses sont nécessaires, car elles n’ont peut-être pas les moyens de faire face au changement climatique et de se protéger1. En outre, les femmes, en particulier les mères, sont toujours responsables de la plupart des soins et des tâches ménagères de la famille. Le travail de soins est également susceptible d’augmenter en raison des effets du changement climatique ou des catastrophes naturelles sur la santé2, ce qui représente une charge supplémentaire pour les mères. En outre, comme le souligne l’analyse approfondie de la commission FEMM3, « les normes sociales et culturelles influencent également la vulnérabilité des femmes4 au changement climatique en raison de la division du travail entre les sexes, de la mobilité, des rôles au sein du ménage et de la participation à la prise de décision politique et économique ».

Les femmes ont un rôle important à jouer dans la recherche de solutions à la crise climatique actuelle. Mais elles ont tendance à avoir « une empreinte écologique plus faible et à proposer des solutions au changement climatique différentes de celles des hommes ».  Le rapport de 2012 sur les femmes et l’environnement de l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) a constaté que les femmes sont plus disposées à accepter d’apporter des changements dans leur vie personnelle pour réduire les effets du changement climatique. Les femmes sont également plus enclines à acheter des produits à un prix plus élevé auprès d’entreprises respectueuses de l’environnement. Elles essaient également de choisir des pratiques à faible émission de carbone. Des études montrent que dans de nombreux pays, les hommes consomment plus d’énergie que les femmes, notamment pour les transports privés, alors que les femmes sont souvent responsables de la plupart des décisions de consommation du ménage, notamment en ce qui concerne la nourriture, l’eau et l’énergie domestique 5.

Malgré leur rôle clé dans l’atténuation des effets du changement climatique, « elles sont sous-représentés dans les négociations (inter)nationales et dans l’élaboration des politiques sur le changement climatique ». Selon EIGE, la participation des femmes à la prise de décision sur le changement climatique au niveau local, national ou international n’est pas égale à celle des hommes. Les raisons de cette faible participation « sont ancrées dans les structures organisationnelles et culturelles, dans la répartition traditionnelle des responsabilités de soins entre les femmes et les hommes, et dans les choix éducatifs ». Il est donc nécessaire d’accroître l’égalité entre les sexes dans la prise de décision pour des raisons d’équité et d’égalité. Et si « les politiques en matière de changement climatique ne sont pas ciblées sur tous les bénéficiaires et consommateurs concernés, elles sont moins susceptibles de répondre aux différents besoins de la société, n’aboutiront pas à des résultats efficaces et n’apporteront pas de bénéfices aux hommes et aux femmes sur un pied d’égalité ». 6

C’est pourquoi Make Mothers Matter souligne l’importance de prendre en compte la dimension de genre dans les mesures prises pour atténuer l’effet du changement climatique, et plus particulièrement dans la stratégie européenne Green Deal pour l’adaptation au changement climatique. Ces politiques devraient tenir compte de l’impact économique et social direct et de l’investissement en temps que ces mesures nécessiteraient. Comme décrit ci-dessus, les femmes, et notamment les mères, sont plus susceptibles d’adopter des comportements durables et restent également responsables de la plupart des soins et des tâches ménagères. Cet investissement en temps, bien que crucial pour le bien-être de la planète, n’est pas reconnu, tout comme l’investissement dans le travail de soins non rémunéré. Si ces différences entre hommes et femmes ne sont pas prises en compte dans les politiques climatiques, il y a un risque d’augmentation des inégalités entre les sexes car le changement climatique rendra la situation des femmes, et des mères, encore plus difficile.

En outre, il est essentiel d’inclure l’éducation aux pratiques durables dans les programmes scolaires ou les activités extrascolaires. Les sociétés doivent former et encourager les utilisateurs finaux, et en particulier les familles, aux pratiques durables telles que la réduction des déchets, le recyclage et la réutilisation, les habitudes écologiques, l’utilisation de produits à faible consommation d’énergie, la consommation locale, la consommation durable, l’achat de produits d’occasion, etc. Ces mesures auront un effet multiplicateur puisqu’elles permettront de transmettre ces connaissances aux familles et aux communautés dans lesquelles elles vivent.

Enfin, la participation des femmes aux négociations et à la prise de décisions liées au changement climatique doit s’accroître à tous les niveaux.

[1] EIGE, Review of the Implementation in the EU of area K of the Beijing Platform for Action: Women and the Environment Gender Equality and Climate Change, 2020, p.20.
[2] Ibid., p.19.
[3] Anne Bonew, DIRECTORATE GENERAL FOR INTERNAL POLICIES POLICY DEPARTMENT C: CITIZENS’ RIGHTS AND CONSTITUTIONAL AFFAIRS WOMEN’S RIGHTS & GENDER EQUALITY, The Gender Dimension of Climate Justice IN-DEPTH ANALYSIS, 2015, p.6.
[4] Ibid.
[5] The World Health Organisation, Gender, Climate Change and Health, 2014, p.6.
[6] EIGE, Review of the Implementation in the EU of area K of the Beijing Platform for Action: Women and the Environment Gender Equality and Climate Change, 2020, p.43.

Articles les plus lus

Le travail de soins non rémunéré est un travail

08.03.20

Journée internationale de la femme - "Celles qui comptent", le rapport d'Oxfam publié au début de l'année, met en lumière le lien entre les inégalités et une question qui est

Lire plus

Les mères se mobilisent avec un stylo

20.11.19

Lancement de notre campagne sur l'éducation à la London School of Economics (Ecole d'Économie et de Sciences Politiques de Londres).

Lire plus

Care et Education – Les pierres angulaires d’une économie durable et juste

04.07.20

UN New York, HLPF - Invitation à un webinaire, événement parallèle au Forum de Haut Niveau Politique, organisé le 16 Juillet

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union Européenne

MMM s’associe à des associations pour une « SymptomSurvey »

09.07.20

Donner une voix aux patients, aux familles et aux soignants. Donnez votre avis en répondant à notre enquête !

Lire plus

MMM répond à la feuille de route sur la stratégie européenne de Green Deal pour l’adaptation au changement climatique

30.06.20

Les femmes peuvent être touchées de manière disproportionnée par le changement climatique étant donné leur position socio-économique plus vulnérable.

Lire plus

Dans l’UE, 1 enfant sur 4 vit dans la pauvreté

12.06.20

Le 2 juin 2020, Make Mothers Matter, avec ses partenaires de (EU Alliance for Investing in Children), avec le soutien de la Plateforme Sociale et de SDG Watch Europe, a lancé un appel à l'action auprès de l'

Lire plus

MMM répond à la consultation publique de la Commission européenne sur l’écart de rémunération en fonction du genre (Gender Pay Gap)

08.06.20

Le 27 mai, Make Mothers Matter a répondu à la consultation publique de la Commission européenne : "Transparence sur les rémunérations des hommes et des femmes". L'objectif de la consultation était de recu

Lire plus

Déclaration commune sur le soutien aux enfants et aux familles menacés par la pauvreté covid 19

27.04.20

Le 16 avril 2020, Make Mothers Matter, ainsi que 20 autres partenaires de "EU Alliance for Investing in Children", a ajouté sa voix à une déclaration commune appelant les États membres de l'UE et la Commiss

Lire plus

MMM participe à la déclaration sur l’impact de la Covid 19 sur la santé maternelle

20.04.20

Le 7 avril et à l'occasion de la Journée internationale de la santé, le réseau multidisciplinaire de chercheurs et de professionnels de la santé mentale périnatale financé par l'UE : COST Action Riseup-

Lire plus