Nos têtes chercheuses

14.05.19

MMM apprécie la contribution de chacun de ses stagiaires qui ont chacun leur rôle à jouer dans notre plaidoyer. Allons voir ce qu’ils font en ce moment.

Nous avons posé 3 questions à chacun des 5 stagiaires qui travaillent actuellement avec les délégations MMM à Bruxelles et à l’Onu Genève :

  1. Pourquoi la mission de MMM vous a-t-elle inspiré ?
  2. En quoi le travail que vous accomplissez pour MMM servira-t-il vos objectifs futurs ?
  3. Résumez MMM pour nous dire VOTRE perception de l’ONG – en quelques mots.

Ci-dessous, la réponse de chacun d’entre eux.

Marie-Laure Denoël

J’ai été impliquée dans une recherche approfondie sur l’égalité salariale dans le cadre de la consultation publique menée par la Commission européenne.

  1. Je suis convaincue que nous ne pouvons pas appliquer exactement le même corpus de règlementations pour les hommes et pour les femmes. De nier les différences inhérentes entre eux fait surgir une autre forme de discrimination. Puisque la maternité relève spécifiquement de la femme, c’est une erreur d’attendre des femmes un comportement semblable en tous points à celui des hommes. J’étais vraiment impressionnée par la manière dont MMM autonomise et protège les mères. La reconnaissance de la valeur du gros travail non rémunéré qu’elles effectuent est un message à répandre. La maternité est en danger dans notre société où tout se mesure à l’aune de l’efficacité et du profit. Ainsi que le proclame l’enquête de 2011 ‘Ce que les mères en Europe veulent’, elles ont besoin de temps, de la liberté de choix et de reconnaissance. Nous avons besoin d’acteurs engagés pour s’assurer que les voix des mères vont bien être prises en compte et entendues pour l’élaboration des politiques et de manière plus large, auprès de l’opinion publique.
  2. Ce travail au sein de MMM m’a aidé à élargir le champ de mes opinions, à réfléchir à des solutions concrètes sans perdre mon temps à me lamenter sur l’injustice de certaines situations, à me rendre compte du potentiel d’influence considérable que des organisations telle que MMM peuvent exercer auprès des politiques. Finalement cela me donne un certain espoir de constater qu’il y a des gens qui utilisent leur pouvoir d’influence au plus haut niveau pour des causes valables. Ce fut un grand plaisir pour moi de contribuer à leur projet égalité de salaires entre les hommes et les femmes. Je me rends compte à quel point c’est important pour moi de faire un travail utile et en cohérence avec mes valeurs.
  3. MMM autonomise et protège les mères pour un monde meilleur. De revaloriser la maternité est à juste titre au cœur de leurs préoccupations. MMM comprend que des mesures favorables aux mères et de manière plus large aux familles, sont nécessaires pour une société en bonne santé et économiquement viable.

Eva Ledroit

  1. J’ai un master en droit avec une spécialisation des droits de l’Homme et du droit public international. J’ai toujours eu besoin de promouvoir et défendre les droits de l’Homme. Le travail de MMM qui autonomise les mères à travers le monde n’influence pas seulement leurs vies personnelles, il produit un impact très fort sur leurs communautés. En reconnaissant leur importance sociale stratégique et leur valeur économique, les mères deviennent des partenaires incontournables et des actrices de changement pour l’Agenda 2030. Ainsi, le respect de leurs droits va au-delà des obligations dues au droit international et aux traités des droits de l’Homme. Cela les transforme en des actrices puissantes pour la réalisation des droits humains et des Objectifs du développement durable.
  2. Mon stage précédent et celui que je fais actuellement à MMM m’ont donné l’opportunité de participer à des actions de plaidoyer et de lobbying. J’ai d’abord contribué à la rédaction d’un guide pour les demandeurs d’asile qui débarquent en Belgique. Maintenant, j’aide l’équipe pour la réponse à apporter à la consultation de la Commission européenne concernant les inégalités de salaires entre hommes et femmes en préparant une publication à ce sujet. Ces expériences m’ont permis non seulement de mieux comprendre comment fonctionne une ONG mais aussi de défendre des causes humanitaires et sociales en plongeant directement dans les projets de la sphère MMM. Mon expérience MMM s’insère parfaitement dans le cours de mes aspirations professionnelles concernant les droits de l’Homme, le plaidoyer et le développement international.
  3. MMM est un groupe de personnes travailleuses et engagées qui agissent pour la plupart bénévolement. Ses missions concernant l’autonomisation des mères sont essentielles, non seulement dans les pays en voie de développement pour lesquels un soutien à la santé, la sécurité et l’économie est vital mais aussi dans les pays plus développés où les mères manquent de reconnaissance pour leur travail non rémunéré, ce qui explique en partie les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes.

Alexandre Wéry

J’ai mené des recherches approfondies sur le système de pensions belge et les problématiques complexes attenantes aux inégalités de pension entre hommes et femmes dans son ensemble. Je vais maintenant travailler sur la consultation publique de la Commission sur la situation actuelle concernant l’égalité des genres et les priorités des 5 années à venir. Je vais aussi me pencher sur la consultation du rapporteur de l’Onu sur les violences faites aux femmes relative aux violations des droits humains dans le cadre de l’accouchement.

  1. L’égalité des genres est un sujet qui me tient vraiment à cœur, c’est la raison pour laquelle j’ai choisi de faire ma thèse sur les problématiques liées au « Genre et Droit ». La mission de MMM me parle car cette organisation représente tout ce à quoi je crois : la création d’une société ou le fait d’être mère ou une femme en général est une force, et non un passif.
  2. Ce travail à MMM est ma première expérience professionnelle et avec l’aide de toute l’équipe, j’ai finalement pu mettre à profit tout ce que j’ai appris pendant mes 5 années à l’université. J’ai parfois l’impression que j’ai plus appris depuis le début de mon stage il y a 3 mois, que pendant toutes ces années à l’université.
  3. MMM est avant tout un groupe de personnes avec un objectif et des convictions profondément enracinées, qui ne cessent de mettre en avant leurs causes afin d’obtenir des résultats positifs. C’est une ONG qui est poussée par l’idée que le changement, aussi petit soit-il, est possible lorsqu’on se bat pour y parvenir, et c’est pourquoi MMM est si important pour moi.

Sarah Abdelaziz

J’ai travaillé sur le thème du congé maternité en Belgique. Notre but, c’est d’obtenir une réforme de la loi belge car elle a de nombreux manques et aussi, de vérifier si notre droit national est conforme à celui de l’UE.

  1. Je crois que d’améliorer le statut des mères est important parce qu’elles sont à la source de toute l’éducation partout dans le monde et que c’est un moteur de changement énorme lorsqu’il s’agit des mentalités. Si nous voulons que les gens évoluent et qu’ils pensent davantage à notre avenir, au développement durable par exemple – et aussi à l’économie, à la résolution des conflits et ainsi de suite – l’éducation devrait être notre priorité, et du coup, les mères aussi.
  2. J’ai toujours voulu travailler dans le domaine du droit européen ou international. De faire un stage pour MMM m’a conforté dans mon choix. De défendre l’intérêt de la société représente à la fois un défi et une satisfaction et c’est ce qui m’a intéressée – choisir d’étudier le droit à plus grande échelle que le droit national. J’espère que l’expérience que je suis en train d’acquérir actuellement avec MMM me permettra de poursuivre mon objectif.
  3. MMM n’aide pas seulement les mères. Ce que j’ai vu pendant mon stage, c’est une ONG qui prend à cœur l’équilibre dans la vie quotidienne des gens en pensant au bien-être des familles entières avant tout – pas seulement celui des mères. De l’inégalité des salaires entre les hommes et les femmes, en passant des salaires à l’éducation des enfants, aux problématiques concernant les personnes âgées quand on parle du « care », à la poursuite de plus d’objectifs environnementaux avec le développement durable et j’en passe. Les projets de MMM sont, ou tout du moins devraient être une préoccupation pour nous tous.

Chiara Dedeken

Je suis en master à l’Université de Leyde et je fais un stage d’été auprès de la délégation MMM à l’ONU Genève. Durant mon stage, je vais principalement travailler sur le thème de mères et paix et faire de la recherche sur le rôle des mères pour contrer l’extrémisme et le terrorisme.

  1. En soutenant et en autonomisant les mères dans tous les aspects de la vie -éducation, santé, économie – MMM contribue à plus d’égalité. Je pense qu’il ne s’agit pas seulement de l’égalité des genres mais aussi d’une égalité plus globale d’accès aux droits de l’Homme en général. Je trouve que c’est important de travailler pour une organisation qui se garde des croyances essentialistes. Si MMM souligne le potentiel des mères, elle ne véhicule pas de stéréotypes de femmes ou de mères intrinsèquement êtres de bonté ou de paix, il n’y pas non plus de stéréotypes négatifs sur les hommes et les pères.
  2. De travailler pour MMM me permet d’abord de faire de la recherche sur un sujet qui me passionne et dans un environnement propice aux échanges sur ce thème. Deuxièmement, ce stage me procure une expérience professionnelle en permettant de me familiariser avec le fonctionnement ONG et aussi celui de l’Onu, ce qui me prépare à ma future carrière.
  3. Je décrirais MMM comme un groupe connecté de personnes passionnées qui sont motivées et proactives afin que les mères puissent obtenir la reconnaissance qu’elles méritent. MMM sensibilise aux niveaux local, social, national et international afin de contribuer à un avenir plus juste, plus paisible et plus durable.

 

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Il est temps de mettre en place des systèmes économiques qui valorisent et soutiennent le Care

22.01.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme- La pandémie a mis en évidence l'essentialité du Care pour le bien-être collectif et l'action des parents, et en particulier les mères, pour

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

MMM appelle à une redéfinition de la notion de « Travail » incluant travail rémunéré et non rémunéré

28.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une table ronde sur l'avenir du droit au travail dans le contexte du changement climatique pour appeler à une vision plus holistique du " t

Lire plus