#RaiseAPen: des voix pour les femmes et les filles afghanes

Sur cette page, de nombreuses voix s’élèvent, tant en Afghanistan qu’à l’étranger, pour soutenir les femmes et les filles afghanes et appeler au maintien de leur droit à l’éducation, en ce moment critique de l’histoire de leur pays.

C’est seulement grâce à nos efforts collectifs que ces voix seront suffisamment fortes pour être entendues.

Shaharzad Akbar, Présidente, Commission indépendante des droits de l’homme en Afghanistan

Dans ce message pour la Journée internationale de la fille 2021, Shaharzad Akbar appelle le monde à s’unir et à défendre le droit des filles afghanes à l’éducation – un droit humain fondamental (Octobre 2021)

Razia Arefi, Directrice générale, ONG Mothers For Peace, Afghanistan

Razia Arefi, qui a du fui rl’Afghanistan après la chute de Kaboul, appelle le monde à ne pas oublier les femmes afghanes: « Nous sommes des personnes, nous ne sommes pas personne. » (septembre 2021)

S.E. Rangina Hamidi, ministre de l’éducation de la R.I. d’Afghanistan

S.E. Rangina Hamidi, ministre de l’éducation de la R.I. d’Afghanistan: « Il est de ma responsabilité de veiller à ce que toutes les petites filles de ce pays qui rêvent de s’instruire n’ait pas leur rêve brisé ».

Habiba Sarabi, membre de la délégation de négociation de paix de la R.I. d’Afghanistan

Conversation avec le Dr Habiba Sarabi, membre de la délégation afghane pour les négociations de paix: « Si vous éduquez un homme, vous éduquez une personne, si vous éduquez une femme, vous éduquez une famille et la société ».

Dr Sima Samar, défenseur des droits humains et des droits femmes afghanes

Dr Sima Samar, défenseur des droits humains et des droits femmes afghanes, nous explique pourquoi le droit des filles à l’éducation est vital : « L’éducation des filles n’est pas seulement un droit humain fondamental. Elle est également essentielle pour changer la mentalité de la société… Nous ne pouvons pas revenir en arrière. Sans les femmes et l’éducation des filles, il ne peut y avoir de paix durable ».

Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice de Farkhunda Trust for Afghan women’s education

Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice du Farkhunda Trust for Afghan Women’s Education, membre associé du MMM et partenaire de la campagne, parle de l’importance de l’éducation pour les femmes et les filles en Afghanistan.

Roya Mahboob, Roya Mahboob, entrepreneure et philanthrope afghane

Roya Mahboob, entrepreneure et philanthrope afghane, Directrice du Digital Citizen Fund, souligne l’importance de l’éducation des filles : « Je crois que l’éducation est un moteur pour le développement régional, la paix et la prospérité. Les filles ont le même droit à l’éducation que les garçons ».

Staffan de Mistura, ancien envoyé spécial des Nations Unies en Afghanistan

Selon Staffan de Mistura, ancien envoyé spécial de l’ONU en Afghanistan, la campagne MMM #RaiseAPen relayant l’appel des mères afghanes « arrive à un moment critique pour l’Afghanistan. Il ne peut y avoir de paix durable dans le pays sans éducation pour tous, mais surtout sans éducation pour les femmes et les filles qui représentent 51% de la population ».
.

Henrietta H. Fore, Directrice générale de l’UNICEF

Henrietta H. Fore, directrice générale de l’UNICEF, réaffirme l’importance de l’éducation des filles et exprime le soutien de l’UNICEF à la campagne #RaiseAPen de MMM.

Ambassadrice Melanne Verveer, directrice exécutive de l’Institut de Georgetown pour les femmes, la paix et la sécurité

L’ambassadrice Melanne Verveer, directrice exécutive de l’Institut de Georgetown pour les femmes, la paix et la sécurité, nous rappelle : « Ne jamais sous-estimer le pouvoir du livre ; ne jamais sous-estimer le pouvoir du stylo ».

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, nous rappelle que « l’éducation des filles ne garantit pas seulement un meilleur avenir pour elles-même, mais aussi une meilleure société pour nous tous ».

Najat Maalla M’jid, représentante spéciale des Nations unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants

Pour le Dr Maalla M’jid, représentante spéciale des Nations unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants, « L’éducation est la clé pour prévenir et éliminer la violence contre les enfants… Priver un enfant d’éducation est en soi une forme de violence ».

Rima Salah, ancienne directrice générale adjointe de l’UNICEF et présidente du Early Childhood Peace Consortium (ECPC)

Rima Salah, présidente du Early Childhood Peace Consortium (ECPC), explique qu’elle soutient la campagne #RaiseAPen car « l’éducation des filles se répercute sur toutes les communautés et sociétés. Une fille éduquée peut éduquer ses enfants et être une bonne mère ».

L’actualité de MMM et de son réseau

Votre opinion – Notre enquête – Participez

14.01.22

Nous vous invitons à remplir le Symptom Survey (en anglais) et à contribuer à la compréhension de la façon dont les gens pensent et se comportent en tant que patient et/ou soignant d'un enfant ou d'un adul

Lire plus

Care et Education au coeur d’une reprise innovante

07.01.22

NUNew York, Commission du Développement Social - Le thème principal de la 60ème Session de la commission du Développement Social est centré sur la reprise inclusive et résiliente après le COVID-19 pour d

Lire plus

Travailler POUR et AVEC les mères bénéficie à tous et à tous les niveaux

14.12.21

UNESCO - C'est ce qu'a rappelé Caroline de Senneville dans la déclaration qu'elle a prononcée au nom de MMM à la conférence générale de l'UNESCO. Plus que jamais, les mères apparaissent comme des actri

Lire plus

L’éducation et la protection de la petite enfance sont au coeur du développement – Les mères en sont des acteurs clé

14.12.21

UNESCO - C'est ce qu'a réaffirmé Pauline Ambrogi, représentante de MMM auprès de l'UNESCO, dans son intervention à la Commission Education de la 41ème Conférence Générale.

Lire plus

Friendship, une ONG sur le front de la lutte contre le changement climatique

09.12.21

Friendship, notre association membre du Bangladesh, répond à l'appel à contribution pour le prochain rapport ONU sur les droits de l'homme et le changement climatique.

Lire plus

Santé mentale et bien-être des femmes migrantes

08.12.21

Make Mothers Matter a été sollicité pour contribuer au rapport sur la santé mentale et le bien-être des femmes migrantes, initié par l'"European Network of Migrant Women". L'objectif de ce rapport est de

Lire plus