#RaiseAPen: des voix pour les femmes et les filles afghanes

Sur cette page, de nombreuses voix s’élèvent, tant en Afghanistan qu’à l’étranger, pour soutenir les femmes et les filles afghanes et appeler au maintien de leur droit à l’éducation, en ce moment critique de l’histoire de leur pays.

C’est seulement grâce à nos efforts collectifs que ces voix seront suffisamment fortes pour être entendues.

S.E. Rangina Hamidi, ministre de l’éducation de la R.I. d’Afghanistan

S.E. Rangina Hamidi, ministre de l’éducation de la R.I. d’Afghanistan: « Il est de ma responsabilité de veiller à ce que toutes les petites filles de ce pays qui rêvent de s’instruire n’ait pas leur rêve brisé ».

Habiba Sarabi, membre de la délégation de négociation de paix de la R.I. d’Afghanistan

Conversation avec le Dr Habiba Sarabi, membre de la délégation afghane pour les négociations de paix: « Si vous éduquez un homme, vous éduquez une personne, si vous éduquez une femme, vous éduquez une famille et la société ».

Dr Sima Samar, défenseur des droits humains et des droits femmes afghanes

Dr Sima Samar, défenseur des droits humains et des droits femmes afghanes, nous explique pourquoi le droit des filles à l’éducation est vital : « L’éducation des filles n’est pas seulement un droit humain fondamental. Elle est également essentielle pour changer la mentalité de la société… Nous ne pouvons pas revenir en arrière. Sans les femmes et l’éducation des filles, il ne peut y avoir de paix durable ».

Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice de Farkhunda Trust for Afghan women’s education

Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice du Farkhunda Trust for Afghan Women’s Education, membre associé du MMM et partenaire de la campagne, parle de l’importance de l’éducation pour les femmes et les filles en Afghanistan.

Roya Mahboob, Roya Mahboob, entrepreneure et philanthrope afghane

Roya Mahboob, entrepreneure et philanthrope afghane, Directrice du Digital Citizen Fund, souligne l’importance de l’éducation des filles : « Je crois que l’éducation est un moteur pour le développement régional, la paix et la prospérité. Les filles ont le même droit à l’éducation que les garçons ».

Staffan de Mistura, ancien envoyé spécial des Nations Unies en Afghanistan

Selon Staffan de Mistura, ancien envoyé spécial de l’ONU en Afghanistan, la campagne MMM #RaiseAPen relayant l’appel des mères afghanes « arrive à un moment critique pour l’Afghanistan. Il ne peut y avoir de paix durable dans le pays sans éducation pour tous, mais surtout sans éducation pour les femmes et les filles qui représentent 51% de la population ».
.

Henrietta H. Fore, Directrice générale de l’UNICEF

Henrietta H. Fore, directrice générale de l’UNICEF, réaffirme l’importance de l’éducation des filles et exprime le soutien de l’UNICEF à la campagne #RaiseAPen de MMM.

Ambassadrice Melanne Verveer, directrice exécutive de l’Institut de Georgetown pour les femmes, la paix et la sécurité

L’ambassadrice Melanne Verveer, directrice exécutive de l’Institut de Georgetown pour les femmes, la paix et la sécurité, nous rappelle : « Ne jamais sous-estimer le pouvoir du livre ; ne jamais sous-estimer le pouvoir du stylo ».

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation

Stefania Giannini, sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, nous rappelle que « l’éducation des filles ne garantit pas seulement un meilleur avenir pour elles-même, mais aussi une meilleure société pour nous tous ».

Najat Maalla M’jid, représentante spéciale des Nations unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants

Pour le Dr Maalla M’jid, représentante spéciale des Nations unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants, « L’éducation est la clé pour prévenir et éliminer la violence contre les enfants… Priver un enfant d’éducation est en soi une forme de violence ».

Rima Salah, ancienne directrice générale adjointe de l’UNICEF et présidente du Early Childhood Peace Consortium (ECPC)

Rima Salah, présidente du Early Childhood Peace Consortium (ECPC), explique qu’elle soutient la campagne #RaiseAPen car « l’éducation des filles se répercute sur toutes les communautés et sociétés. Une fille éduquée peut éduquer ses enfants et être une bonne mère ».

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM s’associe à KISANY pour célébrer les mères pendant tout le mois de mai

06.05.21

Nous sommes ravis de nous associer à KISANY, alors que de nombreuses régions du monde célèbrent la fête des mères tout au long du mois de mai.

Lire plus

Riseup-PPD publie une déclaration pour la Journée Mondiale de la Santé Mentale Maternelle

06.05.21

La Journée Mondiale de la Santé Mentale Maternelle (MMH Day) 2021 vise à sensibiliser le public à cette problématique dans le monde entier.

Lire plus

Revisiter l’ODD8 à travers le prisme du Care

26.04.21

NU New York -Dans notre déclaration écrite, lors du Forum de Haut Niveau Politique 2021, nous avons revisité l'ODD8, qui sera révisé cette année. Nous soutenons que la notion de "TRAVAIL" doit être redé

Lire plus

La mission de MMS: soutenir les sages-femmes qui sauvent des vies

22.04.21

Mothers and Midwives Support (MMS), une association membre de MMM, travail depuis trois ans sur l'île de Idjwi, en République Démocratique du Congo, pour soutenir le développement économique, former des sa

Lire plus

Le risque de pauvreté des mères croit avec l’âge

04.04.21

N.U. Genève - Dans sa réponse à la consultation sur les droits de l'homme des femmes âgées, MMM rappelle que la répartition inéquitable des tâches de soins familiaux non rémunérés est une cause fonda

Lire plus

Aucun pays ne peut avance le droit à l’éducation pour tous

02.04.21

NU Genève, CDH46 - Tel est le coeur du message passé au Conseil des droits de l'homme des Nations unies par Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice du Farkhunda Trust for Afghan Women's Education, un membre a

Lire plus