Sensibiliser les parents, et la société dans son ensemble, sur le développement de la petite enfance.

09.07.19

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une discussion générale sur les droits de l'homme pour réaffirmer le droit des enfants au plein épanouissement, ainsi que l'importance de soutenir et d'éduquer les parents et les éducateurs au développement de la petite enfance - également pour instaurer une paix durable.

La Déclaration et le Programme d’action de Vienne, qui ont été adoptés par les Etats membres des Nations Unies lors de la Conférence mondiale sur les droits de l’homme de 1993, réaffirment le principe du « premier appel aux enfants », principe particulièrement important pour la petite enfance.

Les recherches ont montré l’impact négatif dévastateur que la violence et les abus, voire la négligence, peuvent avoir sur le développement physique, émotionnel et cognitif d’un enfant. Cela peut compromettre leur réussite future à l’école et, par voie de conséquence, leur capacité à participer et à contribuer à la société plus tard dans la vie.

Donner à un enfant le meilleur départ dans la vie commence par investir dans la santé maternelle, et des services de garderie et d éducation préscolaire de qualité pour les enfants, ceci en ciblant les familles les plus vulnérables.

Mais cela signifie également que les parents, les autres éducateurs et la société dans son ensemble soient sensibilisés au développement de la petite enfance, à l’importance de la sécurité et des soins de l’enfant, ainsi qu’aux pratiques parentales positives. En outre, les parents, en particulier les mères, doivent être soutenus émotionnellement, socialement et économiquement pour remplir leurs responsabilités éducatives afin que leurs enfants et toute la famille puissent s’épanouir.

Chaque enfant a le droit de vivre sans peur, sans manque et devrait pouvoir développer son plein potentiel.

Investir dans le développement de la petite enfance est aussi l’un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire pour édifier un avenir meilleur pour toutes les générations futures. Et au final, cela contribue également à la construction d’une paix durable.

Chiara Dedeken, notre stagiaire à l’ONU à Genève, a prononcé ce message lors du débat général sur le suivi et la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Vienne qui s’est tenu le 8 juillet lors de la 41eme  session du Conseil des droits de l’Homme.

MMM declaration orale sur l’importance de prioriser les soins et l’éducation de la petite enfance

 

 

Articles les plus lus

Visages afghans et voix du courage

21.09.21

Le 15 Aout dernier a vu l'effondrement du gouvernement afghan et le retour au pouvoir des talibans. Au sein de Make Mothers Matter, comme la plupart des gens, nous avons

Lire plus

Le travail du Care non rémunéré est un travail: il doit être reconnu et soutenu par notre système économique

19.07.21

Comment changer la perception du travail de care, sa valorisation sociale et économique? Cette première étape est nécessaire pour un changement systémique et pour plus de justice sociale pour les

Lire plus

Les mères françaises seront-elles écoutées?

21.09.21

Pour plaider les besoins et les attentes des mères en lien avec la prochaine réforme du gouvernement français sur les #1000premiersjours de l'enfant, MMM France a tenu à les entendre

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Ensemble: partageons les soins, transformons demain

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur la façon dont le #PartagedesSoins à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements et secteur privé - est crucial pour l'ég

Lire plus

Notre membre de Roumanie en action pour les mères et les enfants d’Ukraine

21.06.22

Le conflit actuel en Ukraine et la crise humanitaire qui en résulte ont eu un impact dévastateur sur la santé mentale et physique des mères et de leurs enfants, tant pour ceux qui ont fui que pour ceux qui

Lire plus

Racisme autour de la naissance

18.06.22

ONU Genève - A l’occasion d’une consultation sur le Racisme et le droit à la santé, MMM dénonce le racisme systémique contre les mères dans les pays développés, à travers deux indicateurs : la mort

Lire plus

Travail de soins non rémunéré et maternité: MMM demande à l’OIT de modifier son approche de l’emploi

30.05.22

Conférence Internationale du Travail, Genève – Pour réparer l'injustice économique dont souffrent de nombreuses mères en raison de leurs responsabilités familiales (le "Care"), MMM a appelé à une nouv

Lire plus

Célébrer les mères tous les jours – L’heure du changement a sonné

18.05.22

En ces temps sans précédent, où l'Europe est confrontée à une pandémie mondiale, où les tensions politiques bouillonnent et menacent de déstabiliser l'ordre mondial, il est essentiel de réfléchir aux

Lire plus

La charge mentale des mères : le travail cognitif et émotionnel non rémunéré (et non reconnu)

15.05.22

MMM a le plaisir de publier un rapport rédigé par Emma Levrau, étudiante en santé globale et justice sociale (Master of Science) au Kings College de Londres, sur le travail cognitif et émotionnel non rému

Lire plus