Soins et travail domestique non rémunéré: un obstacle majeur à l’éducation des filles

14.11.23

UNESCO, Conférence Générale - Prenant la parole dans le cadre du débat de politique générale, MMM a dénoncé les conséquences des stéréotypes et rôles de genre sur l'accès des filles à l'éducation. Les besoins en 'Care' étant appelés à augmenter, nous avons aussi plaidé pour un changement des mentalités afin d'éviter que l'avenir des filles ne soit décidé dès l'âge de 5 ans, et pour un partage plus équitable du travail domestique et de care non rémunérés entre les garçons et les filles pendant l'enfance - une étape nécessaire pour progresser sur la voie de l'égalité des genres.

Ci-dessous, le texte complet de notre déclaration, délivrée par Ilhame Boirie-Joubert, représentante de Make Mothers Matter.

Je voudrais commencer par lire quelques témoignages révélateurs :

  • Reine, une enfant du Togo, dit : « Pour être une bonne fille, je dois faire le ménage et faire ce que mes parents veulent. Les bonnes filles se comportent bien à la maison et font tout ce qu’on leur dit de faire. Mes parents nous font travailler, mes sœurs et moi, beaucoup plus dur que mes frères – et nous pensons qu’ils ont raison ».
  • Valeria, une autre jeune fille du Salvador, raconte : « Parfois, je dois m’occuper de maman si elle est malade. Parfois, je peux faire quelque chose pour elle, par exemple si elle ne peut pas se lever. C’est pour cela que je ne vais pas beaucoup à l’école ».

Ces déclarations fortes et troublantes émanent de jeunes filles privées d’une éducation valorisante parce qu’elles sont des filles et qu’elles sont occupées par des tâches domestiques.

Cette réalité est partagée par un très grand nombre de jeunes filles dans le monde entier.

  • Les fillettes âgées de 5 à 9 ans consacrent 30 % de temps en plus aux travaux domestiques que les garçons du même âge. Ces mécanismes, mis en place dès le plus jeune âge, déterminent la vie de ces filles, compromettant leur capacité à accéder à une éducation qui les rendrait autonomes.
  • En outre, les chiffres prévoient que d’ici 2030, le nombre de bénéficiaires de soins (enfants de moins de 15 ans et personnes âgées de plus de 60 ans) atteindra 2,3 milliards de personnes sur les 8,5 milliards que compte la planète.

Parler d’éducation et d’autonomisation des jeunes filles sans tenir compte du poids considérable qu’elles assument dans le travail domestique est un non-sens absolu.

Claudia Goldin, économiste de Harvard et lauréate du prix Nobel, a démontré que les différences de salaire et de participation au marché du travail ne peuvent être seulement attribuées à des différences biologiques, mais à la répartition des soins non rémunérés et du travail ménager au sein des couples hétérosexuels.

Les chiffres disponibles le prouvent clairement. La communauté internationale reconnaît l’importance de ce problème systémique.

Nous pensons qu’un parallèle similaire peut être établi avec les obstacles que rencontrent de nombreuses filles pour accéder à l’éducation.

Il est donc impératif que nous – États, société civile, ONG – agissions plus directement et intervenions beaucoup plus tôt pour éviter que l’avenir des jeunes filles ne se joue dès l’âge de 5 ans. Les réflexes et les croyances s’impriment dès la plus tendre enfance.

De nombreuses associations de terrain membres du réseau MMM s’efforcent de faire évoluer les mentalités, par exemple :

  • En offrant aux jeunes filles une autonomie économique adaptée, qui leur confère un statut au sein de leur entourage et de leur communauté, et des possibilités d’éducation plus grandes pour elles-mêmes et pour leurs enfants.
  • En sensibilisant les jeunes hommes, afin de déconstruire les idées reçues sur la masculinité et de les encourager à jouer leur rôle au sein du foyer.

Ces initiatives doivent être soutenues, amplifiées et reproduites à plus grande échelle.

Nous devons mobiliser nos forces. Agir maintenant. Et agir ensemble.

Déclaration MMM à télécharger (en anglais)

 

La 42ème Conférence Générale s’est tenue du 7 au 22 Novembre 2023 au siège de l’UNESCO à Paris.

 

Articles les plus lus

Les femmes à la table de paix: Conférence Internationale

14.04.23

Make Mothers Matter, en collaboration avec la ville de Ypres ainsi que ses partenaires Mothers for Peace, Mama Kivu et Vrouwenraad, organisent une conférence internationale sur la paix Women at

Lire plus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Be Family® – engager les entreprises à agir en faveur des familles sur le lieu de travail

01.03.24

MMM est heureux d’annoncer le lancement de Be Family®, dont nous sommes membre fondateur.

Lire plus

Notre membre de RDC dénonce l’utilisation des femmes et des filles comme arme de guerre

27.02.24

ONU Genève, Conseil des droits de l'homme - Passy Mubalama, présidente et directrice générale d'Aidprofen, un de nos membres en République Démocratique du Congo, était l'un des quatre orateurs de la soci

Lire plus

Investir dans les Mères pour la justice sociale

20.02.24

C'est officiel. En cette journée mondiale de la justice sociale, nous sommes ravis de vous annoncer que MMM a rejoint la Global Coalition for Social Justice, lancée par l'Organisation Internationale du Travai

Lire plus

MMM applaudit la résolution Care adoptée par la Commission du Développement Social

18.02.24

ONU New York, CSocD62 - Le titre de la résolution, "Promouvoir le Care et les systèmes d'accompagnement pour le développement social", indique clairement que le Care et son soutien sont directement liés aux

Lire plus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un soutien adéq

Lire plus

Le Forum de l’UNESCO se penche sur la transformation des mentalités, la construction du changement et l’autonomisation des femmes

10.02.24

UNESCO, Paris - « Toute promesse politique s’adresse aux enfants, tout engagement véritable exige de se confronter aux enjeux de la transmission. Du point de vue spirituel, métaphysique, humain, on ne peut

Lire plus