Assurer l’accès universel aux soins de santé maternelle dans l’Union européenne

18.12.22

La garantie européenne pour l'enfant et les soins maternels universels en Europe : le rôle essentiel de la santé maternelle dans les 1000 premiers jours du développement de l'enfant

Make Mothers Matter a produit un document conjoint avec l’European Public Health Alliance (EPHA) sur l’accès universel aux soins maternels dans l’Union européenne. Ce document a été présenté le 29 novembre 2022, lors d’un événement organisé par Eurochild et l’AISS, co-leaders de la campagne « First Years First Priority », au Parlement européen à Bruxelles. « First Years First Priority » est une campagne européenne qui plaide pour la priorisation du développement de la petite enfance dans les politiques publiques, en mettant l’accent sur les enfants de la naissance à 6 ans qui sont les plus vulnérables : les enfants handicapés, les enfants migrants, réfugiés, et ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté.

Dans le cadre de cette campagne, ce document vise à informer les décideurs politiques de l’UE et à leur faire prendre conscience de l’importance des soins de santé maternelle dans la petite enfance et pendant les 1000 premiers jours de la vie dans le contexte de la garantie européenne pour les enfants.

La garantie des enfants fait partie du nouveau cadre politique de l’UE qui vise, avec la stratégie de l’UE sur les droits de l’enfant, à assurer que les droits de tous les enfants sont protégés et que les enfants vulnérables en particulier ont accès aux services de base. L’objectif de la Garantie pour l’enfant est de lutter contre l’exclusion sociale en garantissant que tous les enfants ont accès aux services clés, notamment l’éducation, la nutrition, le logement et les soins de santé. Dans ce document, le MMM soutient que la garantie pour l’enfant devrait inclure l’accès universel aux soins de santé maternelle, car la santé de la mère et celle de l’enfant sont intrinsèquement liées.

Comme indiqué dans le document, les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant sont cruciaux pour son développement. Ce développement commence avant la naissance de l’enfant et dépend largement de la santé de la mère. Les 1000 premiers jours d’un enfant constituent la base de sa santé mentale et émotionnelle, ainsi que de son développement physique, cognitif et social.  Pour garantir un développement sain, l’accompagnement des enfants et l’accès à des soins de santé de qualité pendant la grossesse, l’accouchement et la période post-partum sont cruciaux. L’accès universel aux soins de santé maternelle est donc essentiel non seulement pour la santé de la mère, mais aussi pour que tous les individus puissent commencer leur vie avec les soins de santé dont ils ont besoin pour un développement sain.

Cela signifie qu’en tant qu’Union européenne, les États membres et leurs coordinateurs nationaux de la garantie des droits de l’enfant doivent s’efforcer d’améliorer son développement et de prendre en compte l’importance de la santé maternelle pour les femmes, les enfants et leurs familles. Le document présente les recommandations suivantes et les moyens de progresser :

Les États membres de l’UE doivent :

  1.  Inclure l’accès universel aux soins de santé maternelle, néonatale et infantile et les dispositions relatives aux soins adaptés aux parents dans leurs plans d’action pour la garantie de l’enfant.
  2. S’efforcer d’atteindre et de fournir une couverture sanitaire universelle pour tous, telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), garantissant des soins pré et postnatals pour toutes les femmes et tous les enfants et des services d’éducation et de soins pour les enfants de moins de trois ans.
  3. Fournir des informations précises et claires sur la santé maternelle, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes migrantes, roms et autres femmes en situation de vulnérabilité.
  4. Garantir la confidentialité des informations relatives au statut migratoire des femmes enceintes et veiller à ce que le statut d’immigré ne soit pas un obstacle à l’accès aux services de santé.
  5. Investir en priorité dans des installations médicales facilement accessibles, dans des programmes de soutien maternel et dans la formation des professionnels de la santé sur la base des meilleures pratiques.
  6. Investir dans les services de santé mentale maternelle, notamment dans les programmes de prévention, de dépistage et de soutien.

En outre, le document examine les obstacles à l’accès aux soins pré et postnatals. Actuellement, les personnes qui ont le plus de difficultés à accéder aux soins de santé dans les États membres sont principalement la population rurale, les personnes âgées, les personnes moins mobiles, les femmes en situation vulnérable, les migrants, les réfugiés et les personnes sans papiers. Les obstacles actuels aux soins de santé maternelle au niveau de l’UE comprennent le caractère abordable des soins maternels, le manque d’information et les barrières linguistiques, la peur de l’expulsion, la distance géographique et la dé-priorisation de la santé mentale de la mère. La santé de l’enfant est largement déterminée par celle de la mère. Il est donc essentiel de donner à toutes les mères les soins dont elles ont besoin, tant pour elles-mêmes que pour leur enfant.

“Policy paper” complet (EN)

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union européenne

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus

Un « Green Deal » doit inclure un « Care Deal » – la santé mentale maternelle sous les feux de la rampe au Parlement européen

23.11.23

Le 7 novembre, nous avons co-organisé un événement au Parlement européen sur la dépression péripartum avec l'eurodéputée Maria Noichl.

Lire plus