Assurer l’accès universel aux soins de santé maternelle dans l’Union européenne

18.12.22

La garantie européenne pour l'enfant et les soins maternels universels en Europe : le rôle essentiel de la santé maternelle dans les 1000 premiers jours du développement de l'enfant

Make Mothers Matter a produit un document conjoint avec l’European Public Health Alliance (EPHA) sur l’accès universel aux soins maternels dans l’Union européenne. Ce document a été présenté le 29 novembre 2022, lors d’un événement organisé par Eurochild et l’AISS, co-leaders de la campagne « First Years First Priority », au Parlement européen à Bruxelles. « First Years First Priority » est une campagne européenne qui plaide pour la priorisation du développement de la petite enfance dans les politiques publiques, en mettant l’accent sur les enfants de la naissance à 6 ans qui sont les plus vulnérables : les enfants handicapés, les enfants migrants, réfugiés, et ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté.

Dans le cadre de cette campagne, ce document vise à informer les décideurs politiques de l’UE et à leur faire prendre conscience de l’importance des soins de santé maternelle dans la petite enfance et pendant les 1000 premiers jours de la vie dans le contexte de la garantie européenne pour les enfants.

La garantie des enfants fait partie du nouveau cadre politique de l’UE qui vise, avec la stratégie de l’UE sur les droits de l’enfant, à assurer que les droits de tous les enfants sont protégés et que les enfants vulnérables en particulier ont accès aux services de base. L’objectif de la Garantie pour l’enfant est de lutter contre l’exclusion sociale en garantissant que tous les enfants ont accès aux services clés, notamment l’éducation, la nutrition, le logement et les soins de santé. Dans ce document, le MMM soutient que la garantie pour l’enfant devrait inclure l’accès universel aux soins de santé maternelle, car la santé de la mère et celle de l’enfant sont intrinsèquement liées.

Comme indiqué dans le document, les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant sont cruciaux pour son développement. Ce développement commence avant la naissance de l’enfant et dépend largement de la santé de la mère. Les 1000 premiers jours d’un enfant constituent la base de sa santé mentale et émotionnelle, ainsi que de son développement physique, cognitif et social.  Pour garantir un développement sain, l’accompagnement des enfants et l’accès à des soins de santé de qualité pendant la grossesse, l’accouchement et la période post-partum sont cruciaux. L’accès universel aux soins de santé maternelle est donc essentiel non seulement pour la santé de la mère, mais aussi pour que tous les individus puissent commencer leur vie avec les soins de santé dont ils ont besoin pour un développement sain.

Cela signifie qu’en tant qu’Union européenne, les États membres et leurs coordinateurs nationaux de la garantie des droits de l’enfant doivent s’efforcer d’améliorer son développement et de prendre en compte l’importance de la santé maternelle pour les femmes, les enfants et leurs familles. Le document présente les recommandations suivantes et les moyens de progresser :

Les États membres de l’UE doivent :

  1.  Inclure l’accès universel aux soins de santé maternelle, néonatale et infantile et les dispositions relatives aux soins adaptés aux parents dans leurs plans d’action pour la garantie de l’enfant.
  2. S’efforcer d’atteindre et de fournir une couverture sanitaire universelle pour tous, telle que définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), garantissant des soins pré et postnatals pour toutes les femmes et tous les enfants et des services d’éducation et de soins pour les enfants de moins de trois ans.
  3. Fournir des informations précises et claires sur la santé maternelle, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes migrantes, roms et autres femmes en situation de vulnérabilité.
  4. Garantir la confidentialité des informations relatives au statut migratoire des femmes enceintes et veiller à ce que le statut d’immigré ne soit pas un obstacle à l’accès aux services de santé.
  5. Investir en priorité dans des installations médicales facilement accessibles, dans des programmes de soutien maternel et dans la formation des professionnels de la santé sur la base des meilleures pratiques.
  6. Investir dans les services de santé mentale maternelle, notamment dans les programmes de prévention, de dépistage et de soutien.

En outre, le document examine les obstacles à l’accès aux soins pré et postnatals. Actuellement, les personnes qui ont le plus de difficultés à accéder aux soins de santé dans les États membres sont principalement la population rurale, les personnes âgées, les personnes moins mobiles, les femmes en situation vulnérable, les migrants, les réfugiés et les personnes sans papiers. Les obstacles actuels aux soins de santé maternelle au niveau de l’UE comprennent le caractère abordable des soins maternels, le manque d’information et les barrières linguistiques, la peur de l’expulsion, la distance géographique et la dé-priorisation de la santé mentale de la mère. La santé de l’enfant est largement déterminée par celle de la mère. Il est donc essentiel de donner à toutes les mères les soins dont elles ont besoin, tant pour elles-mêmes que pour leur enfant.

“Policy paper” complet (EN)

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union européenne

Une nouvelle législation irlandaise : enquêtes obligatoires sur les décès maternels
 « Refaire la trame des soins”

25.01.23

Une nouvelle loi, la "Coroners (Amendment) 2019 Act", a été adoptée dans son intégralité et promulguée au début de 2020. Cette loi rend obligatoire la déclaration et les enquêtes sur tous les décès m

Lire plus

Assurer l’accès universel aux soins de santé maternelle dans l’Union européenne

18.12.22

La garantie européenne pour l'enfant et les soins maternels universels en Europe : le rôle essentiel de la santé maternelle dans les 1000 premiers jours du développement de l'enfant

Lire plus

Les mères célibataires au sein de l’Union Européenne

14.12.22

Malgré le nombre croissant de familles dirigées par un parent isolé, ceux-ci restent l'un des groupes les plus vulnérables en matière de pauvreté, de déficits de logement et d'énergie, et de problèmes

Lire plus

MMM recherche un partenaire académique pour s’associer à notre nouvelle enquête européenne

06.12.22

Nous recherchons un partenaire académique pour une enquête européenne sur des problématiques qui concernent les mères. Les réponses de cette enquête serviront de leviers de changement.

Lire plus

La réponse de MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus