Chaque mère ne devrait-elle pas avoir droit à la sécurité sociale?

28.11.21

NU Genève, Conseil des Droits de l'Homme – Au cours d'une table ronde intersessionnelle sur "le droit à la sécurité sociale dans un monde du travail en mutation", MMM a de nouveau affirmé l'importance fondamentale, la pertinence et la légitimité du droit à la sécurité sociale pour les aidants non rémunérés, notamment les mères. Nous avons aussi souligné la nécessité de changer les récits sur le travail de soins non rémunéré et sur la protection sociale.

Dans son intervention, Shahra Razavi, Directrice du département de la protection sociale de l’organisation Internationale du Travail (OIT), a rappelé que le droit à la sécurité sociale est un droit inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ainsi que dans le  Pacte International sur les droits économiques, sociaux et culturels, ratifié par la plupart des Etats membres. Elle a également souligné que l’investissement dans la protection sociale est nécessaire au développement et qu’il est rentable : il réduit la pauvreté et les inégalités et élargit les choix de vie des personnes. Les obstacles souvent avancés sont le financement et le travail informel, mais il s’agit de choix politiques et de lois à changer. La protection sociale pourrait et devrait couvrir tous les types de travailleurs.

Chez MMM nous allons plus loin en soutenant que les aidants non rémunérés ont également droit à une couverture sociale, notamment les mères.

La crise de la Covid a mis en lumière la façon dont la répartition inéquitable des responsabilités en matière de soins est une source d’injustice économique pour les femmes, ainsi que les difficultés auxquelles sont confrontées la plupart des mères et autres aidants non rémunérés lorsqu’ils tentent de concilier soins et travail rémunéré.

Investir dans les soins et soutenir les femmes, les parents et les autres aidants qui accomplissent un travail essentiel, mais non rémunéré et trop souvent invisible, doit être au cœur d’un nouveau contrat social.

Dans le cadre d’un tel contrat, le travail de soins non rémunéré doit être reconnu comme un travail, un travail fondamental, qui soutient l’économie et profite à la société toute entière. Aussi, il doit être reconnu comme relevant de notre responsabilité collective.

Cela signifie que chaque aidant non rémunéré devrait avoir accès à la sécurité sociale comme tout autre travailleur. En particulier, que chaque mère devrait avoir accès une sécurité de revenus, aux soins de santé, aux droits à la retraite et à une protection complète de la maternité.

La protection sociale doit également être considérée comme un investissement, et non comme une dépense à minimiser. Soutenir les personnes qui s’occupent des enfants, en particulier les parents, grâce à des services publics adéquats ET à la protection sociale, c’est investir dans les personnes et les familles. En fin de compte, il s’agit aussi d’un investissement dans les enfants qui rapporte beaucoup, notamment pour les familles vulnérables.

En résumé, la pandémie offre une occasion unique de procéder à des changements systémiques et d’établir un nouveau contrat social, et cela commence par un changement des récits

  1. Le Travail non rémunéré de soins familiaux EST un travail, un travail essentiel
  2. Soutenir ce travail par la protection sociale est à la fois une responsabilité collective et un investissement.
  3. Le droit à la sécurité sociale doit faire partie dans nouveau contrat social – dans lequel soins et éducation sont au coeur

Déclaration de MMM à télécharger

La Table ronde intersessionnelle sur le droit à la sécurité sociale dans un monde du travail en mutation s’est tenue le 1er Novembre 2021. Par sa déclaration orale, MMM a participé au Panel 4: Le doigt à la sécurité sociale au coeur d’un nouveau contrat social

 

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM recherche un partenaire académique pour s’associer à notre nouvelle enquête européenne

06.12.22

Nous recherchons un partenaire académique pour une enquête européenne sur des problématiques qui concernent les mères. Les réponses de cette enquête serviront de leviers de changement.

Lire plus

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus