Crise mondiale de l’eau, en première ligne: les femmes

27.09.21

NU Genève, Conseil des droits de l'Homme -Au cours du dialogue avec le Rapporteur spécial sur le droit à l'eau, MMM a souligné l'impact de la crise mondiale de l'eau sur les droits des femmes et sur le poids du travail non rémunéré à leur charge. MMM a aussi appelé à ce que les femmes ne soient pas uniquement considérées comme des victimes mais comme partie intégrante de la solution.

En présentant son rapport annuel au conseil  le Rapporteur spécial des droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement  a souligné qu’aujourd’hui  2.2 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas d’ accès garanti à l’eau potable et 4.2 milliards n’ont pas accès à des services d’assainissement de base. 

La non-durabilité des écosystèmes aquatiques ainsi que la pauvreté, l’inégalité et la discrimination découlant de l’ordre socio-économique dominant sont à l’origine de ce qu’il convient d’appeler une crise mondiale de l’eau.  La marchandisation et la financiarisation de l’eau, le changement climatique et, récemment, la pandémie de COVID-19 n’ont fait qu’aggraver cette crise.

Lors de la discussion qui suivait la presentation du rapport du rapporteur spécial, MMM, a souligné, par sa déclaration, l’impact disproportionné, qu’a sur les femmes le manque d’eau potable et de moyens d’assainissement accessibles et abordables.

Le travail pénible et non rémunéré de la corvée d’eau, principalement effectué par les femmes et les enfants, vient pallier trop souvent au manque d’infrastructures et de services publics de l’eau, et quelque part, subventionne l’approvisionnement par l’Etat.

Il est grand temps que les gouvernements s’attèlent à ce problème et investissent massivement dans les infrastructures et les services publiques. Et ce avec le double objectif explicite de lutter contre la pauvreté en temps des femmes, et de soutenir le travail essentiel ,main non rémunéré et invisible, des soins. Cela commence avec l’approvisionnement en eau potable et en services d’assainissement.

Pourtant, les femmes ne doivent être considérées ni comme des « victimes, ni des  » bénéficiaires », ni même encore comme « un groupe vulnérable ». Les femmes et les filles représentent plus de la moitié de la population mondiale. Elles savent ce qu’il leur faut. Elles doivent faire partie de la solution, être impliquées à tous les niveaux décisionnels- notamment sur tous les sujets qui les affectent directement dans leur quotidien.

Déclaration Orale MMM

Le dialogue interactif avec le rapporteur spécial sur le droit à l’eau et à l’assainissement, s’est déroulé dans le cadre de la 48ème session du Conseil des Droits de l’Homme

 

Articles les plus lus

Le travail du Care non rémunéré est un travail: il doit être reconnu et soutenu par notre système économique

19.07.21

Comment changer la perception du travail de care, sa valorisation sociale et économique? Cette première étape est nécessaire pour un changement systémique et pour plus de justice sociale pour les

Lire plus

Exploiter le numérique pour le bien être des familles: notre responsabilité collective

14.02.21

UN New York, CSocD59 - Retour sur la Visio-conférence du 12 Février dernier, qui s'est tenue dans le cadre du la 59ème Commission des Nations Unies sur le Développement Social

Lire plus

Changer le narratif sur le travail de Care non rémunéré et l’économie

03.07.21

ONU New York / FPHN - Inscrivez-vous dès maintenant pour participer à l'événement que nous organisons en marge du Forum Politique de Haut Niveau de l'ONU.

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Chaque mère ne devrait-elle pas avoir droit à la sécurité sociale?

28.11.21

NU Genève, Conseil des Droits de l'Homme – Au cours d'une table ronde intersessionnelle sur "le droit à la sécurité sociale dans un monde du travail en mutation", MMM a de nouveau affirmer l'importance fo

Lire plus

Egalité des genres: les suissesses font pression pour une économie du bien-être parmi d’autres politiques tangibles

28.11.21

Suisse – Pendant deux journées extraordinaires, les femmes ont investi le parlement de Berne, à l'occasion de la "Session des femmes" pour débattre de questions relatives à leurs droits, et adopter des mo

Lire plus

Renforcer les moyens des mères pour atténuer les effets et s’adapter au changement climatique

27.10.21

NU New York / CSW – Dans le cadre de la 66ème session de la Commission des Nations Unies sur le statut des femmes (CSW66), MMM souligne, par sa déclaration écrite les conséquences particulières du change

Lire plus

Droits des femmes et droits des enfants – Exploiter les synergies, minimiser les tensions

12.10.21

MMM a contribué à un livre sur ce thème, publié ce mois d'octobre 2021.

Lire plus

Education, travail et participation politique sont les droits de chaque femme afghane

28.09.21

NU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM réaffirme l'importance des droits économiques, sociaux et culturels de chaque femme afghane et appelle la communauté internationale à se mobiliser

Lire plus

Crise mondiale de l’eau, en première ligne: les femmes

27.09.21

NU Genève, Conseil des droits de l'Homme -Au cours du dialogue avec le Rapporteur spécial sur le droit à l'eau, MMM a souligné l'impact de la crise mondiale de l'eau sur les droits des femmes et sur le poid

Lire plus