Nos priorités pour la nouvelle législature 2019 à 2024

La Commission européenne a publié le programme de travail pour 2020, qui présente ses priorités et ses initiatives pour cette année. MMM se concentrera en particulier sur son programme de travail :

1. Une économie au service des personnes

La délégation de l’UE travaillera sur le prochain plan d’action visant à mettre en œuvre le pilier européen des droits sociaux. Il s’agit d’une initiative importante qui pourrait qui contribuera à mettre en pratique les principes de l’égalité des sexes, de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de la garde d’enfants et du soutien aux enfants et aux familles.

Une nouvelle garantie européenne pour les enfants « European Child Guarantee », sera présentée l’année prochaine dans le cadre d’un plan européen intégré de lutte contre la pauvreté des enfants et de garantie de l’accès des enfants à cinq services sociaux essentiels : une nutrition adéquate, une éducation gratuite, des soins de santé gratuits, un logement décent et des services gratuits d’éducation et d’accueil de la petite enfance.

La garantie pour les enfants devra être incluse dans le prochain budget de l’UE et intégrera des stratégies de lutte contre la pauvreté et de promotion de leur bien-être, en se concentrant en particulier sur quatre groupes vulnérables : les enfants handicapés, issus de l’immigration, vivant en institution et les enfants en situation de vulnérabilité.

  • La délégation de l’UE plaidera en faveur d’un investissement pour la reconnaissance du rôle des mères et des familles dans le cadre de l’initiative européenne de garantie pour les enfants. Elle suivra de près son évolution

2.    Un nouvel élan pour la démocratie européenne

La Commission présentera une stratégie en matière d’égalité entre les femmes et les hommes afin de relever les principaux défis auxquels les femmes sont confrontées aujourd’hui, notamment la violence liée au genre, l’indépendance économique et l’accès au marché du travail.

  • Compte tenu de la lenteur des progrès réalisés jusqu’à présent dans la promotion de l’égalité entre les sexes, MMM plaide pour l’adoption d’une nouvelle stratégie assortie d’objectifs et d’indicateurs clairs afin d’accélérer les progrès.
  • Pour y parvenir, il faut reconnaître, réduire et redistribuer le travail de soins non rémunéré (soins aux enfants, aux personnes fragiles, handicapées et tâches ménagères). Nous concentrerons nos travaux sur l’indépendance économique égale des femmes et des hommes et sur l’égalité de rémunération pour un travail de valeur égale.
  • Par conséquent, nous suivrons et participerons aux discussions sur l’adoption de cette stratégie, en faisant reconnaitre la charge, inégalement répartie, que la maternité et le travail de soin fait peser sur les mères. Nous plaiderons donc pour la reconnaissance de la valeur du travail de soins familiaux non rémunérés.

En outre, des propositions sur la transparence des rémunérations seront présentées et nous suivrons de près et défendrons les droits des mères.

  • Nous ferons connaître les discriminations spécifiques qui touchent les femmes qui sont mères et qui entraînent des différences en matière d’emploi, de rémunération et de pension.
  • Nous attirerons l’attention sur les mères célibataires et les mères s’occupant d’un enfant handicapé pour qui cette discrimination a des conséquences encore plus graves, sur leur niveau de vie et celui de leurs enfants.

Nous ferons également le point sur le rapport de l’impact des changements démographiques et sur le livre vert sur le vieillissement.

3. Promouvoir notre mode de vie européen

Une partie du mode de vie européen consiste à favoriser les compétences, l’éducation et l’inclusion. Cela fournit les outils et les connaissances nécessaires pour que les personnes s’épanouissent et jouent pleinement leur rôle dans la double transition.

La Commission, qui s’est engagée à faire de l’espace européen de l’éducation une réalité d’ici 2025, présentera un nouveau programme en matière de compétences pour l’Europe afin de contribuer à identifier et à combler les pénuries de compétences, ainsi qu’à soutenir la reconversion.

  • La délégation de l’UE plaidera en faveur de la validation des compétences informelles et non formelles acquises lors de l’exécution de tâches de soins non rémunérées, dans le prolongement de la consultation publique de l’UE à laquelle le MMM a répondu sur ce sujet. La maternité et les soins développent un nouvel ensemble de compétences pour les femmes et les autres aidants, en particulier les compétences dites « douces« . Celles-ci trouvent une application sur le lieu de travail et pour accéder à d’autres emplois rémunérés dans le domaine des soins (soins aux personnes âgées, garde d’enfants, etc.).
  • Le MMM plaidera pour la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie

4.    European Green deal

L’UE a pour objectif de mener la transition vers une Europe numérique, équitable et neutre sur le plan climatique, qui concernera chaque pays, chaque région, chaque personne. Mais pour que cette transition soit réussie, elle doit être juste et inclusive pour tous. La transition impliquera également un changement dans la manière dont nous utilisons, produisons et consommons les choses. Le nouveau plan d’action pour l’économie circulaire contribuera à transformer notre système de production et de consommation en vue de réduire son empreinte environnementale et carbone.

  • Le MMM est impliqué dans ce sujet à travers le projet de recherche Horizon 2020, CIRC4Life, qui vise à co-créer de nouveaux modèles d’entreprise d’économie circulaire avec les utilisateurs finaux.
  • La délégation de l’UE préconise de tenir compte de la dimension sociale et de l’inclusion de cette transition et d’impliquer les mères et les familles en tant qu’acteurs du changement.

Pour plus d’informations sur les priorités de la Commission pour 2020

 

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union Européenne

Le MMM s’associe à des associations pour une « SymptomSurvey »

09.07.20

Donner une voix aux patients, aux familles et aux soignants. Donnez votre avis en répondant à notre enquête !

Lire plus

Le MMM répond à la feuille de route sur la stratégie européenne de Green Deal pour l’adaptation au changement climatique

30.06.20

Les femmes peuvent être touchées de manière disproportionnée par le changement climatique étant donné leur position socio-économique plus vulnérable.

Lire plus

Dans l’UE, 1 enfant sur 4 vit dans la pauvreté

12.06.20

Le 2 juin 2020, Make Mothers Matter, avec ses partenaires de (EU Alliance for Investing in Children), avec le soutien de la Plateforme Sociale et de SDG Watch Europe, a lancé un appel à l'action auprès de l'

Lire plus

MMM répond à la consultation publique de la Commission européenne sur l’écart de rémunération en fonction du genre (Gender Pay Gap)

08.06.20

Le 27 mai, Make Mothers Matter a répondu à la consultation publique de la Commission européenne : "Transparence sur les rémunérations des hommes et des femmes". L'objectif de la consultation était de recu

Lire plus

Déclaration commune sur le soutien aux enfants et aux familles menacés par la pauvreté covid 19

27.04.20

Le 16 avril 2020, Make Mothers Matter, ainsi que 20 autres partenaires de "EU Alliance for Investing in Children", a ajouté sa voix à une déclaration commune appelant les États membres de l'UE et la Commiss

Lire plus

MMM participe à la déclaration sur l’impact de la Covid 19 sur la santé maternelle

20.04.20

Le 7 avril et à l'occasion de la Journée internationale de la santé, le réseau multidisciplinaire de chercheurs et de professionnels de la santé mentale périnatale financé par l'UE : COST Action Riseup-

Lire plus