La maternité et le travail de soins non rémunéré sont à l’origine de l’écart de rémunération entre les sexes

21.04.19

Union européenne - La délégation européenne de MMM a répondu à la consultation publique de la Commission européenne sur "l'égalité de rémunération" en avril 2019, et qui a recueilli les avis des parties prenantes sur l'impact des règles de l'UE sur l'égalité de rémunération pour un travail équivalent.

En novembre 2017, la Commission a adopté un plan d’action pour lutter contre l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. L’objectif de la consultation était d’évaluer si le cadre juridique actuel doit être revu. L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes est de 16 % au niveau de l’UE et il stagne dans de nombreux pays.

Dans notre réponse, nous avons souligné que l’écart de rémunération entre les sexes est le résultat de nombreux facteurs complexes, notamment la ségrégation professionnelle verticale et horizontale, ainsi que la discrimination salariale directe, mais qu’il est principalement lié à la maternité. Dans notre société, les femmes, en particulier les mères, effectuent la plus grande partie du travail de soins non rémunéré (c’est-à-dire les travaux ménagers, les soins aux enfants, aux personnes handicapées, aux personnes fragiles et âgées), une tâche qui n’est pas valorisée. Il es résulte que les mères souffrent d’une discrimination spécifique liée à leur statut de mère, aussi appelée  « pénalité de maternité« , qui inclus un écart salarial de maternité, c’est à dire une différence de salaires entre les mères et les femmes sans enfants.

MMM a également souligné que l’inégalité de rémunération des femmes ne nuit pas seulement aux femmes, elle représente un coût pour la société dans son ensemble. En effet, il existe également un lien étroit entre l’écart de rémunération hommes-femmes et la pauvreté des enfants.

Notre rapport présente l’état des lieux de l’écart de rémunération entre les sexes dans l’Union européenne, les causes sous-jacentes et les liens avec la répartition inégale du travail familial non rémunéré, un résumé de la situation actuelle en Belgique, et enfin quelques recommandations.

Le fait que les mères subissent une pénalité salariale soulève des préoccupations majeures qui vont au-delà de l’inégalité entre les sexes. Cette question remet en question la capacité des sociétés à gérer un équilibre durable entre leur objectif économique de participation active des femmes au travail rémunéré et les objectifs sociaux d’une répartition équitable des revenus pour soutenir la reproduction et l’éducation des enfants

Réponse de MMM à la consultation and Annexe

 

 

Mots-clés:

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Il est temps de mettre en place des systèmes économiques qui valorisent et soutiennent le Care

22.01.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme- La pandémie a mis en évidence l'essentialité du Care pour le bien-être collectif et l'action des parents, et en particulier les mères, pour

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

MMM appelle à une redéfinition de la notion de « Travail » incluant travail rémunéré et non rémunéré

28.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une table ronde sur l'avenir du droit au travail dans le contexte du changement climatique pour appeler à une vision plus holistique du " t

Lire plus