Les mères dirigent la start-up la plus exigeante : la famille

24.03.24

Nous tenons à remercier les intervenantes pour leur apports perspicaces- et aussi passionnés- à la discussion

We also thank the MMM volunteers and friends who interviewed people for the Vox Pop video, Investing in mothers – Voices from the streets of Brussels, New York and Paris, which opened the discussion.

 

Notre panel s’est accordé sur un point essentiel : les mères autonomes et soutenues exercent une influence significative en tant que catalyseurs du progrès sociétal, contribuant activement à l’effort collectif pour façonner un avenir plus prometteur. Dans différents domaines, des initiatives multiformes sont mises en œuvre pour favoriser leur reconnaissance, leur autonomisation et leur engagement.

L’une de ces initiatives, le réseau international des centres maternels pour l’autonomisation (MINE), réunit plus de 1000 centres maternels dans le monde entier, répartis dans plus de 20 pays. La mission principale de MINE est de faciliter l’autonomisation et la mise en relation des mères dans un cadre communautaire propice au partage des responsabilités parentales, à l’échange de connaissances, aux pratiques d’auto-soins et au soutien mutuel.

Emese Dömösi, directrice du conseil d’administration de MINE, plaide pour que la maternité soit reconnue comme un investissement transformateur. Elle a mis l’accent sur les multiples rôles des mères, en soulignant leurs compétences en matière de leadership, de gestion économique, de gestion de crise, de négociation diplomatique et de promotion de pratiques durables telles que le recyclage et la réutilisation. Le public virtuel a été séduit par la conviction franche d’Emese selon laquelle les mères, en gérant les complexités de la dynamique domestique, gèrent efficacement la start-up la plus difficile du monde : la famille.

Dans le domaine de l’élaboration des politiques, les investissements dans des initiatives ciblant les mères produisent des rendements et des avantages sociétaux substantiels. Selon Farah Arabe, fondatrice d’ItotheN, société de conseil en développement international siègeant à New York, les effets durables de la maternité sur la paix, la santé et la prospérité économique sont manifestement évidents. Elle a souligné le rôle essentiel des relations précoces entre la mère et l’enfant dans la formation du bien-être mental tout au long de la vie, en citant les recherches du professeur Heckman, lauréat du prix Nobel, qui soulignent les retours sur investissement significatifs dans des environnements précoces stimulants.

Misty Heggeness, directrice adjointe du « Kansas Population Center » et professeur associée à l’université du Kansas, a poussé l’argument plus loin en plaidant en faveur d’une recherche accrue sur l’impact sociétal des rôles maternels. Elle a souligné l’oubli des mesures économiques traditionnelles, telles que le PIB, qui ne tiennent pas compte de la contribution substantielle des mères à la croissance économique par le biais de la production domestique. Pour remédier à cette lacune, elle élabore un « Care Board », c’est-à-dire un tableau de bord statistique visant à quantifier les contributions de l’économie des soins.

Du point de vue des entreprises, Michelle Davis, directrice chez Deloitte Tax LLP, a souligné les progrès réalisés dans le soutien aux mères et aux aidants au sein des entreprises privées. Elle a présenté diverses initiatives, notamment des programmes de récompenses, des congés parentaux payés, des prestations d’adoption et de maternité de substitution, des dispositions relatives aux congés d’urgence, des programmes de congés sabbatiques, des modalités de travail flexibles et des services de santé mentale intégrés offerts par son entreprise. Malgré ces avancées, elle a souligné qu’il était impératif de poursuivre les efforts en vue d’une plus grande inclusion et d’un meilleur soutien des mères et des aidants.

Afin d’accroître la visibilité des contributions inestimables des mères et des soignants, Emese a plaidé en faveur de l’abolition de l’archétype de la « mère parfaite » et de la présentation d’expériences maternelles authentiques et diversifiées. En encourageant l’empathie et la solidarité entre les femmes, elle envisage de cultiver une société plus inclusive et plus solidaire.

Faisant écho à ce sentiment, Misty Heggeness a suggéré que l’adoption d’une approche consistant à « faire comme si » pouvait accélérer le changement sociétal, tandis que Michelle Davis a souligné la nécessité d’élever les questions relatives aux mères au premier plan du discours public et d’encourager un dialogue ouvert.

L’augmentation du nombre de femmes occupant des postes de pouvoir et de direction contribuera à faire évoluer la situation.

A voir aussi

 

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

KISANY rejoint MMM et devient la première entreprise sociale membre du réseau

01.05.24

In celebration of the various international mothers' days in May, we are delighted to welcome KISANY to the MMM network. As strong believers in the vital role of mothers in society and the need to invest in the

Lire plus

Appui à l’équipe de l’UNESCO

30.04.24

Pour renforcer son équipe de plaidoyer à l’UNESCO, Make Mothers Matter recherche un bénévole bilingue Français-Anglais. Il aura notamment en charge de représenter MMM et de porter la voix des mères aup

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus