Parce que les mères comptent

17.02.23

ONU New York, CSocD61 - Ce sont les mots de conclusion de notre représentante aux Nations Unies à New York devant la Commission des Nations Unies sur le développement social. Elle a demandé à la Commission de réaffirmer l'importance de s'attaquer à la question de la répartition inéquitable des tâches familiales non rémunérées, qui constitue un obstacle majeur à l'accès des mères à un travail décent.

La suite est un extrait de son intervention

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière la question de la répartition inéquitable du travail de soins non rémunéré et la manière dont elle peut constituer un obstacle majeur à l’accès à un travail décent pour les femmes, en particulier lorsqu’elles sont mères.

Elle a également montré combien ce travail est essentiel et fondamental pour le bien-être de tous, ainsi que pour le fonctionnement et l’avenir de notre société et de notre économie. Si l’on estime sa valeur financière, le travail de soins non rémunéré représente entre 10 et 30 % du PIB. Dans certains pays, plus de la moitié des heures de travail totales ne sont pas rémunérées.

La réalisation de la cible 5.4 du programme de développement est une première étape essentielle qui doit être redéfinie en termes de priorités. Mais ce n’est pas suffisant.

A MMM, nous demandons à la Commission de réaffirmer l’importance d’aborder cette question pour progresser dans l’accès et la participation des femmes au marché du travail, et de promouvoir les mesures appropriées – en utilisant le cadre des 3R.

  1. Rendre visible le travail de soins non rémunéré à l’aide des enquêtes sur l’utilisation du temps est une étape nécessaire à laquelle les États membres se sont engagés avec la cible 5.4. Et pourtant, en 2018, seuls 72 États ont réalisé de telles enquêtes. En outre, le travail de soins non rémunéré doit également être reconnu comme un  » travail « , un travail précieux et qualifié, qui soutient notre économie. C’est un investissement dans le capital humain qui mérite d’être pleinement soutenu. Déconnecter la protection sociale minimale, y compris les soins de santé, de l’emploi formel et la rendre universelle est un moyen concret de reconnaître la valeur du travail de soins non rémunéré.
  2. Le travail de soins non rémunéré compense souvent le manque d’infrastructures publiques, notamment l’eau et l’assainissement, l’électricité, l’énergie, les TIC et les transports, et le manque de services publics essentiels comme les soins de santé et les services de soins. L’accessibilité aux infrastructures et services publics doit être une priorité absolue pour les gouvernements, qui doivent également veiller à ce que les femmes participent à leur développement, afin qu’ils répondent au mieux à leurs besoins et réduisent le travail non rémunéré.
  3. Pour combler les lacunes de soins, le travail de soins non rémunéré doit être considéré comme une responsabilité collective, chacun devant assumer sa part, y compris les pouvoirs publics et le secteur privé. Cela signifie qu’il faut mettre en place des politiques visant à promouvoir un partage plus équitable entre les hommes et les femmes, mais aussi des politiques, tant de la part des gouvernements que du secteur privé, visant à soutenir les aidants non rémunérés.

Il est temps d’adopter une vision plus holistique du « travail décent », dans laquelle le travail de soins rémunéré et non rémunéré est pris en compte et leur interrelation et leur interdépendance reconnues. Le droit au travail et sa relation avec les soins en tant que droit – droit aux soins, droit d’être soigné et droit à l’autonomie – doivent être réévalués et les politiques du travail repensées.

Parce que les mères comptent.

Déclaration complète à télécharger

Jacqueline Leduc, notre représentante auprès de l’ONU à New York, a fait cette déclaration orale durant la 61ème Commission des Nations Unies sur le Développement Social (CSocD61), qui s’est tenu du  6 au 15 Février 2023, avec pour thème principal : ‘La création du plein emploi productif et d’un travail décent pour tous comme moyen de surmonter les inégalités afin d’accélérer la reprise après la pandémie de COVID-19 et la pleine mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable »..

Voir aussi:

 

Articles les plus lus

Les femmes à la table de paix: Conférence Internationale

14.04.23

Make Mothers Matter, en collaboration avec la ville de Ypres ainsi que ses partenaires Mothers for Peace, Mama Kivu et Vrouwenraad, organisent une conférence internationale sur la paix Women at

Lire plus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Investir dans les Mères pour la justice sociale

20.02.24

C'est officiel. En cette journée mondiale de la justice sociale, nous sommes ravis de vous annoncer que MMM a rejoint la Global Coalition for Social Justice, lancée par l'Organisation Internationale du Travai

Lire plus

MMM applaudit la résolution Care adoptée par la Commission du Développement Social

18.02.24

ONU New York, CSocD62 - Le titre de la résolution, "Promouvoir le Care et les systèmes d'accompagnement pour le développement social", indique clairement que le Care et son soutien sont directement liés aux

Lire plus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un soutien adéq

Lire plus

Le Forum de l’UNESCO se penche sur la transformation des mentalités, la construction du changement et l’autonomisation des femmes

10.02.24

UNESCO, Paris - « Toute promesse politique s’adresse aux enfants, tout engagement véritable exige de se confronter aux enjeux de la transmission. Du point de vue spirituel, métaphysique, humain, on ne peut

Lire plus
Mother reading a book to her 2 daughters

MMM appelle à investir dans les mères pour favoriser le développement et la justice sociale

27.01.24

ONU New York, Commission du développement social - Dans une déclaration écrite, MMM plaide en faveur de l'investissement dans les mères, soulignant les bénéfices importants en termes d'égalité des sexes

Lire plus

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus