Bejing+25 – MMM souligne les inégalités salariales des Mères… Le plafond de mère, ça existe!

31.10.19

ONU Genève, Reunion régionale Beijing+25 de la CEE de l'ONU - MMM a pris la parole pour attirer l'attention sur les liens entre la maternité et les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, lors de la réunion intergouvernementale.

Dans le cadre de la session « Combler les écarts entre les sexes : Des politiques économiques et sociales efficaces dans Commission Economique Européenne (CEE) de l’ONU », une table ronde s’est concentrée sur l’écart de rémunération entre les sexes, les raisons qui expliquent son évolution, sa persistance, et les différentes approches politiques pour y remédier.

L’écart de rémunération horaire moyen entre les hommes et les femmes reste élevé dans la région à 18%, avec de grandes variations d’un pays à l’autre – par exemple jusqu’à 62,4% au Kirghizistan. Ces écarts salariaux élevés se traduisent également par des écarts de retraite encore plus importants dans la plupart des pays – par exemple, de 53% en Allemagne en 2017.

La plupart des discussions ont porté sur le cadre législatif à mettre en place, et les politiques – la transparence des salaires par exemple –  que plusieurs pays dont la France, la Suisse et le Royaume-Uni, commencent à appliquer. La loi récemment adoptée en Islande qui rend une certification externe obligatoire pour les employeurs, a été saluée comme un grand pas en avant. Mais personne n’a parlé de l’écart de rémunération entre les mères et les femmes sans enfant.

La représentante de MMM, Valérie Bichelmeier, a donc pris la parole à la suite de la présentation de la déclaration du Women’s Major Group (WMG).

Un rapport de 2016 du BIT indique clairement qu’il existe des écarts salariaux non seulement entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les mères et les femmes sans enfant.

Quand on parle d’écart salarial entre les sexes, de passer sous silence cette inégalité salariale entre les femmes elles-mêmes est un non sens. En effet des études ont révélé que les mères qui travaillent sont à l’origine en grande partie de l’écart salarial entre les sexes. La recherche montre que le salaire horaire des mères est inférieur d’environ 5 % (par enfant) à celui des femmes sans enfants.

On sous-entend que les mères gagnent moins que les femmes sans enfant parce qu’elles sont moins productives. En fait, elles sont pénalisées parce qu’elles prennent un congé de maternité, parce qu’elles ne consacrent peut-être pas autant de temps au travail que leurs paires sans enfants, parce qu’elles doivent refuser des emplois qui exigent des heures supplémentaires, et parce qu’elles osent demander un emploi à temps partiel. Elles sont simplement victimes d’une perception très répandue: les femmes qui ont des enfants s’impliquent moins dans leur travail que les autres, parce qu’elles sont distraites par leurs responsabilité éducatives et leurs tâches domestiques.

Pour conclure sa déclaration, MMM a appelé les gouvernements à

  • Reconnaitre que les femmes souffrent de discriminations spécifiques liées à la maternité (le « plafond de mères »)
  • Recueillir des données sur les inégalités salariales des mères
  • Prendre en compte cet écart dans les mesures visant à combler l’écart de rémunération entre les sexes.

 

Voir également notre article: Beijing+24: #FeministWantSystemChanges – Les mères aussi 

 

Articles les plus lus

Visages afghans et voix du courage

21.09.21

Le 15 Aout dernier a vu l'effondrement du gouvernement afghan et le retour au pouvoir des talibans. Au sein de Make Mothers Matter, comme la plupart des gens, nous avons

Lire plus

Le travail du Care non rémunéré est un travail: il doit être reconnu et soutenu par notre système économique

19.07.21

Comment changer la perception du travail de care, sa valorisation sociale et économique? Cette première étape est nécessaire pour un changement systémique et pour plus de justice sociale pour les

Lire plus

Changer le narratif sur le travail de Care non rémunéré et l’économie

03.07.21

ONU New York / FPHN - Inscrivez-vous dès maintenant pour participer à l'événement que nous organisons en marge du Forum Politique de Haut Niveau de l'ONU.

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Notre membre de Roumanie en action pour les mères et les enfants d’Ukraine

21.06.22

Le conflit actuel en Ukraine et la crise humanitaire qui en résulte ont eu un impact dévastateur sur la santé mentale et physique des mères et de leurs enfants, tant pour ceux qui ont fui que pour ceux qui

Lire plus

Racisme autour de la naissance

18.06.22

ONU Genève - A l’occasion d’une consultation sur le Racisme et le droit à la santé, MMM dénonce le racisme systémique contre les mères dans les pays développés, à travers deux indicateurs : la mort

Lire plus

Travail de soins non rémunéré et maternité: MMM demande à l’OIT de modifier son approche de l’emploi

30.05.22

Conférence Internationale du Travail, Genève – Pour réparer l'injustice économique dont souffrent de nombreuses mères en raison de leurs responsabilités familiales (le "Care"), MMM a appelé à une nouv

Lire plus

Célébrer les mères tous les jours – L’heure du changement a sonné

18.05.22

En ces temps sans précédent, où l'Europe est confrontée à une pandémie mondiale, où les tensions politiques bouillonnent et menacent de déstabiliser l'ordre mondial, il est essentiel de réfléchir aux

Lire plus

La charge mentale des mères : le travail cognitif et émotionnel non rémunéré (et non reconnu)

15.05.22

MMM a le plaisir de publier un rapport rédigé par Emma Levrau, étudiante en santé globale et justice sociale (Master of Science) au Kings College de Londres, sur le travail cognitif et émotionnel non rému

Lire plus

MMM établit un lien entre l’écart de pension entre les sexes et la possibilité pour les mères à recevoir des soins de longue durée pendant leur vieillesse

11.05.22

Notre participation à l'appel à contribution de la Commission européenne : "Accès à des soins de longue durée abordables et de qualité" La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de renfo

Lire plus