Bejing+25 – MMM souligne les inégalités salariales des Mères… Le plafond de mère, ça existe!

31.10.19

ONU Genève, Reunion régionale Beijing+25 de la CEE de l'ONU - MMM a pris la parole pour attirer l'attention sur les liens entre la maternité et les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, lors de la réunion intergouvernementale.

Dans le cadre de la session « Combler les écarts entre les sexes : Des politiques économiques et sociales efficaces dans Commission Economique Européenne (CEE) de l’ONU », une table ronde s’est concentrée sur l’écart de rémunération entre les sexes, les raisons qui expliquent son évolution, sa persistance, et les différentes approches politiques pour y remédier.

L’écart de rémunération horaire moyen entre les hommes et les femmes reste élevé dans la région à 18%, avec de grandes variations d’un pays à l’autre – par exemple jusqu’à 62,4% au Kirghizistan. Ces écarts salariaux élevés se traduisent également par des écarts de retraite encore plus importants dans la plupart des pays – par exemple, de 53% en Allemagne en 2017.

La plupart des discussions ont porté sur le cadre législatif à mettre en place, et les politiques – la transparence des salaires par exemple –  que plusieurs pays dont la France, la Suisse et le Royaume-Uni, commencent à appliquer. La loi récemment adoptée en Islande qui rend une certification externe obligatoire pour les employeurs, a été saluée comme un grand pas en avant. Mais personne n’a parlé de l’écart de rémunération entre les mères et les femmes sans enfant.

La représentante de MMM, Valérie Bichelmeier, a donc pris la parole à la suite de la présentation de la déclaration du Women’s Major Group (WMG).

Un rapport de 2016 du BIT indique clairement qu’il existe des écarts salariaux non seulement entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les mères et les femmes sans enfant.

Quand on parle d’écart salarial entre les sexes, de passer sous silence cette inégalité salariale entre les femmes elles-mêmes est un non sens. En effet des études ont révélé que les mères qui travaillent sont à l’origine en grande partie de l’écart salarial entre les sexes. La recherche montre que le salaire horaire des mères est inférieur d’environ 5 % (par enfant) à celui des femmes sans enfants.

On sous-entend que les mères gagnent moins que les femmes sans enfant parce qu’elles sont moins productives. En fait, elles sont pénalisées parce qu’elles prennent un congé de maternité, parce qu’elles ne consacrent peut-être pas autant de temps au travail que leurs paires sans enfants, parce qu’elles doivent refuser des emplois qui exigent des heures supplémentaires, et parce qu’elles osent demander un emploi à temps partiel. Elles sont simplement victimes d’une perception très répandue: les femmes qui ont des enfants s’impliquent moins dans leur travail que les autres, parce qu’elles sont distraites par leurs responsabilité éducatives et leurs tâches domestiques.

Pour conclure sa déclaration, MMM a appelé les gouvernements à

  • Reconnaitre que les femmes souffrent de discriminations spécifiques liées à la maternité (le « plafond de mères »)
  • Recueillir des données sur les inégalités salariales des mères
  • Prendre en compte cet écart dans les mesures visant à combler l’écart de rémunération entre les sexes.

 

Voir également notre article: Beijing+24: #FeministWantSystemChanges – Les mères aussi 

 

Articles les plus lus

Care et Education – Les pierres angulaires d’une économie durable et juste

04.07.20

UN New York, HLPF - Invitation à un webinaire, événement parallèle au Forum de Haut Niveau Politique, organisé le 16 Juillet

Lire plus

Avec les mères afghanes, pour le droit à l’éducation de leurs filles

12.11.20

Participez à notre panel de discussion virtuel #RaiseAPen le 25 novembre 2020 à 16h Paris / 19:30 Kaboul

Lire plus

Lancement de la campagne #RaiseAPen

12.11.20

Aujourd’hui, Make Mothers Matter (MMM), soutenue par des personnalités et organisations internationales importantes, lance #RaiseAPen pour répondre à l’appel des mères en Afghanistan qui reven

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM s’associe à KISANY pour célébrer les mères pendant tout le mois de mai

06.05.21

Nous sommes ravis de nous associer à KISANY, alors que de nombreuses régions du monde célèbrent la fête des mères tout au long du mois de mai.

Lire plus

Riseup-PPD publie une déclaration pour la Journée Mondiale de la Santé Mentale Maternelle

06.05.21

La Journée Mondiale de la Santé Mentale Maternelle (MMH Day) 2021 vise à sensibiliser le public à cette problématique dans le monde entier.

Lire plus

Revisiter l’ODD8 à travers le prisme du Care

26.04.21

NU New York -Dans notre déclaration écrite, lors du Forum de Haut Niveau Politique 2021, nous avons revisité l'ODD8, qui sera révisé cette année. Nous soutenons que la notion de "TRAVAIL" doit être redé

Lire plus

La mission de MMS: soutenir les sages-femmes qui sauvent des vies

22.04.21

Mothers and Midwives Support (MMS), une association membre de MMM, travail depuis trois ans sur l'île de Idjwi, en République Démocratique du Congo, pour soutenir le développement économique, former des sa

Lire plus

Le risque de pauvreté des mères croit avec l’âge

04.04.21

N.U. Genève - Dans sa réponse à la consultation sur les droits de l'homme des femmes âgées, MMM rappelle que la répartition inéquitable des tâches de soins familiaux non rémunérés est une cause fonda

Lire plus

Aucun pays ne peut avance le droit à l’éducation pour tous

02.04.21

NU Genève, CDH46 - Tel est le coeur du message passé au Conseil des droits de l'homme des Nations unies par Rahela Sidiqi, fondatrice et directrice du Farkhunda Trust for Afghan Women's Education, un membre a

Lire plus