Bejing+25 – MMM souligne les inégalités salariales des Mères… Le plafond de mère, ça existe!

31.10.19

ONU Genève, Reunion régionale Beijing+25 de la CEE de l'ONU - MMM a pris la parole pour attirer l'attention sur les liens entre la maternité et les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, lors de la réunion intergouvernementale.

Dans le cadre de la session « Combler les écarts entre les sexes : Des politiques économiques et sociales efficaces dans Commission Economique Européenne (CEE) de l’ONU », une table ronde s’est concentrée sur l’écart de rémunération entre les sexes, les raisons qui expliquent son évolution, sa persistance, et les différentes approches politiques pour y remédier.

L’écart de rémunération horaire moyen entre les hommes et les femmes reste élevé dans la région à 18%, avec de grandes variations d’un pays à l’autre – par exemple jusqu’à 62,4% au Kirghizistan. Ces écarts salariaux élevés se traduisent également par des écarts de retraite encore plus importants dans la plupart des pays – par exemple, de 53% en Allemagne en 2017.

La plupart des discussions ont porté sur le cadre législatif à mettre en place, et les politiques – la transparence des salaires par exemple –  que plusieurs pays dont la France, la Suisse et le Royaume-Uni, commencent à appliquer. La loi récemment adoptée en Islande qui rend une certification externe obligatoire pour les employeurs, a été saluée comme un grand pas en avant. Mais personne n’a parlé de l’écart de rémunération entre les mères et les femmes sans enfant.

La représentante de MMM, Valérie Bichelmeier, a donc pris la parole à la suite de la présentation de la déclaration du Women’s Major Group (WMG).

Un rapport de 2016 du BIT indique clairement qu’il existe des écarts salariaux non seulement entre les hommes et les femmes, mais aussi entre les mères et les femmes sans enfant.

Quand on parle d’écart salarial entre les sexes, de passer sous silence cette inégalité salariale entre les femmes elles-mêmes est un non sens. En effet des études ont révélé que les mères qui travaillent sont à l’origine en grande partie de l’écart salarial entre les sexes. La recherche montre que le salaire horaire des mères est inférieur d’environ 5 % (par enfant) à celui des femmes sans enfants.

On sous-entend que les mères gagnent moins que les femmes sans enfant parce qu’elles sont moins productives. En fait, elles sont pénalisées parce qu’elles prennent un congé de maternité, parce qu’elles ne consacrent peut-être pas autant de temps au travail que leurs paires sans enfants, parce qu’elles doivent refuser des emplois qui exigent des heures supplémentaires, et parce qu’elles osent demander un emploi à temps partiel. Elles sont simplement victimes d’une perception très répandue: les femmes qui ont des enfants s’impliquent moins dans leur travail que les autres, parce qu’elles sont distraites par leurs responsabilité éducatives et leurs tâches domestiques.

Pour conclure sa déclaration, MMM a appelé les gouvernements à

  • Reconnaitre que les femmes souffrent de discriminations spécifiques liées à la maternité (le « plafond de mères »)
  • Recueillir des données sur les inégalités salariales des mères
  • Prendre en compte cet écart dans les mesures visant à combler l’écart de rémunération entre les sexes.

 

Voir également notre article: Beijing+24: #FeministWantSystemChanges – Les mères aussi 

 

Articles les plus lus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est

Lire plus

Les femmes à la table de paix: Conférence Internationale

14.04.23

Make Mothers Matter, en collaboration avec la ville de Ypres ainsi que ses partenaires Mothers for Peace, Mama Kivu et Vrouwenraad, organisent une conférence internationale sur la paix Women at

Lire plus

Ne laisser aucune mère célibataire de coté : des solutions du monde entier

05.02.23

ONU New York, CSocD61 - Avec l'événement virtuel que nous organisons dans le cadre de la Commission du développement social de l'ONU de 2023 nous souhaitons attirer l'attention sur la

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

La protection sociale universelle, une nécessité pour les parents, les enfants et notre avenir

22.09.23

ONU Genève, Conseil des droits de l'homme - MMM soutient la vision et les recommandations du HCDH sur les droits de l'enfant et la protection sociale inclusive présentées au Conseil. Notre déclaration orale

Lire plus

Les mères en première ligne de la réalisation des ODD

13.09.23

Les 18 et 19 septembre 2023, le sommet sur les ODD se tiendra au siège de l'ONU à New York. Nous pensons qu'il est temps de réaffirmer notre engagement collectif et de placer les mères au centre des actions

Lire plus

Atteindre les ODD 3 et 4 grâce à l’intelligence émotionnelle

08.09.23

À la veille du Sommet 2030 sur les ODD, Make Mothers Matter attire l'attention sur l'intelligence émotionnelle, souvent négligée dans les systèmes éducatifs, qui, selon nous, est essentielle pour des rela

Lire plus

Pourquoi les mères?

07.09.23

La coordinatrice du réseau MMM, Sarah Krimi, s'est entretenue avec un grand nombre de nos associations membres, afin de mieux les connaître et de comprendre pourquoi les mères sont importantes dans leur trav

Lire plus

MMM soutient le concept systémique de garantie de l’emploi afin de remédier aux inégalités liées au travail de soins

30.06.23

ONU Genève, Conseil de Droits de l'Homme - Selon le rapporteur spécial des Nations unies sur la pauvreté, une garantie d'emploi pourrait contribuer à résoudre le paradoxe d'un nombre insuffisant d'emplois,

Lire plus

Un nouveau contrat social doit soutenir le travail non rémunéré des mères et des autres soignants

30.06.23

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - S'exprimant lors de la journée annuelle consacrée aux droits des femmes, MMM a une nouvelle fois attiré l'attention sur la part disproportionnée du travail domes

Lire plus