Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence « Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l’Europe. Garantie européenne pour l’enfance : de l’engagement à la réalité« , organisée dans le cadre de la présidence belge du Conseil de l’Union européenne au Palais d’Egmont à Bruxelles les 2 et 3 mai 2024. Elle a été inaugurée par la Ministre belge de l’Intégration sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Karine Lalieux. La présence et la participation de Sa Majesté la Reine Mathilde de Belgique ont souligné l’importance de la conférence dans la lutte contre la pauvreté infantile en Europe.

Trois ans après l’adoption de la « European Child Guarantee » en juin 2021 par le Conseil de l’UE, les parties prenantes ont évalué les progrès de sa mise en œuvre. La discussion a porté sur les initiatives des États membres visant à garantir l’accès à une éducation de qualité, aux soins de santé, à une nutrition adéquate et au logement.

L’événement a réuni des représentants de la Commission européenne, du Parlement européen, des coordinateurs nationaux de la « European Child Guarantee » et des ONG (en particulier, des membres de l' »Alliance for investing in children », dont MMM est membre).

La conférence a présenté les progrès des États membres dans la lutte contre la pauvreté infantile, étant donné les statistiques alarmantes : près de 20 millions d’enfants sont confrontés à la pauvreté ou à l’exclusion sociale dans l’UE1.

L' »Alliance for Investing in Children » a présenté sa déclaration commune (en anglais) à cette occasion. La déclaration souligne le rôle crucial des filets de sécurité sociale nationaux et de la « European Child Guarantee » dans la lutte contre la pauvreté infantile et familiale.

Les défis rencontrés par les coordinateurs de la « European Child Guarantee » et leurs stratégies d’atténuation, ainsi que le processus de rapport à mi-parcours, ont été des sujets essentiels lors des discussions de l’après-midi. Un nombre considérable de coordinateurs européens ont partagé leurs points de vue et exploré des outils d’évaluation pertinents, soulignant la nécessité de coordination et de communication pour une mise en œuvre efficace.

Voici quelques points clés de la déclaration commune que l’Alliance a mis en avant :

  • Au cours des dernières années, la pauvreté infantile s’est aggravée et a touché de manière disproportionnée les familles et les enfants vulnérables.
  • Les enfants issus de groupes marginalisés, notamment les enfants roms et d’autres enfants racialisés, ceux en situation de placement institutionnel, les familles monoparentales, les enfants en situation de handicap et les enfants d’origine migrante, sont particulièrement vulnérables à la pauvreté et à ses conséquences.
  • Bien que la « European Child Guarantee » présente des opportunités uniques, d’importants défis persistent dans les États membres pour identifier et atteindre les plus vulnérables.
  • Nous manquons encore de financement adéquat, de collecte de données solides et ventilées, d’intégration dans les instruments plus larges de l’UE et d’engagement des parties prenantes.
  • Certains des plans nationaux soumis à la Commission européenne par les États membres ne font que cataloguer des programmes préexistants et certains États membres n’ont pas encore commencé à mettre en œuvre les mesures planifiées.
  • Les organisations de la société civile rencontrent d’importants obstacles à leur engagement dans ce processus en raison du manque de procédures formalisées.

L’Alliance a rappelé qu’investir dans les enfants et leurs familles pour les sortir de la pauvreté est crucial pour plusieurs raisons. En particulier pour :

  • Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles dès aujourd’hui.
  • Créer une société plus solidaire en garantissant que tous les enfants et leurs familles aient accès à un ensemble essentiel de services, notamment une éducation de qualité, des soins postnatals et un soutien social.

Accédez à la déclaration complète (en anglais)

 

1 UNICEF 2024 Rapport: « The State of Children in the European Union ».

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L'actualité de la délégation de MMM à l'Union européenne

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus

Outils parentaux pour le bien-être mental : rejoignez-nous à Bruxelles pour découvrir les résultats

09.01.24

Le projet "We Learn Everywhere" (WLE) est une initiative pionnière qui a fait des progrès significatifs dans la promotion du bien-être familial par l'éducation et le soutien aux parents et aux enfants à tr

Lire plus

Un « Green Deal » doit inclure un « Care Deal » – la santé mentale maternelle sous les feux de la rampe au Parlement européen

23.11.23

Le 7 novembre, nous avons co-organisé un événement au Parlement européen sur la dépression péripartum avec l'eurodéputée Maria Noichl.

Lire plus