Un droit du Care pour renforcer la qualité de l’éducation informelle

03.05.23

ONU New York - Notre déclaration orale à la Commission des Nations unies sur le développement de la population appelle à la reconnaissance de l'importance de l'éducation informelle, qui se déroule principalement au sein des familles. Elle comprend la transmission de valeurs, ainsi que l'apprentissage de compétences non techniques et de compétences nécessaires à la vie courante. Elle est intrinsèquement liée au travail non rémunéré qui consiste à s'occuper des enfants et à les élever. Reconnaître le Care comme un droit soutiendrait ce travail non rémunéré que les mères accomplissent en tant que premières éducatrices non formelles de leurs enfants.

Voici le texte de la déclaration orale de MMM à la Commission.Elle a été prononcée le 12 avril 2023 par Jacqueline Leduc, notre représentante auprès de l’ONU à New York.

Nous voudrions souligner l’importance des parents et des familles dans l’éducation quotidienne des enfants en tant que premiers éducateurs et responsables, en particulier les mères, qui jouent un rôle essentiel qui doit être reconnu, valorisé et soutenu.

Face aux changements et aux défis profonds et mondiaux, les systèmes éducatifs doivent s’adapter à l’évolution des compétences requises et développer l’esprit critique, le respect, l’empathie et la créativité.

Pourtant, l’apprentissage des compétences comportementales, la transmission des valeurs de respect et de bienveillance se déroulent principalement dans des circonstances d’éducation informelle ou non formelle, en particulier dans le cadre des interactions quotidiennes entre les membres de la famille. La paix et le développement durable commencent à la maison.

Un environnement familial stimulant est également essentiel pour le développement de la petite enfance : des preuves scientifiques montrent que l’éducation et les soins précoces façonnent notre développement futur global, y compris l’acquisition de compétences vitales. L’intérêt et le soutien de la famille sont déterminants pour la confiance en soi de l’enfant et sa réussite à l’école.

L’éducation non formelle au sein des familles est le produit du travail de soins non rémunéré. Or, au niveau mondial, les femmes consacrent 3,2 fois plus de temps que les hommes aux tâches domestiques et aux soins non rémunérés, et sont lourdement pénalisées par le manque de temps qui en résulte. Les mères doivent jongler avec de multiples rôles à l’intérieur et à l’extérieur du foyer, au détriment de leur indépendance et de leur sécurité financières. Pour remédier à cette inégalité, les hommes doivent assumer leur part de responsabilité. Il s’agit là d’un levier important pour une plus grande égalité entre les sexes et une meilleure reconnaissance du travail de soins. Cela permet également de réduire la violence et de favoriser le bien-être de toute la famille. Mais cela ne suffit pas.

Chez MMM, nous pensons qu’il est temps que l’éducation formelle, informelle et non formelle s’unissent dans la poursuite d’un objectif commun, l’autonomisation des enfants, la construction d’un développement et d’une paix durables, et la reconnaissance du fait que l’éducation est intrinsèquement liée au travail d’assistance non rémunéré..

Pour que les enfants jouissent de leur droit à l’éducation dans son sens le plus large, les parents et  autres personnes qui s’occupent d’eux doivent être responsabilisés, et non pénalisés

Un droit du Care favoriserait une éducation non formelle de qualité : il affirmerait que le travail de soins non rémunéré est une responsabilité collective et obligerait les États à prendre leur part et à développer des cadres juridiques, des politiques et des services pour soutenir les familles en tant que premiers éducateurs de leurs enfants.

Nous appelons donc les États membres à reconnaître le Care comme un droit – le droit aux soins et le droit d’être soigné. Cela soutiendra la transformation indispensable de l’éducation et catalysera le développement durable.

déclaration entière à télécharger

La 56ème Commission des Nations Unies pour le Développement de Population a eu lieu du 10 au 14 avril 2023 au siège des Nations unies à New York, avec pour thème spécial : Population, éducation et développement durable.

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

La reconnaissance du Care en tant que Droit gagne du terrain au niveau mondial – Retour sur la CSW 2023

27.04.23

ONU New York - Cette année, le thème principal de la Commission ONU de la Condition des femmes (CSW) était Innovation, changement technologique, éducation à l'ère numérique pour parvenir à

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM @ Conseil des Droits de l’Homme: soutenir les mères en tant qu’aidantes et éducatrices

26.03.24

UN Geneva - As the 55th session of the Human Rights council wraps up, here is an overview of our contributions to the discussions that took place on a wide range of topics. Our aim with all our interventions wa

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the Status of Women

Lire plus

Be Family® – engager les entreprises à agir en faveur des familles sur le lieu de travail

01.03.24

MMM est heureux d’annoncer le lancement de Be Family®, dont nous sommes membre fondateur.

Lire plus

Une protection sociale inclusive pour la réalisation des droits de l’enfant

01.03.24

UN Geneva, Human Rights Council - - Co-organised with a group of Child Rights organisations, we invite you to join us for this hybrid event which will take place around the HRC's annual day of the rights of the

Lire plus

Notre membre de RDC dénonce l’utilisation des femmes et des filles comme arme de guerre

27.02.24

ONU Genève, Conseil des droits de l'homme - Passy Mubalama, présidente et directrice générale d'Aidprofen, un de nos membres en République Démocratique du Congo, était l'un des quatre orateurs de la soci

Lire plus

Investir dans les Mères pour la justice sociale

20.02.24

C'est officiel. En cette journée mondiale de la justice sociale, nous sommes ravis de vous annoncer que MMM a rejoint la Global Coalition for Social Justice, lancée par l'Organisation Internationale du Travai

Lire plus