Un nouveau contrat social doit soutenir le travail non rémunéré des mères et des autres soignants

30.06.23

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - S'exprimant lors de la journée annuelle consacrée aux droits des femmes, MMM a une nouvelle fois attiré l'attention sur la part disproportionnée du travail domestique et des soins non rémunérés des mères, ainsi que sur l'injustice sociale et économique qui en découle. Alors que la nécessité d'un nouveau contrat social gagne du terrain au niveau international, nous avons demandé que ce nouveau contrat social reconnaisse et soutienne le travail non rémunéré des soins, qu'il redistribue ce travail essentiel de manière plus équitable et que la sécurité sociale fonctionne pour tout le monde.

Ci-dessous le texte entier de la déclaration. 

Depuis plus de 75 ans, Make Mothers Matter donne la voix aux mères, dénonçant la répartition inéquitable du travail domestique et des soins non rémunérés comme une cause fondamentale des inégalités entre les sexes et de l’injustice économique, sociale et politique pour les femmes, en particulier lorsqu’elles sont mères.

Qu’il s’agisse d’aller chercher de l’eau, d’élever des enfants ou de s’occuper de personnes dépendantes ou âgées, ce sont encore majoritairement les femmes, les mères et les filles qui accomplissent la plupart de ces tâches essentielles. Ce travail chronophage limite leur accès à l’éducation, ainsi que leur participation à d’autres activités en dehors du foyer, en particulier à l’emploi formel. Il limite donc également leur capacité à bénéficier des systèmes de sécurité sociale, qui sont généralement liés au travail formel.

En conséquence, trop de femmes, notamment  celles qui ont des responsabilités familiales, restent en dehors de la protection sociale et invisibles aux yeux des décideurs politiques. Par exemple, 649 millions de femmes – soit 34 % des mères potentielles – ne bénéficient toujours pas d’une protection adéquate de la maternité. Non seulement les femmes travaillent gratuitement, mais cela a un coût pour elles et leurs enfants.

En raison de leurs responsabilités familiales, les femmes ont également beaucoup moins de chances d’accéder à des postes de décision, que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé. Les femmes restent donc sous-représentées dans l’élaboration des politiques sociales, et leurs contraintes ou circonstances spécifiques sont souvent ignorées.

En raison de leurs responsabilités familiales, les femmes ont également beaucoup moins de chances d’accéder à des postes de décision, que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé. Les femmes restent donc sous-représentées dans l’élaboration des politiques sociales, et leurs contraintes ou circonstances spécifiques sont souvent ignorées.

Nous, à MMM, demandons que le nouveau contrat social envisagé:

  1. Reconnaisse que le travail de soins non rémunéré EST bel et bien un travail, un travail essentiel, qui soutient la société et l’économie, et qui mérite un soutien adéquat, y compris par le biais d’une sécurité sociale universelle.
  2. Promeuve et soutienne une répartition plus équitable du travail de soins non rémunéré, d’abord entre les hommes et les femmes, mais aussi dans l’ensemble de la société, en vue de soutenir le leadership des femmes et leur participation à la prise de décision à tous les niveaux.
  3. Adopte une approche participative et inclusive de l’élaboration des politiques afin que les systèmes de sécurité sociale ne laissent personne de côté, en particulier les mères.

Déclaration MMM à télécharger

Mélanie Nédélec, Représentante MMM à l’ONU, a fait cette déclaration lors du second panel de la Journée Annuelle sur les droits humains des femmes, qui à porté sur la protection sociale:participation et leadership des femmes, qui s’est tenu ç l’occasion de la 53ème session du Conseil des Droits de l’Homme

 

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Retour sur notre conférence « Women at the peace table »

20.06.23

Artisans de la paix dans le monde, ils et elles sont venus du monde entier pour apporter leur voix et leur soutien au message principale de la conférence : il

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus

KISANY rejoint MMM et devient la première entreprise sociale membre du réseau

01.05.24

In celebration of the various international mothers' days in May, we are delighted to welcome KISANY to the MMM network. As strong believers in the vital role of mothers in society and the need to invest in the

Lire plus

Appui à l’équipe de l’UNESCO

30.04.24

Pour renforcer son équipe de plaidoyer à l’UNESCO, Make Mothers Matter recherche un bénévole bilingue Français-Anglais. Il aura notamment en charge de représenter MMM et de porter la voix des mères aup

Lire plus

Chaque mère devrait avoir accès aux soins de longue durée dont elle a besoin et qu’elle mérite

20.04.24

Dans une déclaration commune opportune, Make mothers Matter, ainsi que 16 ONG européennes, ont exhorté les décideurs politiques de l'UE à donner la priorité aux soins de longue durée lors de la prochaine

Lire plus