Les mères et les Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030

Les 17 Objectifs de Développement Durable à l'horizon 2030

Les mères sont directement concernées par le programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par l’ONU en 2015 et qui est devenu le cadre de travail général à l’ONU. Pour les mères du monde entier – en particulier les plus pauvres, vivant en zone rurale ou dans des zones reculées – les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de ce programme ou « Agenda 2030 » constituent un grand espoir – celui d’une vie meilleure pour leurs enfants et elles-mêmes.

MMM a la conviction que la reconnaissance et l’autonomisation des mères peut avoir des effets positifs majeurs sur bon nombre de ces ODD. En soutenant les mères et  leurs  enfants, le retour sur investissement est largement positif pour la réalisation de l’agenda 2030!

Les mères doivent être reconnues comme des agents de changement qui, éduquées et soutenues, peuvent contribuer à la réalisation de bon nombre de ces objectifs.

ODD 1 – Briser le cycle intergénérationnel de la pauvreté

AJAD, Association membre de MMM, agit en Cote d’Ivoire pour améliorer l’accès à l’eau et ainsi réduire le travail non rémunéré des femmes.

Les mères et leurs enfants sont représentés de manière disproportionnée parmi les populations les plus pauvres et les plus vulnérables. Les deux tiers du travail familial non rémunéré sont encore sous la responsabilité des femmes, notamment les mères, ce qui est l’une des principales causes de leur vulnérabilité particulière à la pauvreté. Ce travail invisible, indispensable au bien-être des familles et des communautés, soutient l’économie toute entière. Mais il entraîne également pour les femmes une pauvreté en temps, et restreint leur mobilité et leur accès à l’éducation, à l’emploi ou à des activités génératrices de revenus.

S’attaquer au problème de la pauvreté des mères et de leurs enfants est nécessaire pour rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté et réaliser l’ODD 1. La Banque mondiale a constaté qu’en moyenne, les femmes réinvestissaient 90 % de leurs revenus dans leur famille – contre 30 % à 40 % en ce qui concerne les hommes. Alimentation, éducation et santé : les mères investissent dans leurs enfants pour qu’ils sortent de la pauvreté.

Pour briser le cycle de la pauvreté, il faut donc s’assurer à ce que les mères disposent de resources suffisantes pour la santé et l’éduction de leurs enfants. Cela passe par la mise en place de systèmes d’allocations familiales et de socles de protection sociale, et par des politiques favorisant l’émancipation économique des mères – incluant notamment la reconnaissance, la réduction et la redistribution du travail familial non rémunéré.

→ Voir les recommandations de MMM autour du travail familial non rémunéré

ODD 2 – La mère au coeur de la nutrition et de la sécurité alimentaire

Les mères jouent un rôle important pour l’alimentation et la nutrition car dans la majorité des foyers, ce sont elles qui préparent les repas. De plus, l’allaitement maternel durant les 6 premiers mois garantit aux bébés une alimentation saine et abordable. Ainsi, sensibiliser les mères aux avantages de l’allaitement maternel exclusif et les aider à surmonter les difficultés de l’allaitement est crucial pour atteindre cet objectif.

Les femmes sont également responsables de la moitié de la production alimentaire mondiale (produisant jusqu’à 80% de la nourriture dans la plupart des pays en développement). Les mères sont également souvent engagées dans l’agriculture de subsistance et consacrent donc beaucoup de temps et d’énergie à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de leur famille.

Mais, les femmes vivant en milieu rural doivent faire face à 2 types de défis auxquelles les gouvernements doivent s’attaquer :

  • Des discriminations importantes en termes d’accès à la propriété, au crédit et autres éléments productifs tels que les semences, les engrais, l’information, la formation, etc.
  • Le manque d’infrastructures et de services publiques, qui accroit notamment leur charge de travail domestique (les femmes étant le plus souvent responsables de la collecte de combustibles et d’eau).

Les femmes vivant en milieu rural doivent être soutenues dans leurs rôles multiples de chefs de famille, d’éducatrices et de prestataires de soins, de gestionnaire et de productrices de l’alimentation de la famille, sans parler de leur contribution à la préservation de la nature et à l’adaptation à la nouvelle donne climatique. Elles doivent aussi être reconnues en tant que moteurs de changement en matière de sécurité alimentaire et d’amélioration de la nutrition.

→ Voir la contribution de MMM à la 62e Commission du Statut de la Femme sur les femmes rurales

ODD 3 – Les mères partenaires pour la santé des familles

La mortalité et la morbidité maternelles restent un des grands défis de l’agenda 2030. Les chiffres sont choquants quand on sait que la majorité des ces morts et de ses handicaps sont évitables, et sont le résultat de systèmes de santé défectueux et de discriminations à l’égard des femmes les plus pauvres. Les conséquences sont dévastatrices, non seulement pour les familles où les enfants restent orphelins, mais également pour les millions de femmes souffrant de handicaps comme la fistule obstétricale qui deviennent exclues de leur famille et de leur communauté. La santé maternelle et infantile doit être un domaine prioritaire pour les gouvernements.

D’autre part, on connait aujourd’hui l’impact de la santé physique et mentale de la mère sur la santé et le développement de ses enfants. Les toutes premières années de la vie d’un enfant, sont essentielles pour son développement, y inclus pendant la grossesse. Une mère sensibilisée à l’importance de l’hygiène, d’une bonne nutrition, du lien affectif avec le bébé et de l’impact des stimulations que ce dernier reçoit, saura contribuer de manière active à la santé et au développement physique, cognitif et émotionnel de son enfant.

Les mères sont le plus souvent responsables de la santé au sein de la famille. Toute approche préventive privilégiant l’éducation et la santé mentale de la mère dès le début de sa grossesse, et favorisant un environnement familial sûr, harmonieux et stimulant pour l’enfant, sont des moyens efficaces pour limiter les problèmes de santé physique et mentale pouvant survenir ultérieurement.

A noter que les mères et les futures mères ayant la possibilité de rencontrer d’autres mères peuvent s’éduquer, se soutenir et s’informer mutuellement. Elles peuvent partager leurs connaissances et leurs expériences personnelles sur divers sujets, tels que la santé et la nutrition; elles tissent des liens sociaux entre elles, acquièrent une meilleure confiance en elles-mêmes – notamment en ce qui concerne les compétences pour élever un enfant. C’est là l’objectif des ateliers proposés par MMM.

Des mères éduquées et épaulées influent positivement la santé de leurs enfants, et même leur propre santé et celle d’autres mères.

→ Voir le rapport de la conférence « Mères et Santé » organisée par MMM en 2016 à Bruxelles

ODD 4 – Le pouvoir transformateur des mères éduquées

L’éducation joue un rôle majeur pour le développement, l’élimination de la pauvreté et, in fine la paix. En particulier, les mères éduquées ont le pouvoir de transformer les sociétés dans lesquelles elles vivent :

  • La survie, la santé et le bien-être de l’enfant sont directement liés à l’éducation de la mère. Celle-ci est en particulier le meilleur remède contre la transmission du virus du Sida.
  • La plupart des mères sont également parfaitement conscientes de l’importance de l’éducation pour leurs enfants, et leur influence est souvent déterminante pour envoyer les enfants à l’école.

L’éducation des adolescentes  contribue à l’élimination de la pauvreté et au progrès des sociétés. Les jeunes filles doivent pouvoir poursuivre leur scolarité au delà du primaire, et être encouragées à faire des études universitaires, plutôt que de rester à la maison à aider leur mère à accomplir des tâches domestique non rémunérées, ou d’être forcées à se marier de manière précoce.

Les jeunes filles éduquées deviendront des mères responsables qui auront à leur tour une action positive pour leur famille, leur communauté et, plus généralement, pour la société dans son ensemble. Ces filles éduquées seront les moteurs du changement.

ODD 5 & 16 – Mettre un terme à la violence domestique et soutenir les mères comme actrices de la paix

Les violences faites aux femmes – notamment les violences domestiques – est un phénomène qui touche toutes les classes économiques et sociales, et qui impacte dramatiquement les familles. Les enfants victimes ou témoins de violences domestiques subissent un traumatisme affectif et psychologique, qui a des effets négatifs sur leur développement émotionnel et cognitif, et même physique. En outre, les jeunes garçons témoins des violences subies par leur mère sont plus susceptibles de battre leur compagne à l’âge adulte, tandis que les filles grandissent avec l’idée que les menaces et les violences sont tout à fait normales dans la vie familiale.

Il faut sortir de ce cercle vicieux. Les mères doivent être aidées afin de pouvoir sortir de leur état de victime, et être sensibilisées et encouragées à revendiquer leurs droits, afin de contribuer elles-mêmes à la solution.

MMM a également la conviction que l’éducation à la paix commence dès le plus jeune âge, et que les mères ont un rôle majeur à jouer pour transmettre les valeurs de non violence, notamment aux garçons, et d’éduquer à la résolution pacifique des conflits.

→ Voir également la page « Mères et Paix »

 

Otitsara, association membre de MMM, agit pour l’éducation des filles à Madagascar

 

 

Actualité de MMM à l'ONU

MMM rejoint la Wellbeing Economy Alliance

17.09.20

Nous sommes ravis d'annoncer la récente adhésion de MMM à la Wellbeing Economy Alliance (WEAll), une alliance d'organisation, de mouvements et d'individus travaillant à une économie du bien-être, c'est-à

Lire plus

Le Droit à l’eau doit prendre en considération les activités domestiques non rémunérées des femmes

17.09.20

ONU Genève, Conseil des droits de l'homme – A l’occasion de sa participation à la discussion sur la réalisation progressive des droits de l'homme à l'eau potable et à l'assainissement, MMM a attiré l'

Lire plus

L’éducation des filles avant tout

30.08.20

MMM apporte son total soutien à la campagne de l’UNESCO #ContinuitéPedagogique

Lire plus

Solidaires avec le Liban

20.08.20

La COVID-19 a mis en péril de nombreuses vies ainsi que des communautés entières dans le monde. En fait, cette pandémie a mis plus particulièrement les sociétés fragiles à rude épreuve et les ont expos

Lire plus

Reconstruire en mieux pour les enfants et la jeunesse

05.08.20

Lancement officiel de la campagne UNESCO #SauverNotreAvenir

Lire plus

Placer le Care & l’Education au coeur d’un nouveau système économique

28.07.20

ONU New York, Forum Politique de Haut Niveau pour le développement (HLPF) - Enregistrement et rapport de l'événement parallèle de MMM

Lire plus