D’énormes défis entravent la réalisation des ODD – Pourquoi ne pas autonomiser les #Mothers4SDGs?

01.08.19

UN New York – MMM participait au Forum politique de haut niveau (FPHN), qui s'est déroulé du 9 au 18 juillet au siège de l'ONU. Le FPHN 2019 a achevé son premier cycle de 4 ans en suivant les progrès des ODD 4, 8, 10, 13, 16 et 17. Voici nos rapports de synthèse des sessions officielles.

Ouverture du FPHN – La réalisation des ODD progresse, mais il reste beaucoup à faire

Tous les objectifs de développement durable sont interdépendants (l’égalité des sexes, par exemple, permet de faire progresser le travail décent pour tous, la réduction de la pauvreté, etc.) et les progrès réalisés dans un secteur impactent les autres. Il est donc important d’avoir une approche globale et internationale des problèmes.

SDGs under review at the 2019 HLPF

Certains des 17 ODD représentent un changement profond, en particulier l’éducation (ODD 4), la santé (ODD 3) et la consommation et la production durables (ODD12). Ils sont fondamentaux pour la réalisation des autres objectifs… entre parenthèses, Les mères jouent un rôle clé pour la réalisation de ces 3 ODD, et plus généralement pour le programme de développement à l’horizon 2030.

Malheureusement, les progrès de la plupart des ODD sont lents et ne pourront pas être obtenus en 2030 – en particulier les ODD 4 (éducation), 10 (inégalités) et 13 (changement climatique), comme détaillé ci-dessous.

« Nous devons transformer nos actions et accélérer véritablement le rythme si nous voulons atteindre les ODD d’ici 2030 », a déclaré la Présidente de l’ECOSOC .

Session sur l’ODD 4 –L’éducation est en crise: au rythme actuel, l’objectif d’une éducation de qualité pour tous ne sera pas atteint

School attendance in Madagascar – Credit: Otitsara, an MMM member association

Les statistiques sont alarmantes : 1 enfant sur 5 ne va pas à l’école, notamment les filles. Parmi ceux qui fréquentent l’école, 1 sur 3 n’a pas le niveau de compétence attendu. Et il reste encore 750 millions d’analphabètes, dont les deux tiers sont des femmes.

Dans certains pays en développement, les filles se heurtent à des obstacles spécifiques : elles ont du mal à aller à l’école durant leurs règles à cause du manque d’hygiène (ou installations sanitaires) ou elles sont retirées de l’école pour un mariage précoce.

Le pouvoir de l’éducation dès la petite enfance est maintenant clairement reconnu, étayé par des études montrant que les enfants réussissent mieux à l’école s’ils ont reçu une éducation préscolaire ; cependant, seulement 50% des enfants ont accès à la maternelle.

Par ailleurs, les enseignants, pierre angulaire de l’éducation, sont encore dépréciés et sous-payés. Ils doivent être mieux soutenus et leur nombre doit augmenter si nous voulons parvenir à une éducation inclusive et de qualité pour tous.

Le côté positif: les taux d’alphabétisation des femmes sont en hausse et les nouvelles technologies, notamment l’apprentissage en ligne, rendent l’éducation possible d’une manière qui n’existait pas auparavant.

L’éducation est l’un des objectifs du développement, mais il est essentiel d’atteindre tous les objectifs: mettre fin à la pauvreté en offrant de meilleures perspectives, être en bonne santé en faisant des choix éclairés, lutter contre le changement climatique en connaissant les conséquences de nos actions, etc. L’éducation est un droit humain qui responsabilise les personnes et garantit l’inclusion et l’égalité – #EducationTransformsLives! – Et pour les mères et leur famille, cela fait la différence: les enfants de mères instruites sont en meilleure santé et mieux éduqués.

Cependant, selon Stephanie Gianini, Sous-directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, les défis sont tels qu’il faut changer de paradigme: « nous devons changer notre façon d’apprendre, notre façon d’enseigner – de la petite enfance à l’éducation permanente. Et nous devons inclure la responsabilité, la durabilité et la citoyenneté mondiale dans les programmes ».

Session sur ODD 10 –Les inégalités dans et entre les pays restent trop élevées

L’Inegalité a diverses facettes, qui souvent se cumulent:

  • Inégalité économique: dans de nombreux pays, les 1% de la population les plus riches ont vu leur revenu augmenter, alors que les 40% de la population les plus pauvres percoivent moins de 25% du revenu global.
  • Inégalité de genre: en 2018, les femmes représentaient 39% de l’effectif, mais seulement 27% des postes de direction. Dans le monde, elles occupent une part disproportionnée – trois fois plus que les hommes – des tâches non rémunérées et du travail domestique; Le principal obstacle structurel à leur participation économique s’élargit lorsque les femmes ont de jeunes enfants à la maison. Il n’existe pas un seul pays sans écart de rémunération  hommes, femmes!
  • Inégalité entre les âges: les jeunes sont les plus exposés au risque de pauvreté, en raison de la précarité des emplois, des bas salaires et du coût de l’éducation dans certains pays. Les personnes âgées sont également victimes de l’âgisme et de discriminations pour accéder à des emplois.
  • L’inégalité découle également de lois et de pratiques discriminatoires à l’égard de catégories de population spécifiques, comme les migrants, les LGBT ( 69 pays criminalisent toujours l’homosexualité), les toxicomanes, vendeurs ambulants,etc.

Les solutions proposées impliquent:

  • Une protection sociale universelle, qui est un droit de l’Homme, avec un socle social
  • Une coopération internationale en matière de migration et des politiques fondées sur les droits de l’homme
  • Une fiscalité progressive et une justice fiscale
  • Un commerce équitable et une consommation responsable.

Session sur l’ ODD 13 – Nécessité et Urgence d’une action pour lutter contre le réchauffement climatique

La déclaration de l’Organisation météorologique mondiale sur l’état du climat mondial en 2018 est éloquente: 4 années consécutives d’enregistrements thermiques, accélération de la fonte des glaciers et du pergélisol, cyclones les plus puissants jamais enregistrés, modification des régimes de précipitations, augmentation de la sécheresse et des incendies de forêt…

Le changement climatique est réel et touche tous les aspects de la vie, notamment:

  • La sécurité alimentaire, qui à son tour induit la faim et les flux migratoires
  • La Santé : les vagues de chaleur affectent particulièrement les femmes enceintes et les enfants et augmentent également la pollution de l’air, ce qui a un impact sur la santé.
  • L’économie, avec la destruction des ressources par les inondations, l’erosion, etc…

Le changement climatique est une priorité absolue.

Une réduction de 45% du niveau actuel d’émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 est nécessaire si nous voulons atteindre l’objectif de limitation du réchauffement planétaire à 1,5 ° C.

Cela signifie que notre mode de vie et nos économies doivent être radicalement transformés.

Beaucoup manifestent et se mobilisent, en particulier les jeunes. Et des initiatives intéressantes ont été présentées lors du FPHN. Par exemple, la Coalition pour une économie verte a lancé les 5 principes de l’économie verte.

Mais là encore, les mères peuvent jouer un rôle important, comme l’a souligné le représentant de la Barbade, H.E. Henrietta Elizabeth Thompson: «Nous avons besoin de femmes éduquées, employées et capables de participer librement. C’est essentiel car, dans toutes les sociétés, les femmes prennent les décisions au sein du ménage; elles déterminent ce qui est acheté, elles élèvent leurs enfants, ils sont donc responsables de nombreuses pratiques et habitudes sociales .”

#Mothers4SDGs

C’est aussi en substance le message que notre équipe de représentantes a livré dans une brève déclaration vidéo enregistrée au siège de l’ONU pendant le Forum politique de haut niveau – grâce au groupe des ONG.

Cette année, le FPHN se poursuivra au cours de l’Assemblée générale des Nations Unies: un « Sommet de l’action pour le climat », suivi d’un « Sommet des objectifs de développement durable », est prévu pour les 23 et 24-25 septembre. MMM sera là.

Lire aussi   Déclaration MMM au FHNP 2019- Autonomiser les mères pour les ODD

watch

Mots-clés:

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

MMM recherche un partenaire académique pour s’associer à notre nouvelle enquête européenne

06.12.22

Nous recherchons un partenaire académique pour une enquête européenne sur des problématiques qui concernent les mères. Les réponses de cette enquête serviront de leviers de changement.

Lire plus

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus