La promotion de l’égalité Hommes-Femmes au travail est bienvenue, mais elle nécessitera une action au delà du cadre professionnel

04.06.18

ONU Genève, Conférence internationale du Travail - Lors d'une intervention orale, MMM a salué l'initiative Femmes au Travail de l'Organisation Internationale du Travail et ce nouveau coup de pouce pour l'égalité. MMM a également réaffirmé la nécessité de traiter la question du travail familial non rémunéré, et a fait des recommendations de politiques multi-sectorielles.

L’objectif de la déclaration de MMM du 4 juin en séance plénière était de participer à la discussion autour du rapport du Directeur général du BIT, L’initiative sur les femmes au travail: un nouvel élan pour l’égalité Celui-ci a été présenté lors de la 107e Conférence internationale du Travail.

La question du travail familial non rémunéré au coeur du « dilèmne temps-argent »

MMM se félicite de la reconnaissance claire, dans le rapport, du « dilèmne temps-argent» auquel sont confrontées la plupart des femmes. C’est une question fondamentale qui doit être considérée comme le principal obstacle structurel à la poursuite des progrès en matière d’égalité hommes femmes.

Au coeur de ce dilèmne se trouve la question du travail du travail familial non rémunéré. Plus précisément, le coeur du problème est la répartition inégale entre hommes et femmes de ce travail de « care », qui bien qu’invisible est non seulement essentiel à la transmission et à la survie des familles, mais qui, en realité soutient les economies et sociétés dans leur ensemble. A l’échelle mondiale, les femmes accomplissent 2  1/2 fois plus de taches familiales non rémunérées que les hommes. Lorsque travail rémunéré et travail non rémunéré sont combinés, les femmes travaillent en moyenne plus longtemps que les hommes – surtout lorsqu’elles sont mères.

Cependant, au lieu d’être reconnues et valorisées pour avoir combiné ce travail non rémunéré et leurs carrière professionnelles les femmes continuent d’être pénalisées. Les mères en particulier se heurtent à des discriminations systématiques et à des obstacles en matière d’embauche et de promotion. Elles subissent également une discrimination salariale liée à la maternité, qui se traduit par un écart de rémunération entre les mères et les femmes qui n’ont pas d’enfant.

S’attaquer au problème dépasse le seul secteur du travail et nécessite une approche multi-sectorielle incluant également les domaines de l’éducation, de la santé, de la protection sociale et de la fiscalité. Un changement de paradigme est nécessaire:
(1) placer le « care », c’est à dire  les soins, l’éducation et le bien-être des personnes au centre des priorités et des politiques des gouvernement; et
(2) adopter une perspective à long terme et investir pour l’avenir.

Les recommandations de MMM

  • Promouvoir la valeur du travail de « care » et considérer les dépenses publiques consacrées aux politiques de soutien du travail non rémunéré de garde et d’éducation des enfants comme un investissement dans le développement de la petite enfance et le capital humain, et non comme de simples dépenses
  • Fournir des services et des infrastructures publics accessibles, abordables et de bonne qualité, en particulier dans les zones les plus défavorisées et les plus reculées, dans le but explicite de remédier à la pauvreté en temps des femmes
  • Promouvoir une répartition égalitaire des responsabilités familiales entre hommes et femmes. Cela commence par la mise en place d’un congé paternité payé et decongés parentaux partagés payés
  • Mettre en oeuvre les politiques de conciliationvie familiale/vie professionnelle accessibles à tous – à commencer par le droit de demander des conditions de travail flexibles, ainsi que des réglementations permettant un travail à temps partiel de qualité et le « job sharing »
  • Adopter une vision de parcours de vie, et faciliter les carrières discontinues
  • Sur la base de la résolution historique adoptée lors de la Conférence internationale des statisticiens du travail de 2013, donner de la visibilité au travail familial non rémunéré et encadrer légalement ce travail en considérant ces « travailleurs aidants » comme une catégorie de main-d’œuvre spécifique avec un statut et des droits.

Lire la déclaration complète de MMM (en anglais)

La conférence internationale du travail est annuellement organisée par l’Organisation internationale du Travail (ILO). Cette 107 édition s’est déroulée à Genève du 28 Mai au 8 Juin 2018  .

Voir également sur le site:

 

 

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Une mère presque parfaite – Nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

26.04.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

MMM appelle à une redéfinition de la notion de « Travail » incluant travail rémunéré et non rémunéré

28.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une table ronde sur l'avenir du droit au travail dans le contexte du changement climatique pour appeler à une vision plus holistique du " t

Lire plus