Appel à la fin des violations systématiques des droits Humain des mères autochtones

03.03.22

OUN Genève, Conseil des droits de l'Homme - Notre membre associé, EDO Group, était l'une des quatre organisations de la société civile ayant pu bénéficier d'un temps de parole à l'occasion du segment de haut niveau du 49ème Conseil des droits de l'homme. Dans son message, Patricia Marino a dénoncé les nombreuses violations des droits de l'homme et les discriminations dont souffrent les femmes autochtones, en particulier les mères, en Colombie et ailleurs. Elle a aussi appelé à l'action.

En Colombie, la région de la Guajira est peuplée à 65% de populations indigènes et précolombiennes. Aujourd’hui encore, ces populations sont chassées de leurs propres terres, intimidées et déplacées de force. Privées de leurs droits les plus fondamentaux, qu’ils soient civils, politiques, socio-économiques ou culturels, ces personnes vivent des situations de grande vulnérabilité. Cette région, riche en charbon et en gaz, en vent et en soleil, continue de voir les multinationales donner la priorité au bien-être des populations autochtones et à la durabilité de leurs terres et de leur environnement naturel.

Les femmes indigènes, les mères surtout, sont confrontées à d’autres difficultés et d’autres violations des droits humains. Outre la pauvreté, l’exclusion, la discrimination et la violence endémique, elles sont totalement exclues des décisions locales et de la vie publique, ce qui a des répercussions sur leur quotidien. La pandémie n’a fait qu’aggraver la situation.

Nous demandons donc à la communauté internationale et aux gouvernements du monde entier de :

  • Cesser d’être complices de ces violations trop systématiques des droits de l’homme à l’encontre des populations autochtones.
  • Demander des comptes aux entreprises transnationales afin qu’elles respectent pleinement les droits humains des populations autochtones, qu’elles travaillent avec les communautés locales et qu’elles contribuent de manière positive et durable au développement de ces régions.
  • Travailler avec les communautés autochtones locales et investir dans celles-ci, en développant les infrastructures et les services de base, notamment l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement, les transports et les télécommunications.
  • Reconnaître qu’il y a beaucoup à apprendre des communautés autochtones du monde entier et, par conséquent, leur donner une place à toutes les tables de négociation

Déclaration entière à télécharger:  Version originale en espagnoltraduction anglaise

Patricia Marino, représentant de  EDO Group, une association membre de MMM, a délivré son message par video lors Segement de Haut niveau du 49ème Conseil des Droits de l’Homme, que se tient à l’ONU de Genève du 28 Février au 1er Avril 2022.

Enregistrement de EDO Groupe sur UN Web TV: Edo Group intervient à  27:20. 

Voir aussi notre article de 2021 sur le travail de EDO GROUP avec les mères les plus vulnérables de La Guajira

Articles les plus lus

Le Care – un contributeur clé à la sécurité et à la paix

17.03.22

ONU Genève, Conseil des droits de l'Homme - Par son intervention orale, MMM a réaffirmé la nécessité de reconnaître et de soutenir le travail essentiel, mais souvent non rémunéré, du

Lire plus

Ensemble: partageons le Care, transformons l’avenir

02.07.22

ONU New York, FPHN - Rejoignez-nous le 11 juillet pour une table ronde sur l'importance et la façon de partage le Care à tous les niveaux - famille, communauté, gouvernements

Lire plus

Il est temps de mettre en place des systèmes économiques qui valorisent et soutiennent le Care

22.01.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme- La pandémie a mis en évidence l'essentialité du Care pour le bien-être collectif et l'action des parents, et en particulier les mères, pour

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Les enfants au cœur de la Conférence mondiale sur le Développement et la Protection de la protection de la Petite Enfance

26.11.22

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES) qui s'est tenu à New York en septembre 2022, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation et la protection de la petite enfance (WCECCE) a é

Lire plus

La réponse du MMM à la stratégie de l’UE en matière de soins

18.11.22

Dès nos premiers instants sur terre, nous avons tous besoin de soins. Nous en avons lorsque nous sommes très jeunes ou très âgés et si nous souffrons d'une maladie ou d'un handicap. Les personnes qui fourn

Lire plus

Conférence Mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance : MMM promeut une parentalité partagée

03.11.22

Organisée par l'UNESCO, la Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance se tiendra du 14 au 16 novembre à Tachkent, en Ouzbékistan – Nous y serons et y organisons, en colla

Lire plus

Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour l

Lire plus

À la recherche d’un remède pour le SOPK
Le projet SPIOMET4Health

30.09.22

MMM participe à un projet européen, SPIOMET4Health qui vise à fournir un traitement pour le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'une des principales causes d'infertilité, tout en sensibilisant à la

Lire plus

MMM appelle à une redéfinition de la notion de « Travail » incluant travail rémunéré et non rémunéré

28.09.22

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a saisi l'occasion d'une table ronde sur l'avenir du droit au travail dans le contexte du changement climatique pour appeler à une vision plus holistique du " t

Lire plus