Parentalité partagée: vitale pour le développement de la petite enfance et un avenir transformé

04.10.22

A MMM, nous sommes convaincus qu'un partage plus équitable entre les parents du travail invisible que constituent les soins et l'éducation des enfants présente un quadruple avantage : il est essentiel pour le développement de la petite enfance (DPE), bénéfique pour les hommes et pour les femmes, et il est le fondement de nos économies et sociétés pacifiques.

Les parents et les autres personnes s’occupant d’enfants à domicile sont les premiers acteurs du développement de la petites enfance. Ils sont en première ligne pour assurer tous les soins et l’attention dont les enfants ont besoin pour s’épanouir et se développer – soins qui englobent la santé, la nutrition, la sécurité, l’apprentissage précoce et les soins adaptés.

Cependant, le travail non rémunéré consistant à s’occuper des enfants à la maison, bien qu’il soit très intensif pendant les premières années et crucial pour garantir que l’enfant se développe pleinement, n’est pas reconnu comme tel, ni valorisé pour ce qu’il est : fondamental.

Ce travail essentiel de soins – le Care – est également réparti de manière inéquitable : les mères sont généralement les principales personnes en charge des enfants et celles qui ont le plus d’influence sur leur développement physique, cognitif et émotionnel, les pères jouant souvent un rôle secondaire. Cette responsabilité inéquitable est à l’origine de l’inégalité entre les sexes : la pauvreté en temps qui en résulte restreint les possibilités d’éducation des femmes, limite leur participation à la vie économique et publique, et la réalisation de leurs aspirations personnelles et professionnelles.

L’égalité hommes-femmes commence à la maison : lorsque hommes et  femmes, pères et mères, partagent plus équitablement les tâches domestiques et les soins, la vie des femmes est transformée : non seulement elles ont plus de temps pour participer au marché du travail ou s’engager dans des activités génératrices de revenus, ce qui favorise leur indépendance financière, mais cela améliore également leur confiance en soi et le respect de leur entourage. Cela conduit à une meilleure santé mentale et physique de la mère et à une amélioration des interactions entre la mère et l’enfant, ce qui a un impact positif sur le développement neurologique de l’enfant.

Au sein de la famille, le partage des soins profite aussi directement aux enfants et aux hommes

Les recherches menées depuis plusieurs décennies montrent de façon récurrente que l’environnement d’un jeune enfant a un impact profond sur son développement physique, cognitif, émotionnel et social. Il existe de plus en plus de preuves de l’impact positif de la promotion de la parentalité partagée entre les hommes et les femmes sur la santé et le bien-être physique et psychique des enfants, leur apprentissage et leur développement, ainsi que sur leurs relations interpersonnelles plus tard à l’âge adulte.

Selon MenCare – une campagne mondiale pour la paternité – le partage du travail familial non rémunéré et l’engagement des hommes comme pères impliqués peuvent aussi conduire à des relations plus fortes et plus équitables au sein du couple, ainsi qu’à une réduction des violences faites aux femmes et aux enfants. Un environnement familial harmonieux, sûr et exempt de violence est essentiel au développement des jeunes enfants et, in fine, à la construction d’une société plus solidaire et plus pacifique.

Dans les prochains mois, et avec le soutien de partenaires actifs dans le domaine de la petite enfance, MMM entend plaider en faveur d’une parentalité partagée, vitale pour notre avenir, notamment lors de la prochaine Conférence mondiale sur l’éducation et le développement de la petite enfance qui se tiendra a Tachkent du 14 au 16 Novembre 2022.

Notre objectif est de promouvoir la parentalité partagée comme étant une stratégie clé pour

  • Transformer les normes de genre et atteindre l’égalité, pour le bénéfice à la fois des hommes et des femmes
  • Réaliser les droits des enfants à recevoir des soins et une éducation de qualité, et à s’épanouir dans un environnement sûr et aimant
  • Améliorer les relations intra-familiales, réduire la violence et construire la paix

Articles les plus lus

Investir dans les mères est la clé du changement intergénérationnel

13.02.24

ONU New York, CSocD62 - L'intervention de MMM auprès de la Commission du développement social rappelle qu'investir dans les mères à travers la reconnaissance, l'éducation, la protection et un sou

Lire plus

Changeons le discours : Investissons dans les mères

11.03.24

UN New York, CSW68 - Join us for a discussion on changing the narrative in support of mothers - an online parallel event to the 68th UN Commission on the

Lire plus

Les mères en première ligne de la réalisation des ODD

13.09.23

Les 18 et 19 septembre 2023, le sommet sur les ODD se tiendra au siège de l'ONU à New York. Nous pensons qu'il est temps de réaffirmer notre engagement collectif

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

L’actualité de MMM et de son réseau

Mères veuves : MMM appelle à relever les défis spécifiques auxquels elles sont confrontées

20.06.24

ONU Genève, Conseil des Droits de l'Homme - MMM a été invitée à participer à un événement parallèle organisé par Widows Rights International pour discuter des problèmes uniques auxquels sont confront

Lire plus

Les équipes MMM se mobilisent pour renforcer le droit à l’éducation

19.06.24

UN Geneva – Une résolution visant à renforcer le droit à l'éducation dans les instruments juridiques internationaux sera négociée au cours de la 56ème session du Conseil des droits de l'Homme , qui s'e

Lire plus

Un nouveau contrat social ne peut ignorer le Care

16.06.24

UN Geneva, 112th International Labour Conference (ILC) – MMM contributed to the discussion on the International Labour Organisation Director General’s report calling for a new social contract.

Lire plus

Mothers Can-Ramener les mères au travail

13.05.24

MMM travaille sur le projet "Mothers Can - Ramener les mères au travail", un partenariat européen entre six pays (Belgique, Chypre, Allemagne, Roumanie, Espagne et Grèce). Le projet vise à soutenir l'autono

Lire plus

Rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en investissant dans les enfants et leurs familles

07.05.24

Make Mothers Matter a participé à la conférence "Investir dans un avenir inclusif et équitable pour l'Europe. Garantie européenne pour l'enfance : de l'engagement à la réalité", organisée dans le cadre

Lire plus

La Déclaration de La Hulpe : une étape positive pour la justice sociale dans l’UE

07.05.24

MMM se félicite de l'adoption récente de la Déclaration de La Hulpe (en anglais), sous la présidence belge. Ce document interinstitutionnel vise à façonner l'agenda social futur de l'Union européenne pou

Lire plus